Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La Grande Loge de France répond officiellement aux 5 grandes loges "régulières" européennes. Décryptage.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 15 Juin 2012, 22:59pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #Convent, #Appel de Bâle, #Régularité

logoGLDF3.jpgLors du Convent de la Grande Loge de France qui se tient actuellement à Paris, le Grand-Maître de la Grande Loge de France a fait approuvé le texte voté par le Conseil Fédéral de la GLDF, réuni le 13 juin dernier.

Il a donc désormais valeur de texte conventuel.



Voici le texte :

 

Déclaration du Conseil Fédéral de la Grande Loge de France.

 

Le Conseil Fédéral de la Grande Loge de France, en sa Tenue du 13 juin 2012.

- Après avoir pris connaissance de la "Déclaration de Bâle", co-signée le 10 juin 2012 par les Grandes Loges Unies d’Allemagne, la Grande Loge d’Autriche, la Grande Loge Régulière de Belgique, la Grande Loge de Luxembourg et la Grande Loge Suisse Alpina,

- Et entendu le Très Respectable Grand-Maître Alain-Noël Dubart, rendre compte des échanges initiés conformément au mandat qui lui avait été donné le 9 septembre 2011,

• prend acte du retrait de la reconnaissance de la Grande Loge Nationale Française par ces Obédiences et de la rupture de leurs relations,

• se réjouit de constater que le regard porté par ces cinq Obédiences sur la Grande Loge de France lui apparaît conforme à la réalité quant à la qualité des Frères et à la régularité de leurs travaux,

• rappelle que la Grande Loge de France s'est toujours inscrite, depuis son origine il y a près de trois siècles, dans la pure tradition de la Franc-maçonnerie universelle et des principes fondamentaux de l'Ecossisme,

• constate qu'il est dorénavant possible d'engager les réflexions nécessaires quant à la recomposition du paysage maçonnique,

• mandate le T.R.F. Alain-Noël Dubart ainsi que les TT RR FF Alain Pigeau et Jean-Jacques Zambrowski, actuels Grand Maître, Grand Orateur et Grand Chancelier pour poursuivre les échanges commencés et aboutir, sous l'autorité du prochain Très Respectable Grand Maître au rétablissement des liens historiques unissant les Obédiences travaillant selon la Tradition Maçonnique Universelle,

• fait sienne la volonté du Grand Maître de n'exclure de cette recomposition aucun Frère, quelles que soient sa pratique et son Obédience.

Signé : Alain-Noël DUBART.

Ce texte fondamental est important à plus d'un titre. Tout d'abord parce que c'est le premier texte officiel et qu'il dit plusieurs choses explicitement ou implicitement.

Essayons de tenter de le lire ensemble et de le décrypter.

Tout d'abord ce sont bien l'actuel Grand Maître, aidé du Grand Orateur et du Grand Chancelier actuels qui vont continuer à suivre ce dossier "sous l'autorité du prochain Très Respectable Grand Maître". C'est le prochain Grand Maître qui infléchira par contre clairement le sens des négociations (il aura autorité pour le faire), avec le prochain Conseil Fédéral, puisque les instances de la GLDF seront profondément remaniées cette année.

Important également, le mandat est bien de "poursuivre", ce qui signifie que des échanges ont déjà commencés (depuis le mandat donné le 9 septembre 2001) et que la "déclaration de Bâle" ne tombe peut-être pas tant du ciel que ça. Il s'agit également "d'aboutir" (...) "au rétablissement des liens historiques unissant les Obédiences travaillant selon la Tradition Maçonnique Universelle". Le terme "aboutir" est essentiel. Il ne s'agit pas de discuter pour discuter ou d'échanger pour échanger. Le but est bien d'aboutir aux rétablissement des liens historiques avec les obédiences régulières européennes. C'est la mission et le mandat qui est confié aux frères chargés des discussions: aboutir.

Cela ne peut se faire évidemment qu'à partir du moment où la Grande Loge Nationale Française est irrémédiablement hors jeu et où les grandes loges régulières lui ont définitivement retiré leur reconnaissance. Pour la GLNF, quels que soient ses communiqués ultérieurs et ses dénégations, tout le monde a pu constater que c'en est bien fini de sa régularité internationale. Elle est définitivement hors jeu. Exit.

La Grande Loge de France note avec satisfaction que les 5 grandes loges regardent depuis assez longtemps la GLDF et la trouve "conforme à la réalité quant à la qualité des Frères et à la régularité de leurs travaux". La Grande Loge de France est évidemment régulière. Reste à la reconnaître comme telle.

La Grande Loge de France rappelle d'ailleurs avec force sa spécificité, sur laquelle elle n'entend renoncer en rien: se situer 1) dans "la pure tradition de la Franc-maçonnerie universelle" et 2)  fidèle aux " principes fondamentaux de l'Ecossisme".

Enfin, le dernier paragraphe peut paraître ambigu mais ne l'est peut-être pas tant que celà. Il faut le lire à l'aune d'un considérant précédent qui prend en compte le fait que la Grande Loge de France "constate qu'il est dorénavant possible d'engager les réflexions nécessaires quant à la recomposition du paysage maçonnique".

De recomposition du paysage maçonnique français il est bien question. Et lorsque il est dit que la Grande Loge de France "fait sienne la volonté du Grand Maître de n'exclure de cette recomposition aucun Frère, quelles que soient sa pratique et son Obédience" il s'agit bien de dire que tous les frères et toutes les obédiences qui veulent travailler également à  "aboutir au rétablissement des liens historiques unissant les Obédiences travaillant selon la Tradition Maçonnique Universelle" sont les bienvenus.

La Grande Loge de France s'adresse ici assez clairement à ses partenaires habituels qui travaillent selon les critères de la tradition maçonnique : La GLTSO, la LNF, le Grand Prieuré des Gaules : ils sont les bienvenus s'ils le souhaitent pour participer à cette recomposition. Seront-ils sensibles à cet appel? Nous le saurons dans les semaines et les mois à venir.

Quand au Grand Orient de France, devenu mixte depuis peu, il semble écarté du mouvement qui est en train de se mettre en place. Mais il sera certainement aussi questionné. Pourquoi pas? Mais la réponse du GODF ne pourra qu'être celle d'un refus poli.

Quant à la nouvelle obédience, la GL-AMF, elle pourra participer à ce mouvement. Mais, issue de la GLNF, avec des dirigeants ou des membres fondateurs qui ont été des proches des équipes Foellner/Charbonniaud à l'origine des dérives et de l'explosion finale de la GLNF, et donc encore sous le coup de la suspission des grandes loges régulières européennes (qui ne la mentionne même pas dans la déclaration de Bâle), elle devra prendre le temps de montrer qu'elle a définitivement tourné le dos aux pratiques et aux méthodes de la GLNF.

En parlant des "principes fondamentaux de l'Ecossisme" la Grande Loge de France s'adresse ici aux deux obédiences travaillant majoritairement au Rite Ecossais Ancien & Accepté, la Grande Loge Féminine de France et le Droit Humain, pour leur dire que la recomposition se fera aussi en tenant compte des excellentes relations fondées sur le respect mutuel entre ces obédiences soeurs. Chacun a pu voir un net rapprochement entre la GLDF et la GLFF depuis quelques années. Ce rapprochement ne saurait être remis en cause par la recomposition en cours.

De recomposition il est donc bien question. Elle a commencé au Convent de la Grande Loge de France. Cette obédience d'ordinaire si discrête est de fait depuis quelques jours sous le feu des projecteurs. Il faudra bien qu'elle assume son rôle nouveau.

La Grande Loge de France, qui ne demandait rien, qui a trouvé son rythme de croisière, dont les travaux et la méthode sont reconnus, devra faire face et assumer son destin. Dans l'unité des frères de la Grande Loge de France. Pour s'unir en fraternité avec les frères des 5 obédiences régulières européennes. Avec aussi ensuite les Grandes Loges américaines. Avec cette question tout de même importante : Et Londres dans tout ça? La Grande Loge Unie d'Angleterre ne pourra pas indéfiniment laisser ses obédiences amies jouer seules leur partition. Elle devra, à un moment ou à un autre, entrer dans le jeu diplomatique. C'est à ce moment là que tout se décidera...

Jean-Laurent Turbet

° Pour aller plus loin :

 

° Réponse officielle de la Grande Loge de France, à la déclaration de Bâle, sur ce site.

 

° La déclaration de Bâle, sur ce site.

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.
° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.
° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.
° Le site d'Alain Graesel, passé GM de la Grande Loge de France, Président de la Confédération des Grandes Loges Unies d'Europe.

Commenter cet article

Deferre C 11/12/2014 11:18

"Pour la GLNF, quels que soient ses communiqués ultérieurs et ses dénégations, tout le monde a pu constater que c'en est bien fini de sa régularité internationale. Elle est définitivement hors jeu. Exit."

c'est une considération un peu hâtive si l'on regarde la situation 2 ans après

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents