Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises. Les véritables enjeux.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 16 Janvier 2013, 12:46pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Ils étaient attendus, ils furent au rendez-vous lors de la Conférence de presse organisée  par la Grande Loge de France le mardi 15 janvier 2013 au Press Club de France.

Les cinq Grands-Maîtres des obédiences françaises qui sont en train de former la future confédération des grandes loges régulières de France ont répondu présent. Marc Henry, Grand-Maître de la Grande Loge de France (GLDF), Jean Dubar, Grand-Maître de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO), Robert Guino, président du Conseil de la Loge Nationale Française (LNF), Alain Juillet, Grand-Maître de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF) et Jean-François Buherne, Grand-Maître de la Grande Loge Indépendante de France (GLIF) étaient côte à côte pour cette première.

5GM-2.gif  De gauche à droite : Jean-François Buherne, Jean Dubar, Marc Henry, Robert Guino, Alain Juillet.

Marc Henry a souhaité d’emblée mettre l’Europe au cœur de cette conférence de presse. C’est le thème de réflexion des frères de la Grande Loge de France cette année.

Il a annoncé la tenue d’un grand Colloque publique intitulé « L’Europe, et demain ? » qui aura lieu le 6 avril 2013 au Palais Brongniart à Paris.

Ce colloque sera organisé par la Grande Loge de France, La Grande Loge Féminine de France et la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra.

Il se tiendra sous la présidence et en présence de Bernard Cazeneuve, ministre des affaires européennes. Des invités de renom interviendront lors de ce colloque, à l’instar de Miguel Angel Martinez (vice-président du Parlement européen), Elie Barnavi, Jean-Marie Cavada, Bernard Guetta, Elisabeth Morin-Chartier ou Antoine Sfeir (la liste des intervenants n’est pas encore définitive). Réservez d'ores et déjà cette date dans votre agenda!

Ensuite il fut encore question d'Europe… mais d’Europe Maçonnique cette fois.

Depuis la déclaration de Bâle du 10 juin 2012, cinq grandes loges régulières européennes ont missionné la Grande Loge de France pour organiser en France le retour à la fraternité universelle.

De la déclaration de Bâle est né le projet de confédération des grandes loges régulières françaises, que les cinq obédiences présentes lors de la conférence de presse avaient annoncé dans un communiqué du 12 décembre dernier.

Le 15 janvier a été pour Marc Henry, le Grand-Maître de la Grande Loge de France une journée très médiatique. Il a tout d’abord été l’un des invités de Patrick Roger lors de l’émission « Europe 1 Midi » sur le thème « la France des réseaux » avec (écouter ici) avec Catherine Jeannin-Naltet, Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France. Une émission à écouter sans modération !

MH-01-2013.gif  Marc Henry concentré lors de la conférence de presse.

Marc Henry a ensuite donné une interview au site « La Lumière » de François Koch, de l’Express, intitulée Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. ».

Preuve de l’intérêt des journalistes pour le discours de Marc Henry (qui apparaît comme un discours nouveau et intéressant - et pour tout dire différent - sur une Franc-Maçonnerie apolitique mais spirituelle qu’ils connaissent peu alors qu'elle existe depuis des lustres), de très nombreux journalistes étaient présents dont ceux notamment du Monde, du Point, de l’Express, du Figaro. Même Cyril Eldin, l’infoman de Canal+ avait fait le déplacement (mais que va-t-il en sortir ?).

Il s’agit en effet d’un événement tout à fait exceptionnel que la présence sur une même tribune des grands-maîtres de ces cinq obédiences. Marc Henry a eu raison de souligner que « C’est la première fois que des ex frères de la GLNF dialoguent officiellement avec d’autres obédiences françaises alors qu’ils étaient enfermés dans un système qui le leur interdisait ». Réunir ce qui est épars et devenir le centre de l'Union. Voici l'une des missions que s'est assignée Marc Henry.

Des représentants de ces obédiences s’étaient retrouvés quelques jours plus tôt, le samedi 12 janvier 2013, en tenue maçonnique régulière pour la consécration de la Grande Loge Indépendante de France qui a eu lieu au Temple Franklin Roosevelt de la GLDF.

5GM-4.gif  Les cinq Grands-Maîtres posent pour l'Histoire.

Marc Henry mais également d’autres Grands Maîtres se sont exprimés pour expliquer la volonté de création de cette nouvelle confédération des grandes loges régulières.

Si l’on ne connaît pas encore le nom de cette confédération ni le nombre exact de ces membres possibles (estimés entre 50 000 et 60 000), la volonté affichée par tous est bien d’aboutir à la création de cette Confédération.

Sur les futurs membres, si l’on fait le total des adhérents des cinq obédiences aujourd’hui, cela donne environ 50 000 membres. Ce qui est déjà beaucoup. Mais maintenant il s'agit de dynamique et certainement pas d’arithmétique. Une confédération reconnue attirerait – c’est évident – des frères qui aujourd’hui sont « dans la nature ». Quid par exemple de la Grande Loge Traditionnelle de France, elle aussi issue de la GLNF, qui s’est créée en juin 2012 et qui revendiquait alors 55 Loges et 1 400 membres. Aura-t-elle vocation à entrer dans la confédération, ou bien ses loges entreront-elles dans une obédience membre de la confédération ?

Quid des dizaines de loges et des centaines (plus ?) de frères qui sont en attente de voir l’évolution de la situation. Quid aussi des loges encore membres de la GLNF et qui souhaiteront rejoindre la confédération ? Quid de frères ou de loges appartenant à des obédiences maçonniques non membres de la Confédération mais qui voudraient la rejoindre ?

Bref, nous voyons bien qu’il s’agit possiblement de beaucoup plus de frères et de loges qu’il n’y en a actuellement dans les cinq obédiences. Pour autant quel en est le chiffrage exact? L'honnêteté nous pousse à dire que personne n'en sait fichtre rien.

JD-01-2013.gif  Jean Dubar attentif.

La question la plus posée par les journalistes présents a été celle des inter-visites.

Tous les Grands-Maîtres présents sont d’accord pour dire, évidemment, qu’il y aura un accord d’inter-visites entre les cinq grandes loges fondatrices de la Confédération (GLDF, GLTSO, LNF, GL-AMF, GLIF).

Alain Juillet a indiqué que pour la GL-AMF les inter-visites ne seront possibles que dans le cadre de cette Confédération. Elles ne s’appliqueront pas aux autres obédiences.

Marc Henry le Grand-Maître de la GLDF a nuancé cette opinion.

En disant déjà qu’il n’interdirait rien aux frères de la GLDF qui voudraient visiter d’autres obédiences. Si ces autres obédiences les acceptent. La GLNF interdisait (interdit toujours?) tout contact de quelque nature que ce soit avec les autres obédiences maçonniques. Ce n'est pas l'option prise par la GLDF qui entretient des relations fraternelles avec toutes les obédiences maçonniques françaises.

Pour ce qui concerne les visites de frères membres d’obédiences maçonniques qui ne font pas partie de la Confédération, Marc Henry ne voit pas pourquoi, compte-tenu de l’histoire de la GLDF, celle-ci ne pourrait pas continuer à les recevoir.

Mais, ajoute Marc Henry avec la subtilité qui le caractérise, la GLDF les recevra « pour autant qu’ils pratiquent notre rite, qu’ils acceptent de travailler à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, sur les trois grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie (volume de la Loi Sacrée qui est la Bible, compas et équerre), et qu’ils passent avec succès l’examen du Tuilage ».

En effet pour Marc Henry, l’important n’est pas l’obédience mais le principe « mes frères me reconnaissent comme tels ». Si l’on suit le raisonnement du Grand-Maître, comment reconnait-on un frère ? Mais par ses « mots, signes et attouchements ». Et donc après un Tuilage régulier. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé pour Jean-Théophile Désaguliers lui-même lorsqu’il est allé visiter la loge Mary’s Chapel d’Edimbourg en août 1721. Il a été dûment tuilé pour s’assurer de sa qualité de franc-maçon, tout passé Grand-Maître de la Grande Loge de Londres qu’il était…

En clair, la porte des temples de la GLDF restera ouverte, pour les frères des obédiences non membres de la Confédération, à ceux  qui répondent parfaitement au Tuilage du REAA de la Grande Loge de France,  travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers et sur le Volume de la Loi Sacrée, les conditions étant évidemment cumulatives.

JD-MH-01-2013.gif  Jean Dubar, Marc Henry et Robert Guino.

Marc Henry, en répondant à une question, a souhaité souligner que les relations de la GLDF seraient évidemment maintenues avec toutes les obédiences maçonniques françaises lors de colloques (comme celui du 6 avril 2013 avec la GLFF et la GLTSO), réunions publiques et de travaux ou cérémonies communes notamment avec le Droit Humain et la Grande Loge Féminine de France.

Répondant encore à une question, Marc Henry a également rappelé que le Rite Ecossais Ancien et Accepté était à l’origine de la Franc-Maçonnerie mixte (DH) et féminine (GLFF) en France et qu’il n’y a aucun doute pour les frères de la GLDF que les sœurs sont non seulement initiables mais sont des initiées à l’égal des hommes.

Tous les Grands-Maîtres qui se sont exprimés reconnaissent que des ajustements et des calages sont encore nécessaires entre les obédiences. C’est bien ce qui fait l’objet des discussions en cours.

Et c’est bien pour cela que la forme de Confédération a été choisie. C’est pour respecter l’histoire et l’identité des Grandes Loges qui la composent.

Un verre de l’amitié a bien entendu clôturé cette conférence de presse.

Le Grand Orient de France a, dans la foulée de la conférence de presse des cinq obédiences françaises, annoncé l’organisation d’un « déjeuner pour une année sociale, sociétale, humaniste et solidaire », qui aura lieu le mercredi 23 janvier à 12 h 30 avec « les obédiences de la Franc-maçonnerie libérale et adogmatique ». Ces obédiences sont : Le Grand Orient de France, la Grande Loge Féminine de France, la Fédération Française du Droit Humain, la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm, la Grande Loge Mixte Universelle, la Grande Loge Mixte de France. Le prélude à une nouvelle confédération ?

Jean-Laurent Turbet

 

° Les dessous de la Conférence de Presse : Quelques clichés pris à la volée. 

AD-01-2013.gif Alexandre Douénias, de la GLIF, suit le débat avec attention.

FM3-1931.JPG Jean-Jacques Zambrowski, Grand Chancelier de la GLDF, aux côtés de Roger Dachez, président de l'Institut Maçonnique de France.

.

JD-AJ-CE-01-2013.gif Cyril Eldin interroge Jean Dubar puis Alain Juillet.

 

MH-CE-01-2013.gif Cyril Eldin interroge Marc Henry.

5GM-3.gifLes cinq Grands Maîtres.

      

° Pour aller plus loin :

° La France des réseaux, sur le site d’Europe1. Emission Europe1 midi de Patrick Roger, avec Marc Henry, Grand Maître de la Grande Loge de France et Catherine Jeannin-Naltet, Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France.

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. », sur le site La Lumière de François Koch.

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 12 décembre 2012, sur ce site.

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site.

Commenter cet article

Ingeveld Aimée 26/01/2013 20:58


J'ai quelques remarques :


- La création d'une telle confédération des 5 plus grosses obédiences est, je crois dangereuse.


- La Grande Loge de France déclare accepter en visite ceux qui respectent et utilisent son rituel et jurent sur le livre sacré, la bible ... elle convient que les frères confédérés pratiqueront
sans problème l'inter visite ... deux poids et deux mesures ? Le GO utilise bien un livre blanc comme livre sacré ?


- Je crains et redoute une fraternité de DOMINATION car nul n'ignore que déjà la magistrature, les avocats, les politiques utilisent largement la fraternité comme armes lors de procès ou de
nominations. Plus que jamais, les quidams qui auront à faire à la justice seront tributaires des obédiences DOMINATRICES ! 


- Quid des maçons libres dans des loges libres ? Ces Hauts grades oublient que s'ils existent, les LL.°. Bleues.°. existaient des siècles avant eux ! Que veulent -ils tout dominer ?


-Personnellement je m'oppose à ces types de confédérations qui ne peuvent que nuire à la Liberté des individus dans TOUS LES DOMAINES.


- Déjà à l'heure actuelle, la fraternité maçonnique n'est plus une entraide entre frères, mais bien une service rendu avec comme but un retour d'ascenseur !


- Je souhaite,en mes grades et qualités, être invitée comme orateur pour défendre les frères et les soeurs qui pratiquent la maçonnerie de coeur, de fraternité, de charité, de justice et de
symbolisme, peu importe leur religion, ce sont les PURS. Je parlerai de la Fraternité, justement.
J'ai dit. 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents