Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog des Spiritualités

Le Blog des Spiritualités

Gnose, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Hermétisme, Illuminisme, Initiation, Kabbale, Martinisme, Occultisme, Religions, Rose-Croix, Spiritualités, Symbolisme, Théosophie, et toutes ces sortes de choses...


Brignon veut faire revivre la mémoire de Frédéric Desmons.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 9 Juillet 2007, 13:59pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GODF, #Desmons, #Brignon, #Pasteur, #Protestantisme

Brignon est un charmant village du Gard de 668 habitants situé à 20 minutes de Nîmes ou d'Alès.

Il se trouve être le village natal de Frédéric Desmons.

Desmons.jpgFigure majeure de la IIIème République, Frédéric Desmons fut d'abord Pasteur. Reçu docteur en théologie protestante en 1855, il fut Pasteur à Vézenobres, Vals-les-bains et St Geniès de Malgoirés jusqu'en 1881.

Conseiller général de Vézenobres en 1877. 1881, il est élu député de la première circonscription d'Alais en 1881 (il résigne ses fonctions pastorales, il est remplacé par son cousin BERNIS). Il est élu sénateur du Gard le 7 juin 1894. Il fut également vice-président du Sénat et à ce titre représenta la France à l'inauguration de la Statue de la Liberté à New-York le 28 octobre 1886, en présence de Bartholdi. 

Le 9 avril 1904. inaugure avec Gaston DOUMERGUE, alors ministre des colonies, le pont de BRIGNON destiné à remplacer le bac. Ce pont, emporté par une crue du Gardon le 16 octobre 1907, fut remplacé par un pont suspendu. 


Mais Frédéric Desmons fut également un franc-maçon actif.

Il a été initié le 8 mars 1861 au sein de la Loge L'Echo du Grand Orient (Grand Orient de France) fondée à Nîmes quelques années plus tôt en 1857 par un certain Firmin Fatalot, cadre aux chemins de fer. Mais à partir de 1867, Desmons quitte sa Loge mère pour fonder, à Saint-Géniès de Malgoirès, un atelier dénommé Le Progrès.

Entré au Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France, son nom restera pour la postérité attaché à la réforme de 1877 par laquelle le GODF ne se réfère plus au Grand Architecte de l'Univers.

L'art.1er de la constitution du GODF (qui datait de 1849) énonce d'une part que la Maçonnerie a pour base l'existence de Dieu et, d'autre part, affirmait que la Maçonnerie proclame la liberté absolue de conscience. Lors du Convent de 1877, Frédéric Desmons est nommé rapporteur du voeu n°IX émanant de la Loge La Fraternité progressive de Villefranche-sur-Saône et visant à réviser l'article 1er de la constitution du Grand Orient de France. Ce voeu étant adopté, le GODF se coupera immédiatement de la maçonnerie anglo-saxonne.

Mais il faut souligner que Frédéric Desmons s'est toujours déclaré, à titre personnel, déiste et ce jusqu'à sa mort.

DESMONS070707-2.jpgLe Midi-Libre nous apprend, dans son édition du 7 juillet dernier, que le village de Brignon souhaite raviver la mémoire de Desmons. (Je n'ai pas pu trouver l'article sur leur site mais vous le trouverez scanné).

Desmons fut en effet un ardent propagandiste pour la séparation de l'Eglise et de l'Etat. "Devenu sénateur du Gard, et même vice-président du Sénat, il continue à apporter son soutien aux causes ouvrières, aux verriers et aux mineurs de Carmaux, plus tard aux viticulteurs en révolte en 1907" nous dit Edith Lefranc dans son article.

La maison de Desmons est aujourd'hui la mairie de Brignon, mais celle-ci doit déménager dans un nouveau Bâtiment.

Léo Ramone a créé une association pour faire un musée, ou tout du moins une Maison Frédéric Desmons à cet endroit.

Il lance donc un appel au peuple pour trouver des documents d'époque dans les greniers familieux.

On peut utilement joindre Léo Ramone au 06 60 05 27 02 ou lui envoyer un mail à assomfd@free.fr.
NB: Une loge du Grand Orient de France porte aujourd'hui le nom de Frédéric Desmons - Laïcité.

Un forum de discussion maçonnique porte également son nom : Frédéric Desmons 1877.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

J

Bonjour,
Je tombe par hasard sur votre site. Il est interessant de constater que Frédéric Desmons n'est pas oublié.
Jean-PIerre
Membre de la loge Frédéric Desmons Laîcité


Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents