Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, le symbolisme, l'ésotérisme, l'occultisme, l'hermétisme, l'Initiation, les religions, la franc-maçonnerie...


GLCS : VisioConférence sur le thème de la Lumière le lundi 21 décembre 2020 à 20 heures.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 18 Décembre 2020, 19:28pm

Catégories : #GLCS, #Tenue, #Solstice, #Sauvagnac, #VisioConférence, #Zoom, #Conférence, #ConférencePublique, #Lumière

La Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité (GLCS)  organise une tenue blanche solsticiale sur le thème de la Lumière  sous forme d'une visioconférence sur Zoom le lundi  21 décembre à 20 heures.

Une merveilleuse idée en ces temps si ténébreux !

La Grand-Maître de la GLCS, Christine Sauvagnac a particulièrement bien choisit le thème.

La GLCS est une obédience maçonnique mixte, théiste et laïque qui accorde une place fondamentale à la spiritualité, à l'initiation  et au symbolisme.

Attention : Il n'est pas nécessaire d'être franc-maçon(ne) pour assister à cette tenue blanche.

Cette visioConférence est ouverte à toutes et tous !

Alors, surtout,  inscrivez-vous vite.

Il suffit de laisser vos coordonnées (mail et téléphone) ) l'adresse suivante :

secretariat@glcs.fr

Je ne peux que vous conseiller de vous inscrire rapidement à cette visioConférence qui sera - comme tous les travaux de la GLCS - d'une grande qualité.

A lundi !

Jean-Laurent Turbet

 

 

Pour préparer cette tenue, vous trouverez ci-dessous l'Éditorial de Christine Sauvagnac, Grand-Maître de la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité  dans la lettre de la GLCS de décembre 2020 :

La quête de lumière nous rassemble : au-delà des contraintes sanitaires diverses et variées, rien ne sépare les véritables Maçons liés par le cœur et la foi en la fraternité qui les relie pour travailler à la découverte de leur moi le plus profond, à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers.

Dans ce monde souvent aveugle, nous recherchons notre lumière intérieure, cette petite Lumière qui grandit au fil du temps et du travail en loge avec nos Sœurs et Frères.

Sans ce vis-à-vis comme Levinas le caractérise dans le visage de l’autre, nous resterions aveugles ; notre foi ne saurait s’épanouir.

Noël et Hanouka sont des fêtes jumelles ; elles ont effectivement plusieurs éléments en commun. Hanouka commémore un évènement fondateur du Judaïsme, la victoire de Judas Maccabée contre l’empire grec au IIème Siècle AJC. C’est alors que ce serait produit le miracle des « Lumières » qui deviendra le symbole d’Hanouka. En effet la dernière fiole d’huile qui n’a pas été brisée par les occupants est retrouvée par les prêtres ; censée brûler une journée entière, cette huile miraculeuse brûla huit jours durant.

Pour les chrétiens,  à Noël, Jésus apparaît comme l’Homme providentiel dans un contexte hostile, la Judée à cette époque est en attente d’un messie qui la libérera du joug romain. Jésus est qualifié de « Lumière du Monde » (Jean 8, 12) opposée aux ténèbres. Dans le verset 25 du Coran, dit de Lumière, Dieu décrit le cœur du croyant en utilisant l’analogie de la lumière. Dieu est la Lumière des cieux et de la terre.

En remontant plus loin encore, "Le Livre des morts" des Anciens Égyptiens a pour véritable titre, à l'époque de l'Égypte antique, "Livre pour sortir à la lumière" (au jour). Le « jour » en question est la lumière des vivants, mais aussi de tout principe lumineux s'opposant aux ténèbres, à l'oubli, à l'anéantissement et à la mort. En ce sens la spiritualité de la lumière est universelle même si elle revêt des habits culturels différents.

Pour les juifs comme pour les chrétiens et la plupart des traditions spirituelles, ces deux fêtes représentent le triomphe de « la Lumière sur les ténèbres ». Les branches illuminées du chandelier rappellent étrangement les guirlandes et les bougies sur les branches des sapins.

On a aussi rapproché ces fêtes qui marquent le solstice d’hiver : selon certaines traditions, Jésus serait né le 25 Kislev, soit le jour même du début de Hanouka, au cœur de l’hiver. La naissance de Jésus et la fête de Hanouka marquent une célébration de la victoire du soleil sur le froid. À Noël le soleil renaît, les jours rallongent jusqu’au solstice d’été le 21 juin chaque année.

D’après Maurice Ruben-Hayoun : « Hanouka, comme Noël est la fête de l’humanité civilisée qui croit en des valeurs messianiques »

Christine Sauvagnac

Grand Maître de la GLCS

GLCS : VisioConférence sur le thème de la Lumière le lundi 21 décembre 2020 à 20 heures.

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi
et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents