Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


CMF : Les règlements et statuts sont signés.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 19 Novembre 2013, 16:06pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

PontFM.gifMais où en est la Confédération Maçonnique de France (CMF) ? C’est la question que se posaient de nombreux frères.

Certains annonçaient même (une fois de plus…) que la Confédération Maçonnique de France ne verrait pas le jour…

Le traité constitutif de la CMF a été signé le 15 juin dernier lors du Convent annuel de la Grande Loge de France par quatre obédiences : La Grande Loge de France (GLDF), la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF), la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO) et la Grande Loge Indépendante de France (GLIF).

Ceci pour répondre à la déclaration de Bâle du 10 juin 2012 où cinq Grandes Loges Traditionnelles européennes chargeaient la Grande Loge de France d’être le maître d’œuvre de la recomposition du paysage maçonnique français.

Il était convenu au mois de juin dernier que la Confédération Maçonnique de France devait se doter « avant la fin de l’année » de règlements et de statuts.

La GLTSO a annoncé il y a quelques semaines qu’elle suspendait sa participation à la CMF. Dans l’attente de consulter son Convent, qui se tiendra au mois de mars 2014. Elle pourra bien entendu poursuivre le processus confédéral si les députés de la GLTSO le décident au mois de mars.

Mais pour respecter l’engagement de pouvoir adopter règlement et statuts avant la fin de l’année, les Grands Maîtres de la GLDF, de la GL-AMF et de la GLIF, viennent de les signer.

Ceci pour que les tenues de Grande Loge de la GL-AMF (le 30 novembre 2013) et de la GLDF (le 14 décembre 2013) puissent les adopter.

En effet, comme depuis le début, il s’agit d’un processus parfaitement démocratique et transparent. A la Grande Loge de France, depuis toujours, le Grand-Maître seul ne peut engager l’obédience sur un sujet aussi important. Ce sont les députés des loges qui décideront – ou non – d’adopter ces règlement et statuts de la Confédération Maçonnique de France. Ils ont déjà votés par deux fois à plus de 90% des voix, pour enclencher le processus confédéral puis pour adopter le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de France.

A la Grande Loge de France ce sont les loges qui ont le dernier mot. Les députés votent toujours directement lors des Convents ou Tenues de Grandes Loges, toutes les modifications et tous les projets et ils élisent même au suffrage universel direct le Grand-Maître de la Grande Loge de France.

L’esprit de la Confédération Maçonnique de France est toujours le même : réunir ce qui est épars et être le Centre de l’Union entre une maçonnerie d’inspiration charitable, « reconnue » notamment par le monde anglo-saxon avec à sa tête la Grande Loge Unie d’Angleterre et une maçonnerie sociétale et plus politique avec à sa tête le Grand Orient de France.

Les francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté de la Grande Loge de France pratiquent une maçonnerie traditionnelle et spiritualiste, (faisant totalement partie de la maçonnerie française), qui se situe à mi-chemin entre ces deux traditions maçonniques qui semblent inconciliables au premier abord.

Il faut noter que la CMF n'a de contacts pour l'instant qu'avec les cinq grandes loges régulières européennes et pas avec la Grande Loge Unie d'Angleterre..

La période particulière que nous vivons est propice pour tenter de nouvelles expériences. Des Cassandres prophétisent que rien ne changera jamais. La Confédération Maçonnique de France tente, elle, de faire bouger les lignes et de faire se connaitre (et s’aimer ?) des frères qui il y a quelques mois à peine, ou quelques années encore, s’ignoraient.

Les visites et échanges entre les frères des obédiences de la Confédération Maçonnique de France se multiplient. Rien que pour cela l’expérience confédérale mérite d’être poursuivie.

Pour autant cela implique-t-il, pour la Grande Loge de France notamment, de cesser toute relation avec des obédiences avec lesquelles elle entretient des relations pluriséculaires ? Evidemment non.

La Grande Loge Nationale Française (GLNF), qui fut l’obédience reconnue par la Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA) pendant près de 100 ans, avait une position extrémiste. Seuls étaient reconnus comme francs-maçons les frères de la GLNF et ceux des autres obédiences reconnues par Londres. Un point c’est tout. La GLNF n’avait de contact, ni de près ni de loin, de quelque façon que ce soit avec les autres obédiences françaises.

Il n’en a jamais été de même pour la Grande Loge de France qui entretient depuis toujours d’excellentes relations avec les obédiences masculines, mixtes ou féminines de la Franc-Maçonnerie Française.

Tout indique – à commencer par les propos des dignitaires de cette obédience – que la Grande Loge de France continuera à entretenir ces bonnes relations tout en étant membre (et même leader) de la Confédération Maçonnique de France.

Les frères de la Grande Loge de France reconnaissent parfaitement comme franc-maçonnes et francs-maçons, les sœurs et frères des autres obédiences françaises.

D’ailleurs il y a quelques années, la GLDF a inventé une « cérémonie d’accueil des frères et sœurs des obédiences amies ». Cette cérémonie est bien réservée aux frères et sœurs (il n’y a pas de profanes) des obédiences maçonniques qui souhaitent y participer. La qualité de franc-maçonnes et de francs-maçons de ses sœurs et frères est donc parfaitement reconnue.

Il n’y a aucune raison que cela cesse, ni d’ailleurs les multiples colloques, réunions, séminaires, think tanks, commissions, qui réunissent les sœurs et les frères des obédiences françaises.

Il y aura donc toujours des liens, très étroits, entre ces obédiences qui se connaissent depuis toujours.

Voilà pour rassurer celles et ceux qui pouvaient penser que les frères de la Confédération Maçonnique de France allaient s’enfermer dans un vase clos et s’isoler de la Franc-Maçonnerie Française.

Le pont entre le monde maçonnique de la GLUA et celui du GODF mérite d’être construit. C’est notre Devoir de bâtisseurs.

Et, comme le soulignait Guillaume d’Orange dans sa célèbre maxime, «  il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ».

Jean-Laurent Turbet

 

 

 

 

 

Paris, le 17 novembre 2013

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Une étape décisive dans la mise en place de

la Confédération Maçonnique de France

 

 

Les Grandes Loges fondatrices de la Confédération Maçonnique de France ont signé le 14 novembre 2013 à Paris les Statuts et Règles qui en définissent l’organisation et le fonctionnement.

 

Ces textes doivent être soumis aux instances respectives de chaque Grande Loge dans les prochaines semaines.

 

Après la signature solennelle le 15 juin dernier du Traité qui en a jeté les bases, la refondation de la Franc-maçonnerie régulière en France franchit désormais une étape décisive.

 

 

 

° Pour aller plus loin :

    RPMF : Les 5 GL européennes accueillent la Confédération Maçonnique de France avec enthousiasme !, sur ce site.

° Les règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France, sur ce site.

°

° Le courrier des 5 GL européennes du 10 juillet 2013, sur ce site.

° RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant ! , sur ce site.

° Le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013, sur ce site.

° Le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de France et le protocole d’Intervisites, sur ce site.

° Convent 2013 historique de la Grande Loge de France. La Confédération Maçonnique de France créée, sur ce site.

° Première tenue « confédérale » à la Grande Loge de France, sur ce site.

° RPMF : Le prétexte LNF, sur ce site.

° RPMF : Le Pari Confédéral, sur ce site.

° RPMF : Des réponses aux rumeurs qui font peur ! , sur ce site.

° RPMF : Tenues communes pour les frères des cinq Obédiences Régulières françaises, sur ce site.

° RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises, sur ce site.

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. »,sur le site La Lumière de François Koch.

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 18 décembre 2012, sur ce site.

° Déclaration des cinq Grandes Loges Régulières du 12 septembre 2012, sur ce site.

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.

° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.

° Le communiqué de Presse officiel de la Grande Loge de France, sur l'élection de Marc Henry, sur ce site.

° Marc Henry élu Grand-Maître de la Grande Loge de France, sur ce site.

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site.

Commenter cet article

marcusfagus 19/12/2013 17:46


Bravo, La Grande Loge Unie d'Angleterre doit etre contente. Non seulement elle a fait redonner un coup d'honorabilité à une obédience  connue pour son affairisme et ses scandales financiers
qui déshonorent à travers elle le paysage maconnique français  mais en plus l'opération mains propres  a permis de creer  de toutes piéces une confédération rassemblant des
obédiences traditionnelles  soucieuses de reconnaissance et de respectabilité  de la part des anglos saxons (dont tout le monde se fout) et frappées non  pas de cordonité mais
de  "régularite".Si les autres obédiences françaises dites libérales qui rassemblent il faut le préciser ,davantage de frères et de soeurs, créaient aussi une confédération 
adogmatique  qui est vraiment démocratique car on accepte les femmes , les borgnes les boiteux ,les bougres,les incroyants et même les croyants que se passerait il ?Verrait-on  deux
blocs face à face ? Ce serait regreattable mais bien la réponse du berger à la bergère.Il est encore plus regretable que ceux qui se réclament de la tradition la confondent avec le conservatisme
et oublient lorsqu'ils parlent de Dieu que le Christ a dit que le sabbat est  fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat.Je regrette également que JL TUrbet dont j'apprécie le blog
devienne de plus en plus le porte parole de son obedience sans aucun recul.Fraternelles pensées.


Marc

laudela 21/11/2013 10:58


Bonjour,


Dans le cas de l'élection du GM de la GLDF, on ne peut pas parler de "suffrage universel direct" car ce sont les députés qui votent...


TAF


Laudela

JBW 20/11/2013 09:19


bonjour ,


je voudrais prendre connaissnce des statuts et des regles qui regissent le fonctionnement de la CMF . comment puis je me les procurer ou y avoir acces?

bauch 19/11/2013 18:11


Que se passerait-il si des Frères de la GL-AM et GODF se présentent pour assister à une tebue d'une loge de la GLDF.Les Frères de la GL-AM accepteront-ils d'avoir en quelque sorte une tenue
commune avec des Frères du GODF?


Merci de me donner votre sentiments


JLouis

Jeanmi 19/11/2013 17:55


Ne trouvez-vous pas ces querelles de "chapelles" un peu puériles au regard des enjeux mondiaux. Depuis la chute du mur, le monde bascule dans une nouvelle théocratie, celle de l'argent, par
opposition les oubliés du développement se jettent dans les bras du totalitarisme religieux et nous ne pensons qu'à nos petits problèmes d'Obédiences pour savoir celle qui a la plus
longue...liste de membres. Essayons de nous retrouver sur l'essentiel : L’amélioration matérielle et morale de l’Humanité, non ? Si le monde Maçonnique n’est pas capable de rassembler
ce qui est épars…. 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents