Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Des livres et des idées", d'Issa Asgarally.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 3 Novembre 2011, 08:30am

Catégories : #Chroniques de livres.

Issa-Asgarally.jpgC'est un livre peu connu en France mais très intéressant que je vous propose, d'un auteur également peu connu dans notre pays mais qui a une grande notoriété dans son ile, l'Ile Maurice, et qui commence a avoir une certaine notoriété parmi les spécialistes de la langue française.

Issa ASGARALLY docteur et professeur en linguistique, il est un auteur, penseur, journaliste prolixe et passionnant. Il est lui-même un admirateur inconditionnel de son grand ami JMG Le Clézio qui le lui rend bien. Le prix Nobel de littérature a même déjà préfacé un précédent ouvrage d'Issa Asgarrally "L'interculturel ou la guerre" en 2005, l'interculturel étant le sujet de prédilection de notre auteur.

 

L'ouvrage que je vous propose, "Des livres et des idées", est la compilation de chroniques hebdomadaires écrites 2007 à 2010 par Issa Asgarally dans le quotidien L'Express de l'Ile Maurice.

 

Une centaine de chroniques ont donc été publiés en trois ans dans ce journal. Issa Asgarally les a regroupé ici autour de 11 thèmes : Politique & économie, Histoire, Littérature & Editions, Culture et Civilisation, Langues, Société, Philosophie, Education, Arts et Médias et Science.

 

A tout celà Issa Asgarraly a ajouté une série de 15 chroniques consacrées aux romans et aux nouvelles sous le titre Des Livres & des fictions.

 

Ce qui est suprenant et très agréable dans l'écriture de l'auteur, c'est la clarté du style, la précision des mots et l'évidence de la démonstration. Dans chaque chronique, en 4 pages le plus souvent il résume à la perfection le livre dont il parle.

 

Il lui en faut un peu plus (environ 8 pages) lorsqu'il traite d'un ouvrage aussi complexe que "pour une histoire conceptuelle du politqiue" de Pierre Rosanvallon. Il trouve toujours la synthèse qu'il faut et la bonne citation : "PR se penche également sur la crise permanente du politique. Citant Camille Desmoulins qui disait que le caractère de la république, c'est d'appeler les choses par leur nom". Quelle belle synthèse cruellement d'actualité !

 

Je dois reconnaître aussi (à ma grande honte) que ces chroniques ont une grande vertu : Celle de me faire comprendre par une synthèse éblmouissante, des livres que je n'ai et n'aurais pas lu. "Le pire des mondes possibles" de Mike Davis par exemple.

 

J'ai lu avec beaucoup plus d'appétence je dois le reconnaitre les chroniques sur les livres d'Histoire. Certains que j'avais lu et d'autres non. Issa Asgarraly donne aussi indubitablement envie de lire certains ouvrages : "Les tabous de l'Histoire" de Marc Ferro par exemple. "Il faut préciser que l'essai de Marc Ferro n'est pas un livre exhaustif sur les tabous de l'Histoire. Il indique une voie à suivre. En France, les tabous concernenant certains événements historiques, en particulier la guerre d'Algérie, demeurent".

 

Je me suis aperçu aussi que mon avis et le sien convergeait sur certains livres, dont quelques uns avaient fait polémique en leur temps comme "Les traites négrières: Essai d'hitoire globale", d'Olivier Pétré-Grenouilleau, qui ici en France Métroploitaine avait causé un mini scandale car il affirmait (preuves à l'appui) que les traites négrières occidentales n'avaient pas été les seules et avaient même été inférieures sur la longue durée aux traire orientales. "C'est l'un des livres les plus iimportants sur les traites parues depuis l'impulsion décisive que les scientifiques, en particulier anglo-saxons, donnèrent, dans la seconde moitié des années 1960, à l'étude de la traite des Noirs". (...) "Si l'on retient le chiffre de 28 millions de captifs exportés (11 pour la traite occidentale, 17 pour la traite orientale), on peut estimer que 9,3 millions d'esclaves sont restés en Afrique noire avant 1850 et qu'au total les traites ont conduit à la réduction en servitude de 14 millions de personnes".

 

Je pourrais citer beaucoup d'autres extraits tant ceux chosis par Issa Asgarally comme ses propres commentaires, me semblent pertinents. Je répondais parfois tout seul à ses interllations. Sa chronique sur "Le fusil de chasse" de Yasushi Inoué s'intitule "Connaissez-vous Yasushi Inoué?", j'ai instinctivement répondu "non" avant de lire l'article avec gourmandise.

 

Je remercie Laura qui m'a fait découvrir cet auteur et ce livre, car elle est bien plus spécialiste que moi en ce qui concerne l'Ile Maurice, Le Clézio, la littérature, la Francophonie et l'interculturel.

 

Issa Asgarally est, de l’avis de Jean Marie Le Clézio, «tout le contraire d’un pape. Il n’affirme pas, il interroge. Il pose des questions qui nous remettent en question». D'ailleurs je vous invite à regarder la vidéo présentée ci-dessous car Jean-Marie Le Clézio en parle mieux que moi!

 

Ce livre de chroniques est donc à lire d'urgence! Très bonne lecture à toutes et à tous.

 

 

 

Issa-Asgarally2.jpg° L'auteur :

Originaire de l'Île Maurice, Issa Asgarally est docteur et professeur en linguistique au Mauritius Institute of Education. Il maîtrise le créole mauricien, le français et l'anglais.
Il grandit sur une île, où diverses communautés ethniques vivent ensemble. Sa réflexion porte sur cette coexistence pacifique de la population. Il refute le multiculturalisme en faveur de "la compréhension des cultures et des différences entre celles-ci".
Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages abordant des domaines aussi variés que ceux de la culture et les arts, la littérature, la philosophie, l'histoire. 

Issa Asgarally est également le rédacteur en chef de la revue Italique et le présentateur du magasine littéraire télévisé Passerelles. Il œuvre également pour la Fondation pour L’Interculturel et la Paix aux côtés de Jean-Marie Le Clezio dont il est l'un des meilleurs amis.

 

 

 

Issa Asgarally et jean-Marie Le Clézio parlent du livre "Des livres et des idées".

 

DLEDIDIssaA1.gif

  DLEDIDIssaA2.gif

 

 

 

DLEDIDIssaA1° Le livre :

° Des livres & des idées (Chroniques)

d'Issa Asgaraly

Publié aux éditions le Printemps en mai 2010

512 pages

 

 

° Oeuvres d'Issa Asgarally :

 

- L'interculturel ou la guerre (Préface de J.M.G.Le Clézio): Editions M.S.M.Ltd, 2005

- Des livres & des idées: Editions le Printemps, 2010, 512 pages

- L'île Maurice des cultures (Mauritius: An Island of Cultures): Editions Le Printemps, 2006

- De l'Esclavage (in collaboration): Editions Grand Océan, Ile de la Réunion, 2005

- Pour une histoire de la télévision publique à Maurice :Editions M.S.M.Ltd

- Education et Culture à l'aube du troisième millénaire (Education and Culture at the Dawn of the Third Millennium): Editions Le Printemps, 1999, 192 pages

- Littérature et révolte: Editions Le Flamboyant, 1985

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents