Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GLDF 2014 : Un Convent de liberté.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 11 Juin 2014, 18:48pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #CMF, #Marc Henry, #Notton

Que n’a-t’ on pas lu depuis des semaines sur le prochain Convent (assemblée générale annuelle) 2014 de la Grande Loge de France qui débutera demain, jeudi 12 juin.

 

On annonce un Convent bloqué où la poursuite du processus dit « de Bâle », né avec la déclaration de Bâle de juin 2012 par cinq Grande Loges régulières européennes, serait imposé sans débat.

 

Des conseils « fraternels » exogènes (qui vont du dépit à la menace) se mêlent à des inquiétudes endogènes (légitimes mais alimentées souvent par des arguments irrationnels) pour tenter de créer un climat de tension.

 

Mais, comme aime à le répéter le Grand-Maître de la Grande Loge de France, Marc Henry, le vrai pouvoir au sein de la GLDF il est aux mains des loges. Et ce sont bien les représentants (on dit les députés) des quelques 850 loges de la Grande Loge de France qui seront réunis pendant quatre jours à Paris.

 

Alors comment penser que ces députés pourraient être dessaisis de quelque chose.

 

Lors d’un Convent de la Grande Loge de France les députés décident et votent de tout, et élisent directement tous les membres du Conseil Fédéral (par tiers chaque année) ainsi que les Grands Officiers et même le Grand-Maître, ce qui est loin d’être le cas dans toutes les autres obédiences maçonniques de France.

 

Alors pour les leçons de démocratie…

 

Les frères députés de la Grande Loge de France sont sourcilleux et pointilleux de leurs prérogatives. Et ils ont bien raison de l’être !

 

Les enjeux sont en effet importants lors de ce Convent. Comment donc ne pourrait-il pas y avoir de débat ?

 

La Grande Loge de France a eu la bonne idée d’élire le président du Convent, Jean-Raphaël Notton, dès le mois de décembre 2013. Il est actuellement le président du Congrès de Paris – Ile-de-France – Orients éloignés, qui est le plus important des sept Congrès Régionaux que compte la GLDF.

 

Ce temps, Jean-Raphaël Notton l’a évidemment mis à profit pour consulter beaucoup. Et il est arrivé à la conclusion qu’en ce qui concerne la proposition découlant des circulaires 35 et 36 (mandant donné au Grand-Maître de poursuivre les discussions avec les Grandes Loges européennes) la discussion devait être totalement libre et devait durer aussi longtemps que les députés le souhaitent, avant de pouvoir se prononcer en ayant tous les éléments.

 

Si les députés veulent rappeler les principes et « l’adn » de la Grande Loge de France, qu’est-ce qui les empêche de le faire ? C’est bien à eux de prendre leurs responsabilités. D’ailleurs, selon des indications puisées à bonne source Jean-Raphaël Notton envisagerait de donner aux députés l’occasion de rappeler, par des votes solennels, les principes fondamentaux auxquels ils sont attachés et leurs frères avec eux, au nom de leurs loges. Mais à dire vrai, personne n’avaient jamais imaginé les remettre en question !

 

Oui il faut peut-être se poser la question du Grand Architecte de l’Univers et de ce qu’il est pour les frères de la Grande Loge de France et du Rite Ecossais Ancien et Accepté depuis 1875 ? Aucune question ne doit être taboue.

 

Il faut aussi se poser la question de l’Indépendance. Quelle place la Grande Loge de France veut-elle avoir dans le « paysage maçonnique français » ? Clairement, les députés souhaitent-ils se laisser aller dans la roue du Grand Orient de France ? Le GODF a toujours eu la volonté d’être l’obédience « qui a pour vocation à  rassembler la Maçonnerie Française »… N’est-ce pas quelque peu abusif ? En tout état de cause, les autres ne lui demandent rien…

 

La Grande Loge de France doit-elle rappeler sa vocation à elle qui est d’être une obédience traditionnelle et spiritualiste, autour d’un rite, le Rite Ecossais Ancien et Accepté, dont elle gère, exclusivement et sans partage les trois premiers degrés ? Les députés en décideront.

 

Quelques frères semblent vouloir remettre en question le processus même de la Confédération Maçonnique de France (CMF - dont l’initiative comme les règlements généraux et les statuts ont été approuvés à chaque fois avec plus de 90% des voix des députés lors du Convent comme de la Tenue de Grande Loge de 2013).

 

En dehors des aspects internationaux, la CMF regroupe plus de 45 000 frères qui – il y a deux ans encore – ne pouvaient travailler ensemble, sans pour autant se couper des frères d’obédiences non confédérales qui venaient avant déjà participer aux travaux des loges.

 

N’est-ce pas une avancée remarquable ? N’est-ce pas réunir ce qui est épars ? N’est-ce pas ouvrir des portes sans en fermer d’autres ? Pourquoi vouloir arrêter cela ?

 

Comme je l’ai annoncé, la Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA) vient de re-donner sa reconnaissance à la Grande Loge Nationale Française (GLNF). Nous pouvons nous en réjouir pour les frères de la GLNF.

 

Pour autant cela change-t-il quelque chose au processus confédéral ? Evidemment non. Depuis le début, les divers intervenants n’ont cessé de répéter – sans être crus visiblement – qu’ils n’avaient pas de contacts – ni directs ni indirects – avec des représentants de la GLUA. Il n’y a jamais eu de « volonté de se faire reconnaître par Londres ». Mais cette propagande a pu, parfois, jeter le trouble dans quelques esprits déjà prompts à toujours croire plus facilement ce qu’on raconte dans la maison d’en face que chez soi. Nous connaissons tous des enfants qui préfèrent toujours les coquillettes de la maman du copain…

 

Les contacts ont toujours lieu avec – et seulement avec - les cinq Grandes Loges Régulières Européennes. Si le processus de continuation est voté lors du Convent, ce sera alors à elles de se positionner.

 

L'objectif de la Confédération Maçonnique de France est bien l’établissement de liens fraternels avec ces obédiences.

 

Enfin, mais last but not least, parce que c’est le plus beau fantasme, la main (toujours maléfique évidemment dans la bouche de ceux qui propagent ces inepties) du Suprême Conseil de France sur le processus de Bâle, alors qu’il ne s’est jamais exprimé sur le sujet …. tout simplement parce qu’il n’a pas à le faire !

 

L’un des critères – bien connu – de la Régularité, et appliqué strictement est la séparation entre l’obédience et les systèmes de Hauts Grades. Ce qui est le cas à la Grande Loge de France depuis… 1904 ! Nous fonctionnons toujours selon le système mis en place par Gustave Mesureur qui était très vigilant sur l’indépendance de la Grande Loge de France.

 

Donc on le voit… beaucoup de bruits pour rien… ou presque… Il suffira simplement de lire les commentaires par exemple de « nos amis », qui « nous veulent du bien », qui « nous aiment » qui « ne veulent pas rompre les relations avec nous », après la décision de la Grande Loge Unie d’Angleterre pour s’apercevoir combien il y a loin de la coupe aux lèvres…

 

C’est donc bien en toute liberté que les députés se prononceront. Sans contrainte. Sans arrière-pensée. En conscience pour le plus grand bien de la Grande Loge de France.

 

Jean-Laurent Turbet

 

° A lire :

 

° La Grande Loge de France, par Alain Graesel, ancien Grand-Maître de la Grande Loge de France, PUF, Collection "Que-sais-je?" N° 3791, 9€, sur le site Amazon.fr (8,55€).

 

° Le Rite Ecossais Ancien et Accepté, par Yves-Max Viton, ancien Grand-Maître de la Grande Loge de France, PUF, Collection "Que-sais-je?" N° 3916, 9€, sur le site Amazon.fr (8,55€).

 

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site de la Grande Loge de France.

 

° Exclusif, la GLUA reconnaît de nouveau la GLNF, sur ce site.

 

° Exclusif : Alain Graesel défend la GLDF attaquée avant son Convent de juin 2014, sur ce site.

 

° Histoire maçonnique : Louis Trébuchet répond à Gérard Contremoulin, sur ce site.

 

° Visites vous avez dit visites, sur ce site.

 

° La Circulaire Générale N° 35 , sur ce site.

 

° GLIF, régularité, tradition et recherche de la reconnaissance internationale, sur ce site.

 

° RPMF : La Grande Loge de France a son destin en main après Vienne et Baltimore, sur ce site.

 

 

° GLTSO : Pourquoi nous quittons la Confédération, sur le site de La Lumière de François Koch.

 

 

° Baltimore 2014 : Extraits du rapport de la commission de reconnaissance, sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° Déclaration de Vienne, des 28 et 29 janvier 2014, sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° Avenir de la GLNF : Plusieurs articles dans Nice-Matin, sur ce site.

 

 

° CMF : La Grande Loge de France adopte à plus de 86% les statuts et règlements de la Confédération Maçonnique de France, sur ce site.

 

 

° Les règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France, sur ce site.

 

 

° CMF : Les règlements et statuts sont signés, sur ce site.

 

 

° RPMF : Les 5 GL européennes accueillent la Confédération Maçonnique de France avec enthousiasme !, sur ce site.

 

 

° La ballade irlandaise des frères français, sur ce site.

 

 

° Le courrier des 5 GL européennes du 10 juillet 2013, sur ce site.

 

 

° RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant ! , sur ce site.

 

 

° Le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013, sur ce site.

 

 

° Le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de France et le protocole d’Intervisites, sur ce site.

 

 

° Convent 2013 historique de la Grande Loge de France. La Confédération Maçonnique de France créée, sur ce site.

 

 

° Première tenue « confédérale » à la Grande Loge de France, sur ce site.

 

 

° RPMF : Le prétexte LNF, sur ce site.

 

 

° RPMF : Le Pari Confédéral, sur ce site.

 

 

° RPMF : Des réponses aux rumeurs qui font peur ! , sur ce site.

 

 

° RPMF : Tenues communes pour les frères des cinq Obédiences Régulières françaises, sur ce site.

 

 

° RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises, sur ce site.

 

 

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. »,sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

 

 

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

 

 

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

 

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 18 décembre 2012, sur ce site.

 

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Régulières du 12 septembre 2012, sur ce site.

 

 

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

 

 

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.

 

 

° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.

 

 

° Le communiqué de Presse officiel de la Grande Loge de France, sur l'élection de Marc Henry, sur ce site.

 

 

° Marc Henry élu Grand-Maître de la Grande Loge de France, sur ce site.

 

 

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

 

 

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site

GLDF 2014 : Un Convent de liberté.

Commenter cet article

Laurent 12/06/2014 13:34

Quel que soit le diamètre d'un cercle, c'est toujours à partir de son centre que celui ci est tracé. A ceux qui, comme moi, aspirent à l'universel à travers la diversité, qu'ils nous soient permis d’œuvrer à réunir ce qui est épars en commençant par le centre. Une Maçonnerie Française unie et riche de ses diversité est une utopie positive et indispensable à tous; pour les Frères et les Sœurs, pour les Loges, les Obédiences Françaises, Européennes et mondiales qui souhaitent achever un jour à l'extérieur ce que nous avons tous un jour entrepris.
Nous le savons, notre temps est limité contrairement à l’œuvre entreprise et le triste spectacle de notre éparpillement est souvent l’expression de l'ambition d'un arrivisme politico-maçonnique de ceux qui dirigent nos Obédiences et autres S.C. nous faisant croire qu'un cercle peut se tracer en ignorant son centre.
Il est urgent, devant l’évolution inquiétante, pour nous et nos Enfants, du monde Profane, de revenir aux fondamentaux de la F.M : la Fraternité, pensée, exprimée, vécue afin que chacun se souvienne que sa propre réalisation passe par celle de son Frère Maçon ou Profane.

Yaob 12/06/2014 11:03

L'avantage d'être un pamphlétaire est de pouvoir dire tout et son contraire sans contrainte de cohérence ou de droit de suite.
Certains se souviendront néanmoins des prises de position du présent blog, beaucoup plus nuancé aujourd'hui quant à l'aboutissement d'une démarche envers les européens et les anglais.

Mais cela n'autorise pas à dire n'importe quoi : "députés décident et votent de tout, et élisent directement tous les membres du Conseil Fédéral (par tiers chaque année) ainsi que les Grands Officiers et même le Grand-Maître". En réalité, ce sont les congrès régionaux qui élisent les Conseillers Fédéraux, le convent ratifie simplement. Et surtout, le GM nomme lui même une partie des grands officiers ainsi que tous les adjoints et un certains nombre de "délégués spéciaux".

Sur le fond, si les résolutions sont votées, cela remettra la balle dans le camp des européens pour mettre un terme au processus. On peut imaginer qu'ils le feront... ou bien qu'ils renvoient la balle.

On voit bien entre les lignes de l'article ci-dessus que la GLDF cherche des noises au GO et lui reproche à nouveau son hégémonisme... tout en exerçant les mêmes méthodes avec tout ce qui est plus petit (et en disant aussi, "loin de nous toute idée d'hégémonie").

Tout ceci a vocation à renforcer le courant "intégriste maçonnique" de la GLDF qui veut surtout que rien ne bouge et qu'on ne parle de rien dans les loges et en Grande Loge, sauf de rituel, sans se rendre compte que ceci ne peut mener qu'à la même dynamique que celle des anglais, des américains et des européens, à savoir des baisses d'effectifs et, plus grave, à la disparition molle de toute production intellectuelle éclairée.

Rappelons pour finir que la principale communication de la GLUA ces jours -ci n'es pas celle qui concerne la GLNF mais celle qui s'interroge si le "rituel par coeur" est préférable au "rituel lu".
Je n'y peux rien mais cela me rappelle trop les histoires de messe en latin :-)

Wanderer 13/06/2014 10:49

MTCF

Le Rituel par coeur permet un deroule fluide de l'Ouverture et de la Cloture des Travaux.
Il n'y a rien de plus exasperant pour un VM (comme les Colonnes) de voir un Surveillant chercher desesperement dans son cahier pour trouver la reponse a la question "A quelle heure les App FM ont ils coutume d'ouvrir leurs Travaux?"…

Et comme le dit fort bien Marc HENRY, il est encore plus beau de le connaitre par le coeur…

Frat***

W.

joaben 12/06/2014 10:36

A quoi sert CMF maintenant ?
N'y a-t-il pas pourtant des options très simples pour les FM ... et qui bien sûr ne plaisent pas à certains "dirigeants".
GLDF n'est pas vraiment concernée, elle s'ets passée de reconnaissance depuis des siecles ...
Pour GLAMF qui avait entretenu aupres de ses membres, une illusion de reconnaissance en remplacement de celle de gLNF, la question se pose .
Mais les réponses peuvent être très simples, sans nul besoin de quelque CMF.

- Pour les REAA de GLAMF, il peuvent par simple adhésion à GLDF trouver ce qu'ils attendaient de CMF.
- Pour ceux qui gardaient espoir de reconnaissance GLUA et à qui ca importe, la GLNF leur permet.
- Pour les GLAMF non REAA, il y a de multiples GL qui repondent à leurs attentes.

A quoi sert donc CMF si ce n'est à maintenir une existence à GLAMF ... et ses dirigeants ?

Hubert 11/06/2014 23:01

Les inquiétudes que de nombreux FF de la GLDF ont exprimées ne sont pas "alimentées par des arguments irrationnels" mais bien par la lecture attentive des appels dit "de Bâle" et "de Vienne", ainsi que par celle de circulaires de Marc Henry (par exemple la n°25 du 12 février 2014). Ces textes forment un puzzle qui dessine les contours d'une certaine vision de la FM dont ils ne veulent pas. Il est puéril de voir là-dedans la main de l'étranger ou de celle des éternels FF ennemis du GODF. Aujourd'hui, avec la re-reconnaissance de la GLNF par les Anglais, la défection de la GLTSO, le double-jeu de la GLAMF, le projet CMF n'a plus aucune raison d'être en l'état. C'est devenu une coquille vide de sens. Dans l'interview qu'il a donnée dans le Journal de la GLDF d'avril 2014, Marc Henry a dit lui-même que l'ordre du jour du Convent était conditionné par les événements qui interviendraient d'ici là "en Europe et dans le monde". Eh bien, qu'il en tire les conclusions: tout a changé, il n'y a plus aucune urgence ni enjeux véritables. Profitons-en. Remettons les compteurs à zéro et, s'il s'avère que c'est vraiment nécessaire, reprenons calmement le débat depuis le début. Sans langue de bois, sans enfumage, sans agenda caché, sans calculs géo-stratégiques à la noix, sans procès d'intention. En prenant le temps qu'il faut, en répondant aux interrogations des FF (qui, ne l'oublions pas, ont payé leurs capitations avec lesquelles vit la GLDF) au lieu de se claquemurer dans un silence hautain et méprisant comme ça a été le cas. Et alors, oui, ce sera le plus grand bien de la GLDF telle que nous l'aimons depuis bien longtemps et en ce qui me concerne depuis bientôt 33 ans. J'ai dit !

rageyann 12/06/2014 08:31

Moi je suis dans la maison sa va faire à peine 10ans j'y suis rentré par choix de cet obédience, honnêtement je suis décontenancé par tous ces attaques que j'ai du mal à comprendre, je suis plus que convaincu que cette confédération est une ouverture essentiel pour réunir ce qui est épart

Reco-et-c-est-Frère 11/06/2014 22:34

Attention ta réponse va considérablement engager ta crédibilité :

Y a t'il oui ou non des pressions exercées par le SCDF pour que le vote soit positif sur les députés qui vont s'exprimer au convent et dont l'immense majorité est membre !?

joaben 11/06/2014 21:00

On peut comprendre qu'il soit difficile d'arrêter une machine de com comme CMF.. Elle a une certaine inertie même si elle a perdu toute raison d'être.
La seule raison d'être de CMF était en effet la "reconnaissance" dans le groupe des "GL régulières". Comme le contact direct avec GLUA le processus mené surtout par GLAMF(dont les FF sont issus d'une GLNF qui était reconnue par GLUA) etait d'espérer d'obtenir la dite "reconnaissance" au travers des 5 GL de Bâle !
Mais depuis leur communication de janvier 2014, les dites GL ont rappellé une exigence identique à GLUA, incompatible avec GLDF et dans une moindre mesure GLAMF.
Le "plan" CMF pour être reconnue régulière est donc tombé.
CMF peut-elle se donner de nouvelles raisons d'être ? Peut être ! Mais tout est à faire !
S'il s'agit de la possibilité d'intervisites entre GLDF et GLAMF, c'est plutôt limité !
Est-ce judicieux à GLDF de maintenir cette démarche CMF qui pousse à rejeter des FF avec qui on maçonne paisiblement depuis des années ?
Peut être y a-t-il d'autres raisons provenant du SCDF qui évoque une "régularité" ... sans qu'on sache à quelles "règles" il fait allusion ?
Bon espérons que nos FF de GLDF pourront juger et voter sans pression ... et personnelement, je souhaite qu'ils rejettent toute tentation sectaire comme ce que pousse SCDF et plus discretement le GM actuel ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents