Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog des Spiritualités

Le Blog des Spiritualités

Gnose, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Hermétisme, Illuminisme, Initiation, Kabbale, Martinisme, Occultisme, Religions, Rose-Croix, Spiritualités, Symbolisme, Théosophie, et toutes ces sortes de choses...


Pourquoi le Rite Ecossais Ancien et Accepté s'appelle-t-il ainsi ? Vous saurez tout en regardant la vidéo !

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 11 Juillet 2021, 17:56pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #FrancMaçonnerie, #REAA, #SCDF, #GLDF, #Rite, #Morin, #Francken, #GrasseTilly

Pourquoi le Rite Ecossais Ancien et Accepté s'appelle-t-il ainsi ?

Voir la vidéo !

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Blog des Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) - est écrit en mon nom personnel ou sous la responsabilité des différents contributeurs si je ne suis pas le signataire de l'article.

Le "Blog des Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est un site d'information traitant des spiritualités, du symbolisme, de l'ésotérisme, de l'occultisme, de l'hermétisme, de l'Initiation, des religions, des mouvements spirituels, de la franc-maçonnerie etc., site d'information totalement libre et indépendant.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi
et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Blog, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

« Jurez-vous, de plus, d’obéir fidèlement aux chefs de notre Ordre, en ce qu’ils vous commanderont de conforme et non contraire à nos lois ? » (Extrait du Serment prêté par chaque franc-maçon lors de son initiation).

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Artie Schaw 12/07/2021 11:08

Cet exposé est en fait un survol historique de l’histoire du REAA, mais ne répond guère à la question du pourquoi lié à sa triple dénomination. S’agissant d’abord du qualificatif d’»écossais » il ne se justifie pas et l’honnêteté intellectuelle eût voulu qu’il soit remplacé par celui d’ »écossiste », plus conforme aux origines et à l’évolution du rite et à ce qu’est l’écossisme. Il n’y a en fait aucun lien avec l’Ecosse, encore moins avec l’histoire de la maçonnerie écossaise pratiquée en Ecosse. Les liens supposés et classiquement mis en avant visant à trouver des racines avec le roi Stuart en exil à St Germain ou avec le grade de Scot Master sont bien ténus et n’ont à ma connaissance pas été documentés. On est à l’état de supputations. Le terme ‘ancien’ semble plus convaincant si on veut bien admettre que Grasse-Tilly ait emprunté et rapatrié en France l’intégralité du rite des Anciens tel que pratiqué dans sa loge de Charleston, ce qui reste néanmoins à démontrer. Enfin le terme d’accepté fait l’objet d’un consensus de ‘temps immémoriaux’, à savoir qu’il s’est toujours rapporté à l’admission de membres étrangers au Métier, c’est-à-dire étrangers à la maçonnerie opérative (gentlemen masons par exemple). L’étendre fictivement à l’admission de membres pratiquant la maçonnerie des Modernes dans les loges relevant des Anciens est un argument inédit qui reste là aussi à documenter.
Si le conférencier dispose de sources documentaires sur les points restés en suspens, je suis preneur et lui en serais reconnaissant.
Le mérite de l’exposé est de rappeler certaines des origines du rite et les dates marquantes du développement du REAA ; il ne répond guère à la question initiale visant à expliciter sa triple dénomination. Dommage…

Jean-Laurent Turbet 12/07/2021 12:00

Si j'avais voulu faire une histoire du Rite je ne me serais pas arrêté en 1804 :) J'aurais continué ! De plus je ne dis pas qu'Ecossais vient d'Ecosse (hypothèse ténue) mais du foisonnement des grades "écossais" à partir du Scotch Master apparu à Londres. Il me semblait que j'avais été déjà un peu long ! Il me semblait (en plus de l'avoir répété plusieurs fois) que justement j'avais expliqué pour écossais, pourquoi ancien et pourquoi accepté ! :) J'invite nos amis à se faire un avis en regardant la vidéo :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents