Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GODF : Conférence sur le thème « Refonder l’école, pourquoi ? Comment ? », le 16 novembre 2012 à Paris.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 7 Novembre 2012, 18:41pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Ecole.gifLe Grand Orient de France organise une conférence publique sur le thème « Refonder l’école, pourquoi ? Comment ? », le 16 novembre 2012 à Paris.

 

Cette conférence se tiendra en présence de Vincent PEILLON, Ministre de l’Education nationale et de José GULINO, Grand Maître du Grand Orient de France

 

 

Cette conférence a lieu à  l’initiative d’un collectif de loges du Grand Orient de France réunies sous l’égide de la  Loge « République ». Il s’agit des loges « La Rose du Parfait silence », « Maximilien l’Incorruptible », « Diogène », « Alpha 76 & Léonard de Vinci ».

 

La conférence publique « Refonder l’école, pourquoi ? Comment ? » fera le point sur la situation de l’école laïque et républicaine et les positions du Grand Orient de France à ce sujet.

 

godf-logo.jpg.

 

Animeront cette conférence publique :

 

° Alain Simon, Grand Officier délégué à la laïcité du Grand Orient de France.

 

° Philippe Foussier, Grand Orateur du Grand Orient de France.

 

Les intervenants seront :

 

° Samuël Tomei, docteur en histoire, auteur de Ferdinand Buisson, protestantisme libéral, foi laïque et radical-socialisme, ANRT

 

° Charles Coutel, professeur de philosophie à l’Université d’Artois, auteur de Que vive l’école républicaine, Textuel, & Condorcet, Instituer le citoyen, Michalon.

 

° Elizabeth Altschull, professeur d’histoire-géographie, auteur de L’école des égo, Albin Michel & Le voile contre l’école, Seuil.

 

° Alain Seksig, inspecteur de l’Education nationale, chargé de la mission « Laïcité » au Haut Conseil à l’intégration.

 

° Jean-Michel Quillardet, chargé d’enseignement de la laïcité – Université d’Evry, membre de la Concertation pour la refondation de l’école de la République.

 

° Patrick Kessel, journaliste, président du Comité Laïcité République, auteur de Ils ont volé la laïcité, Balland-Gawsewitch.

 

° Annick Drogou, Conseiller National de la Fédération française du Droit Humain.

 

 

° Grand Témoin : Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale.

 

° Conclusion : José Gulino, Grand Maître du Grand Orient de France.

 

 

° La Conférence Publique :

 

Le vendredi 16 novembre 2012 à 19h30 (accueil à 19h)

Hôtel du Grand Orient de France

Temple Arthur Groussier

16, rue Cadet – Paris IXème

Entrée gratuite, inscription et réservation impérative à l’adresse mail suivante : nicole.revidon@godf.org

 

 

° Le site du Grand Orient de France : www.godf.org

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents