Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog des Spiritualités

Le Blog des Spiritualités

Gnose, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Hermétisme, Illuminisme, Initiation, Kabbale, Martinisme, Occultisme, Religions, Rose-Croix, Spiritualités, Symbolisme, Théosophie, et toutes ces sortes de choses...


Méditation du dimanche (8). Par MARNES.

Publié par MARNES sur 18 Avril 2021, 19:00pm

Catégories : #Méditation, #Prière, #Paix, #Dimanche, #DimancheSoir, #Marnes, #Chevillon, #ConstantChevillon

Bienvenu pour votre méditation du dimanche soir 20 heures proposée par MARNES.

Ce soir : 

PRIÈRE POUR LA PAIX - Constant Chevillon (1880-1944)

Adonaï, Elohim des Elohim, nous voulons la paix : la paix dans les familles, dans les cites, dans les nations, la paix sur toute la terre, le cœur des hommes fait pour aimer et non pour haïr, envoyez a tous la bonté, la mansuétude et l’amour.

Éloignez d’eux a jamais le désir des guerres impies et fratricides, donnez-leur la soif inextinguible de la paix. Déchainez dans le monde une vague d’Amour et de Fraternité. Nous vous en supplions, par le Verbe incréé, expression de votre amour infini : donnez nous la Paix universelle. Que la Paix étende partout sa sérénité et sa justice, mais surtout sur les peuples qui sont menaces dans leur vie, dans leur liberté, dans leurs idées et dans leur conscience humaine.

Faites, Adonaï et vous, puissance de la Lumière, que les intérêts particuliers s’effacent toujours devant l’intérêt général de l’Humanité et que celui-ci se hausse sur le plan spirituel de la Fraternité et de l’Amour pour juguler a jamais la colère, l’envie et la haine !

Donnez aux riches de la terre un cœur sensible et généreux ; aux pauvres, l’intelligence du royaume de la Lumière avec la tempérance des désirs ; aux puissants qui gouvernent le monde, le sens de l’équité dans la prudence et la sagesse ; aux gouvernés, le respect de la hiérarchie juste et légitime ; à tous les hommes, l’humilité dans la Foi, l’espérance et la Charité.

Amen ! Amen ! Amen !

 

Constant Chevillon est un martyr de l'Initiation.

Né le 26 Octobre 1880, à Annoire, village de 400 habitants dans le Jura, d’une famille paysanne, aîné de trois enfants. Ses parents, peu fortunés, eurent à cœur de lui donner une bonne éducation et une solide instruction. Il est doué d’une très grande mémoire et sa soif d’apprendre convainc le curé du village à lui enseigner le latin. Suite à ses études secondaires au Collège Monciel où il entre à 12 ans, son inclination le pousse à entrer au Petit-Séminaire, puis de poursuivre jusqu’au diaconat au Grand-Séminaire de Lons-le-Saunier. Revenu à la vie profane, il fait une carrière civile dans diverses banques.

Le 24 février 1934, il succède à Jean Bricaud (décédé le 21 février) et devient Grand-Maître de l' Ordre Martiniste, ainsi que ru rite maçonnique égyptien de Memphis-Misraïm. Nommé Recteur de la Rose+Croix Kabbalistique et Gnostique (Frater A Vera Luce). Il est également Patriarche de l’Église Gnostique Universelle.

Arrêté par des collaborateurs - probablement des Miliciens au service de la Gestapo - au domicile de Mme Bricaud à Lyon  le 25 mars 1944 à 19 heures 45, il est retrouvé mort criblé de balles à 22 heures 30  à La Montée des Clochettes, commune de Saint-Fons. Voici ce qu'en dit Eugénie Bricaud :

«  Mon malheureux ami, malgré une forte ecchymose à la joue gauche, était reconnaissable, les yeux clos. Je l’avais fait vêtir. La bière capitonnée de satin violet, un coussin sous la tête, j’examinais le pauvre supplicié avant de le voiler de lin ; je laissais ma main sur son front glacé en priant. Je mis une fleur rouge sur son cœur, et un rouleau de parchemin où j’avais relaté tout ce qui s’était passé et les titres du défunt. Ma main resta encore un peu sur ce front qui avait contenu tant de belles pensées et je donnais l’ordre de refermer sur lui, pour toujours, le cercueil ».

Pour lire un très beau portrait - complet - de Constant Chevillon, et pour vous rendre compte de l'envergure intellectuelle de l'homme, lire le livre "Les Compagnons d'Alexandrie" de Serge Caillet : 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Blog des Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) - est écrit en mon nom personnel ou sous la responsabilité des différents contributeurs si je ne suis pas le signataire de l'article.

Le "Blog des Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est un site d'information traitant des spiritualités, du symbolisme, de l'ésotérisme, de l'occultisme, de l'hermétisme, de l'Initiation, des religions, des mouvements spirituels, de la franc-maçonnerie etc., site d'information totalement libre et indépendant.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi
et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Blog, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

« Jurez-vous, de plus, d’obéir fidèlement aux chefs de notre Ordre, en ce qu’ils vous commanderont de conforme et non contraire à nos lois ? » (Extrait du Serment prêté par chaque franc-maçon lors de son initiation).

Jean-Laurent Turbet

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents