Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


CMF : La Grande Loge de France adopte à plus de 86% des voix les statuts et règlements de la Confédération Maçonnique de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 16 Décembre 2013, 14:30pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

PontFMLe samedi 14 décembre dernier  les députés des loges de la Grande Loge de France se sont réunis en « Tenue de Grande Loge ». C’est en quelque sorte le pendant du Convent qui se tient au mois de juin. L’ensemble des députés des loges sont conviés. Il s’agit en quelque sorte (pour que chacun comprenne bien) d’une assemblée générale.

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour de cette tenue de Grande Loge.

Mais le point qui retenait les regards était celui concernant l’adoption des statuts et règlements de la Confédération Maçonnique de France (CMF).

Rappelons que les députés des loges de la Grande Loge de France avaient voté à 97% le principe des discussions pour la création d’une CMF en juin 2012 et qu’ils avaient ratifié à 92% le traité fondateur de la CMF lors de leur Convent de juin 2013.

Depuis juin 2012, toutes les rumeurs – surtout les plus infondées -, toutes les pressions – surtout les plus fraternelles… - ont été faites sur les frères de la Grande Loge de France pour qu’ils abandonnent ce projet.

Car à la Grande Loge de France – obédience la plus démocratique où les députés élisent même directement leur Grand-Maître – rien ne peut se faire sans que les députés des loges aient approuvé le projet présenté.

Les statuts et règlements généraux avaient été envoyés pour discussion dans les loges par une circulaire du Grand-Maître Marc Henry, en date du 19 novembre 2013, sitôt le texte finalisé.

Il convenait donc, fort de l’avis des frères de leurs loges, que les députés se prononcent. C’est avec 86,7% des voix que le règlement et les statuts de la Confédération Maçonnique de France ont été approuvés.

Les frères de la Grande Loge de France ont donc marqué très clairement leur volonté et leur détermination sans faille de voir aboutir ce projet de Confédération Maçonnique de France.

Les frères de la Grande Loge Indépendante de France (GLIF) à la quasi-unanimité et les frères de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF) lors de leur Congrès de Tours le 30 novembre 2013 à 87%, avaient déjà adoptés les statuts et règlements généraux de la Confédération Maçonnique de France.

Les statuts et règlements pourront maintenant être déposés en Préfecture. Et ils seront également envoyés au cinq Grandes Loges Régulières signataires de la déclaration de Bâle du 10 juin 2012.

La Confédération Maçonnique de France est désormais officiellement née.

Chacun espère également que, lors de leur Convent du mois de mars 2014, les frères de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO) voteront également les statuts et règlements de la CMF et qu’ainsi, ils poursuivront, avec les obédiences déjà signataires, la grande aventure de la recomposition de la Franc-Maçonnerie traditionnelle et régulière en France.

Il va sans dire – mais c’est toujours mieux en le disant – que si la Grande Loge Nationale Française (GLNF) va au bout de son processus de rénovation interne et se dote d’un modèle de gouvernance qui la mette à l’abri des dérives qui lui ont tant coûté, nul ne doute qu’elle puisse demander ensuite à rejoindre elle aussi le pôle de régularité constitué par la Confédération Maçonnique de France.

Ceci vaut également pour les autres obédiences traditionnelles et régulières qui souhaiteraient entrer dans la Confédération Maçonnique de France. La déclaration de Bâle ne s’adressait qu’à la Grande Loge de France. Le choix d’élargir la réponse par une recomposition du paysage maçonnique français incluant d’autres obédiences et d’autres Rites pour refléter la réalité et la diversité de la Maçonnerie régulière dans notre pays, le choix du modèle confédéral, etc… ressort de la seule initiative des Obédiences françaises concernées. La vocation de la Confédération Maçonnique de France est bien de "réunir ce qui est épars".

C’est un processus français qui est en place et qui se poursuit. L’histoire commune doit être et sera respectée. Il ne saurait être question d’oukase ou de mise au pas de quelque obédience que ce soit.

La Tradition de la Grande Loge de France n’est pas celle des interdits. Mais celle du respect de règles librement et volontairement consenties. D’ailleurs les statuts de la Confédération maçonnique de France ne contiennent pas de disposition qui autorise – ou qui interdise – quoi que ce soit.

En ce qui concerne les intervisites, le Protocole d’échanges et d’inter visites signé et approuvé en juin 2013 laisse chaque obédience qui compose la Confédération Maçonnique de France libre des règles qu’elle édicte à ce sujet. Là encore, respect des histoires, des traditions et des volontés de chaque obédience est respecté.

D’ailleurs, même si une obédience voulait, en droit, interdire à l’un de ses membres d’aller visiter une autre obédience, la justice française a déjà disposé par un jugement confirmé en appel qu’il n’était pas possible à une obédience maçonnique d’interdire à l’un de ses Frères de participer à quelque réunion que ce soit, pourvu que celle-ci ne soit pas contraire à la loi.

Il s’agit donc simplement d’une affaire de conscience de chaque frère, de responsabilité individuelle et de respect par rapport aux obligations prêtées (sans contrainte, de bonne foi et en pleine connaissance de cause) lors de ses diverses initiations.

En revanche, l’ensemble des obédiences signataires de ce Protocole ont indiqué clairement que ne peuvent être admis lors des tenues rituelles des Loges les composant que des Frères acceptant (de façon explicite) les principes traditionnellement définis comme fondant la régularité. Ce qui compte c’est la volonté individuelle des frères, de quelque obédience qu’ils soient, de travailler selon les critères de la régularité durant le temps d'une tenue rituelle. Comme le rappelle souvent lors de ses conférences publiques le Grand-Maître Marc Henry, ce qui compte c’est le « mes frères me reconnaissent comme tel ». Et non l’appartenance à telle ou telle obédience.

Avec l’adoption massive par les députés des loges de la Grande Loge de France des règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France c’est bien le processus de recomposition du paysage maçonnique français qui poursuit – tranquillement – son cours.

Le pont entre les diverses maçonneries de France continue de se construire, pierre à pierre. Les fondations sont aujourd’hui solidifiées.

Reste maintenant à connaître les réponses que donneront les cinq Grandes Loges Régulières signataires de la déclaration de Bâle. Wait & see…

Jean-Laurent Turbet

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site de la Grande Loge de France.

° Les règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France, sur ce site.

° CMF : Les règlements et statuts sont signés, sur ce site.

° RPMF : Les 5 GL européennes accueillent la Confédération Maçonnique de France avec enthousiasme !, sur ce site.

° Le courrier des 5 GL européennes du 10 juillet 2013, sur ce site.

° RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant ! , sur ce site.

° Le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013, sur ce site.

° Le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de France et le protocole d’Intervisites, sur ce site.

° Convent 2013 historique de la Grande Loge de France. La Confédération Maçonnique de France créée, sur ce site.

° Première tenue « confédérale » à la Grande Loge de France, sur ce site.

° RPMF : Le prétexte LNF, sur ce site.

° RPMF : Le Pari Confédéral, sur ce site.

° RPMF : Des réponses aux rumeurs qui font peur ! , sur ce site.

° RPMF : Tenues communes pour les frères des cinq Obédiences Régulières françaises, sur ce site.

° RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises, sur ce site.

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. »,sur le site La Lumière de François Koch.

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 18 décembre 2012, sur ce site.

° Déclaration des cinq Grandes Loges Régulières du 12 septembre 2012, sur ce site.

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.

° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.

° Le communiqué de Presse officiel de la Grande Loge de France, sur l'élection de Marc Henry, sur ce site.

° Marc Henry élu Grand-Maître de la Grande Loge de France, sur ce site.

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents