Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GLIF : Régularité, tradition et recherche de la reconnaissance internationale.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 24 Avril 2014, 06:30am

Catégories : #GLIF, #CMF, #GLDF, #GLAMF, #Franc-Maçonnerie

La Grande Loge Indépendante de France (GLIF) est l’une des trois composantes de la Confédération Maçonnique de France (CMF).

 

Elle en est numériquement la plus petite composante avec environ 1000 frères.

 

Elle est l’une des obédiences nées des scissions de la GLNF. La CMF se compose également de la Grande Loge de France (GLDF), environ 35000 frères et la de Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF), environ 15000 frères.

 

Les Grands-Maîtres de la GLDF, Marc Henry et de la GL-AMF, Alain Juillet étaient présents au Convent de la Grande Loge Indépendante de France qui s’est tenu le 12 avril dernier et qui a vu la réélection de son Grand-Maître Jean-François Buherne (ci-contre). La GLIF avait été consacrée le 13 janvier 2013 dans le temple Franklin-Roosevelt de la GLDF.

 

L’objectif déclaré lors de ce Convent de la GLIF est clair : recouvrer la reconnaissance universelle et internationale, objectif engagé au sein de la Confédération Maçonnique de France.

 

Nous saurons bientôt, au mois de juin lors du Convent de la GLDF si c’est dans cette direction que se tournent définitivement les trois obédiences qui composent la CMF. Nous avons d’ores et déjà les réponses de la GL-AMF et maintenant de la GLIF. Comme je l’ai écrit dans un précédent article, la GLDF a maintenant son destin en mains.

 

Les Grandes Loges européennes signataires de la déclaration de Bâle du 10 juin 2012 n’attendent plus que la réponse française.

 

Même la conférence des Grands Maîtres Nord-Américains (qui s’est déroulée du 15 au 18 février 2014 à Baltimore - Etat du Maryland, côte Est) donne des signes encourageants. Nous savions déjà qu’elle apprécie le retour à la normale à la GLNF et qu’elle envisage de revenir sur la décision de 2012.

 

Nous ne savions pas avant la publication récente des actes complets de cette conférence que la Commission d’information pour la reconnaissance de cette Conférence des Grands-Maîtres nord-américains « souhaite également adresser ses remerciements aux cinq Grandes Loges européennes (Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse et Belgique) pour leurs efforts pour aider à résoudre les problèmes en France. »

 

Le processus de Bâle n’est donc pas caduque (bien qu’on l’entende deci-delà) et au contraire les Grands-Maîtres américains apprécient le processus et attendent… de voir ce qui se passera en France.

 

Jean-Laurent Turbet

 

 

C’est dans ce contexte que la Grande Loge Indépendante de France a publié le communiqué suivant :

 

Paris, le 17 avril 2014

 

Communiqué de la Grande Loge Indépendante de France

 

Le premier Convent de la Grande Loge Indépendante de France s’est tenu, samedi dernier, le 12  avril 2014, dans le Grand Temple de Neuilly Bineau, en présence d’une centaine de Frères et de  celle du Grand Maitre de la Grande Loge de France, Marc Henry et du Grand Maitre de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française, Alain Juillet et leurs délégations.

 

Les Délégués des Loges ont renouvelé à l’unanimité le mandat du Grand Maitre, Jean-François Buherne. Celui-ci a remis leurs Chartes à deux nouvelles Loges et a signé le Concordat entre la Grande Loge Indépendante de France et le Directoire National des Loges Ecossaises de Saint André et le Traité de Reconnaissance et d’Amitié Mutuelle avec l’Ordre Intérieur Rectifié Indépendant.

 

Le Grand Maitre a rappelé dans son allocution que la raison d’être de la création de la Grande Loge Indépendante de France est de recouvrer la reconnaissance universelle et internationale, objectif engagé au sein de la Confédération Maçonnique de France. Il a ajouté que « le développement de la Grande Loge Indépendante de France se poursuivra en privilégiant la qualité à la quantité, la simplicité, la courtoisie et la discrétion ; que cette croissance contrôlée se perpétuera dans la plus grande harmonie en favorisant l’ouverture aux autres Loges ou aux Frères qui frapperont à notre porte,  pour peu, bien sûr, qu’ils partagent nos valeurs maçonniques ».

 

GRANDE LOGE INDÉPENDANTE DE FRANCE • ASSOCIATION 1901 • 4 RUE DE LA JONQUIERE 75017 PARIS

 

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site de la Grande Loge Indépendante de France.

 

° RPMF : La Grande Loge de France a son destin en main après Vienne et Baltimore, sur ce site.

 

° GLTSO : Pourquoi nous quittons la Confédération, sur le site de La Lumière de François Koch.

 

° Le site de la Grande Loge de France.

 

° Baltimore 2014 : Extraits du rapport de la commission de reconnaissance, sur le site La Lumière de François Koch.

 

° Déclaration de Vienne, des 28 et 29 janvier 2014, sur le site La Lumière de François Koch.

 

° Avenir de la GLNF : Plusieurs articles dans Nice-Matin, sur ce site.

 

° CMF : La Grande Loge de France adopte à plus de 86% les statuts et règlements de la Confédération Maçonnique de France, sur ce site.

 

° Les règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France, sur ce site.

 

° CMF : Les règlements et statuts sont signés, sur ce site.

 

° RPMF : Les 5 GL européennes accueillent la Confédération Maçonnique de France avec enthousiasme !, sur ce site.

 

° La ballade irlandaise des frères français, sur ce site.

 

° Le courrier des 5 GL européennes du 10 juillet 2013, sur ce site.

 

° RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant ! , sur ce site.

 

° Le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013, sur ce site.

 

° Le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de France et le protocole d’Intervisites, sur ce site.

 

° Convent 2013 historique de la Grande Loge de France. La Confédération Maçonnique de France créée, sur ce site.

 

° Première tenue « confédérale » à la Grande Loge de France, sur ce site.

 

° RPMF : Le prétexte LNF, sur ce site.

 

° RPMF : Le Pari Confédéral, sur ce site.

 

° RPMF : Des réponses aux rumeurs qui font peur ! , sur ce site.

 

° RPMF : Tenues communes pour les frères des cinq Obédiences Régulières françaises, sur ce site.

 

° RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises, sur ce site.

 

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. »,sur le site La Lumière de François Koch.

 

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

 

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

 

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 18 décembre 2012, sur ce site.

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Régulières du 12 septembre 2012, sur ce site.

 

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

 

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

 

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

 

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

 

° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.

 

° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.

 

° Le communiqué de Presse officiel de la Grande Loge de France, sur l'élection de Marc Henry, sur ce site.

 

° Marc Henry élu Grand-Maître de la Grande Loge de France, sur ce site.

 

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

 

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site.

GLIF : Régularité, tradition et recherche de la reconnaissance internationale.

Commenter cet article

Loïc 24/04/2014 21:21

Bonsoir Jean-Laurent.
Je commençais à croire que nous n'aurions jamais de nouvelles de cette fameuse CMF, dont je n'entends d'ailleurs jamais parlé dans nos loges...
Ce qui est clair dans ton article, c'est que, contrairement à ce que l'on a essayé de nous expliquer depuis le début, la CMF n'a jamais eu d'autres buts réels qu'une reconnaissance de la GLUA et/ou d'autres Grandes Loges internationales. La question est : POURQUOI? Croît-on vraiment que nous serons plus “spirituels“ en rompant avec nos frères du GO ou du DH, pour ne citer qu'eux?
En tant que Compagnon, j'ai eu l'occasion de visiter des loges de différentes obédiences dites libérales, et je n'y ai pas trouvé moins d'esprit, moins de fraternité et moins de symbolisme que chez nous. Je puis même affirmer le contraire, ce qui est un comble quand on se prétend les gardiens de la “vraie“ maçonnerie...
Je crois que nous n'avons pas besoin d'une reconnaissance extérieure et politique pour exister : nous avons juste besoin de travailler davantage. C'est le travail qui fait notre identité, et c'est lui qui fera que la maçonnerie restera ou non cet extraordinaire espace d'enrichissement et de partage.
Tu as raison, nous avons à prendre notre destin en main; gageons que nous saurons le faire sans oublier de prendre nos outils.
Bien frat.

Yaob 24/04/2014 14:11

Belles incantations mais la réalité est tout autre :
- à lire la "Baltimore 2014" cf ci-dessus
- à lire le "Statement on GLNF" de la grande Loge Unie d'Angleterre http://freemasonrytoday.com/ugle-sgc/ugle/item/1289-statement-on-grande-loge-nationale-francaise-glnf
- et constatée la totale absence de mouvement des 5 grandes loges européennes

le seul choix qui reste à la GLDF est d'aller à Canossa en robe de bure... ou pas.

Henri Vart 24/04/2014 12:12

Plaise au Grand Architecte que nos loges et nos députés soient lucides et que le vote du convent de juin rejette cette confédération des obédiences dites régulières, car nous irions à la GLDF vers un départ de frères et d'ateliers qui souhaitent rester en accord avec notre fraternité qui nécessite une ouverture et des relations avec toutes les obédiences qui sont toutes régulières en respectant les règlements de leur propre fédération. Ne confondons pas maçonnerie et politique. Fraternellement, Henri Vart, loge "Art et progrès" No 871 orient de Paris.

Wanderer 24/04/2014 08:41

La Reconnaissance c est tres bien dans la mesure ou:

- les relations historiques avec les Obediences Francaises (dont GODF, DH, LNF,…) et intervisites sont MAINTENUES.
- les Loges de la GLDF a l'etranger NE DISPARAISSENT PAS (toutes reconnaissance par la GLUA entrainerait la disparition des Loges de la GLDF situees sur le territoire geographique de la GLUA ou des Obediences qu'elle reconnait).

Je m'interroge sur un point: combien de Freres de la GLDF sont concernes par les avantages de la CMF? Combien de Freres ont frequemment l'occasion de se rendre a Berlin, Vienne, Chicago ou Philadelphie et seraient capable de repondre dans un allemand/anglais parfait aux questions de tuilage pour penetrer dans le Temple? Bien peu il me semble.
En tout cas bien moins que le nombre de Freres qui visitent frequemment les Loges du GODF, DH, GLFF a Paris!
Le projet de CMF, bien moribond, ne semble etre in-fine qu'une chimere caduque.

Fraternellement

W

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents