Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, le symbolisme, l'ésotérisme, l'occultisme, l'hermétisme, l'Initiation, les religions, la franc-maçonnerie...


Intervisites : Position de la Grande Loge Mixte de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 30 Juillet 2013, 16:17pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

logoGLMF.gifFrançois Padovani, Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France, vient de faire parvenir un communiqué par lequel il donne la position de son obédience par rapport aux intervisites avec  des loges de la Confédération Maçonnique de France.

Voici le texte de ce communiqué :

« La Grande Loge Mixte de France, représentée par les membres de son Conseil de l'Ordre et par son Sérénissime Grand Maître François Padovani, souhaite exprimer son étonnement face à la décision de la Confédération Maçonnique de France, dans sa déclaration de Paris du 3 juillet 2013, d'imposer aux visiteurs, qu'ils soient ou non membres de la confédération, la signature d'un engagement de respect des principes de "la Franc-maçonnerie traditionnelle".

Nous rappelons que le respect des principes de la Franc-maçonnerie traditionnelle est consubstantiel à la qualité de Franc-maçon. Quelles que soient nos obédiences, nous travaillons tous dans l'adhésion aux principes traditionnels de la Franc-maçonnerie, en respectant les devoirs énoncés par nos Maîtres fondateurs. 

A la GLMF, nous n'avons jamais remis en cause le choix de certaines obédiences ou loges de ne pas travailler rituellement dans la mixité, de travailler sous l’invocation du Grand Architecte de l’Univers, où de ne choisir d'aborder le travail en loge que sous l'unique aspect du symbolisme. 

Nous travaillons en mixité car nous croyons qu'elle est fondamentale, tant dans la perception du monde contemporain que dans la compréhension des symboles qui eux sont masculins et féminins depuis l'origine des temps. Pourtant nous respectons et respecterons toujours les choix différents, "laissant à chacun son opinion particulière, qui consiste à être des Hommes Bons et Honnêtes ou Hommes d'Honneur et de Sincérité" tel qu'il est écrit dans les Constitutions d'Anderson. 

Nous comprenons que la signature de ce document d'émargement orné d'un tel préambule vaut acceptation du respect des principes fondateurs de la Confédération Maçonnique de France, principes que nous actons avec amitié et bienveillance au niveau obédientiel. 

Cependant, nous ne pouvons cautionner la signature de ce document par les Frères de notre obédience lors de leurs visites, car celui-ci entretient volontairement ou non une confusion entre les principes traditionnels de la Franc-maçonnerie, que nous respectons tous, et des exigences de "régularité" qui n'appartiennent pas à l'écosystème maçonnique français, animé essentiellement par les principes de liberté, d'égalité et de fraternité.

François Padovani 

Grand Maître de la GLMF   »

 

° Le site de la Grande Loge Mixte de France.

° Le texte du Communiqué (en format pdf), sur le site de la GLMF.

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents