Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Les conséquences de la mixité au Grand Orient de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 11 Avril 2010, 23:25pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

FemmesGODF-copie-1.jpg

 

Après avoir eu le plaisir de pouvoir annoncer en primeur aux lectrices et au lecteurs de ce bloc-note la nouvelle (Le Grand Orient de France est mixte.), il convient, je pense, de nous interroger sur les suites prévisibles ou probables de cette décision sur le paysage maçonnique français.

 

Car il est difficilement imaginable qu'un changement de cette importance dans la plus importante obédience maçonnique héxagonale reste sans conséquences pour les autres obédiences maçonniques de notre pays.

 

Vous trouverez ci-dessous le communiqué officiel du Grand Orient de France.

 

Livrons nous déjà à une analyse de ce texte et aux déclarations du Grand-Maître Pierre Lambicchi. Celui-ci en effet à déclaré à l'hebdomadaire L'express : "Nous ne sommes pas réglementairement une obédience mixte, mais nos loges sont désormais libres d'initier des femmes."  Il faut bien convenir que le Grand-Maître, tout en étant règlementairement juste, utilise là une expression de jésuite. Une obédience qui initie des hommes et des femmes est de fait une obédience maçonnique mixte.

 

Pourquoi donc cette prudence? Certainement pour ne pas froisser la susceptibilité des frères du Grand Orient de France qui, ne l'oublions pas, se sont prononcés lors du dernier Convent contre l'initiation des femmes et l'affiliation des soeurs. Certains peuvent donc penser, à tort ou à raison, que le Conseil de l'Ordre a cherché à obtenir par la "justice maçonnique" ce qui n'avait pu être obtenu par le verdict des urnes et le vote des frères. Bref, qu'il s'agit d'un passage en force.

 

Il sait aussi que deux ans de débats hautement médiatisés pour accueillir les femmes au sein du GODF se soldant par un vote négatif ont nuit à l'image de l'Obédience. Tout ça pour ça ! Et Pierre Lambicchi a naturellement lu avec attention les attendus de la décision rendue par la chambre suprême de justice maçonnique qui dit ceci : que dans l'état actuel des textes qui régissent le GODF rien n'interdit d'initier des femmes. Or en septembre a lieu le prochain Convent. Et tout serait remis en cause si une majorité de frères votait une motion disant explicitement que le GODF est une obédience masculine. Il faudrait alors exclure de l'Obédience toutes les soeurs initiées entre hier et le Convent en septembre.

 

En tout état de cause le prochain Convent devra voter une motion car le GODF se trouve dans une situation ubuesque. La CSJM ne s'est en effet prononcée que sur l'initiation des femmes et pas sur l'afficllation des soeurs appartenant à une autre obédience, la question ne lui ayant pas été posée.

 

Aujourd'hui, les femmes profanes peuvent donc être initiées immédiatement mais les soeurs ne peuvent rejoindre le GODF! Le prochain Convent devra donc remédier à cela... pouvu que les frères votent positivement la proposition.

Disons le, le risque est aujourd'hui marginal que les frères du GODF reviennent sur la décision de la CSJM d'accueillir les femmes. Mais Pierre Lambicchi sait bien que le risque n'est pas nul et il y a déjà eu tellement de déconvenues qu'il préfère être extrêmement prudent!

 

Pierre Lambicchi a aussi en tête les événements qui se déroulent actuellement à la GLNF dont nous avons déjà rendu compte (Crise sans précédent à la Grande Loge Nationale Française.). Le GODF espérait bien accueillir quelques frères rebelles de la GLNF en rupture de ban. Les frères l'auraient fait volontiers dans une obédience masculine. Le feront-ils aussi facilement dans une obédience mixte? Là rien n'est moins sûr!

 

Les Grandes Loges Mixtes menacées de disparition 

 

Evidemment, avec le Grand Orient de France qui initie (et qui affiliera bientôt) les femmes, c'est l'existence même des actuelles obédiences mixtes qui est en jeu. C'est très clairement ce que je comprends de la dernière phrase du communiqué de presse du GODF: "le Conseil de l’Ordre, comme il est de son devoir, va entamer des consultations avec les autres obédiences, tant au niveau national qu’international pour examiner les conséquences que cette situation nouvelle ne manquera pas d’entraîner".

Les deux obédiences les plus menacées à très court terme sont la Grande Loge Mixte Universelle (fondée en 1973, 1 200 membres pour un peu plus de 50 loges) et la Grande Loge Mixte de France (Fondée en 1982, plus de 3 000 membres et plus de 150 loges). Cette dernière surtout, voulue par Paul Gourdot alors Grand-Maître du GODF s'est conçue dès son Convent originel qui eu lieu dans le temple La Fayette du Grand Orient, comme un GODF mixte ayant les mêmes textes et la même philosophie. Il serait logique qu'elle soit la première obédience à fusionner avec un Grand Orient devenu mixte lui-même.

 

La Fédération Française du Droit Humain est elle même menacée mais à moyen terme. Plus ancienne obédience mixte du monde elle a des spécificités fortes. Elle compte environ 440 loges bleues et 160 loges de hauts grades, pour plus de 15000 membres actuellement. Très attachés au REAA et à son Suprême Conseil qui domine l'obédience, les frères et soeurs ne sont peut-être pas disposés à rejoindre en masse le GODF. Néanmoins, beaucoup de frères du GODF ont la double appartenance pour maçonner en famille au DH. La tentation sera grande de simplifier la situation en faisant venir leurs épouses dans leur loge du GODF, évitant ainsi les frais supplémentaires!

 

Il ne faut pas se cacher que c'est bien l'existence même de toutes les Grandes Loges Mixtes qui se trouve menacée à court, long ou moyen terme. 

 

La Grande Loge Féminine de France sur la sélette

 

La Grande Loge Féminine de France , première obédience féminine au monde avec plus de 13 000 membres, regroupées au sein de plus de 400 loges en France et à l'étranger, n'est pas immédiatement impactée par les changements intervenus au GODF. Elle pourrait l'être si des loges purement féminines se créent au sein du GODF et si elle prospèrent et travaillent librement. Chacun reconnaît la très grande qualité du travail fourni par les soeurs de la GLFF. Les rapprochements successifs avec le GODF ces dernières années pourraient être le prélude à une évaporation progressive et plus ou moins rapides des soeurs.

Une solution : ressèrer les liens avec la Grande Loge de France au nom du rite (le REAA) et du travail commun (par genre). Toutes les conditions sont là pour un rapprochement entre les deux obédiences... pourvu que les dirigeant(e)s le souhaitent...

 

La Grande Loge de France à la croisée des chemins

 

La Grande Loge de France, gardienne du Temple du Rite Ecossais Ancien & Accepté est certainement l'obédience la moins prosélyte sinon la plus discrête de France. Avec 30 000 membres dans plus de 800 loges elle est la troisième obédience française après le GODF et la GLNF. Le respect scrupuleux des rituels et les travaux axés sur le symbolisme en font une obédience reconnue pour la qualité de son travail. Elle organise des conférences publiques et des colloques annuels ("IdentitéS et Universalité" colloque de la Grande Loge de France et de la GLTSO. qui a eu lieu ce week-end) très courrus et là encore reconnus et qui font référence. Les questions d'éthique sont au centre de la réflexion collective des frères de la GLDF qui est, elle, une obédience strictement masculine, ne recevant pas les femmes. 

La Grande Loge de France s'apprête à recevoir un nombre important de frères de la GLNF si la crise qui atteint celle-ci ne trouve pas de solution et si l'obédience ne change pas radicalement ses dirigeants et ses pratiques. Elle serait le refuge naturel des frères rebelles de la GLNF. Ceux-ci pourraient arriver à plusieurs milliers si le convent de septembre se passe mal.

 

Voici donc la Grande Loge de France contrainte également par les évéments de se poser la question de l'accueil des frères du GODF. Normalement le nombre de frères du GODF à accueillir ne devrait pas être important. Quelques centaines de frères tout au plus. Mais si la grogne est plus importante que prévu et si les frères sont plus nombreux à estimer être placés devant le fait accompli malgré leurs votes défavorables, bref, à être victimes d'un coup de force, ce pourrait être là encore plusieurs milliers de frères qu'elle devrait accueillir, mais venant du GODF cette fois.

 

La Grande Loge de France devrait dans ce cas de figure, trouver les moyens d'accueillir en quelques mois seulement (c'est à dire en très peu de temps...) plusieurs milliers de frères du Grand Orient de France comme de la Grande Loge Nationale Française qui ont un vécu, des expériences et des pratiques maçonniques dissemblables pour ne pas dire parfois antagonistes.

 

La Grande Loge de France, très attentive au parcours initiatique de ses membres, à leur maturation au sein du Rite Ecossais Ancien & Accepté et à la progressivité de la méthode employée, devrait trouver des ressources insoupçonnées pour accueillir dans les meilleurs conditions les nouveaux arrivants tout en leur inculcant la culture maçonnique maison de façon accelérée.

 

D'autres obédiences comme la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (surtout en ce qui concerne le Rite Ecossais Rectifié) et la Loge Nationale Française (en ce qui concerne le Rite anglais style Emulation) seront susceptibles également, mais dans une moindre mesure que la Grande Loge de France, de recueillir des frères venant du GODF et de la GLNF.

 

Certains esprits avant-gardistes avancent l'idée d'une Union Ecossaise de France, regroupant de façon informelle mais structurée les obédiences françaises actuelles issues  historiquement du Suprême Conseil de France et de feu la Grande Loge Symbolique Ecossaise. Cela pourrait former un ensemble cohérent d'obédiences travaillant au Rite Ecossais Ancien & Accepté pour faire un contre poids à une Grand Orient renforcé qui travaille au rite français. Cette Fédération pourrait être composée de la Grande Loge de France (30 000 membres, obédience masculine), du Droit Humain (15 000 membres, obédience mixte) et de la Grande Loge Féminine de France (13 000 membres, obédience féminine). Là encore à voir et à suivre, si l'idée de renforcer un courant spirituel, l'écossisme, l'emporte sur le poids des organismes obédientiels.

 

Comme on le voit de très nombreux changements risquent d'intervenir dans les mois et les années qui viennent. Et, heureusement, ce qui arrive souvent aussi c'est ce qui n'a pas été prévu! Alors suivons de façon attentives les évolutions qui ne manqueront pas d'intervenir car demain ne sera pas pareil à aujourd'hui...

 

 

° Le communiqué du Grand Orient de France :

Vendredi 9 avril 2010 à 19 heures.

 

"Le 8 avril 2010, l’instance juridictionnelle interne du Grand Orient de France a déclaré la validité de l’initiation de 6 femmes par des loges de l’obédience et ordonné leurs régularisations administratives.

Le Conseil de l’Ordre avait saisi cette instance pour qu’elle donne son interprétation et «dise le droit» dans cette situation où s’opposaient certaines dispositions du Règlement Général et des décisions de l’assemblée générale (le Convent). Il appliquera, bien évidemment, cette décision qui s’inscrit dans la réflexion collective qui se conduit au Grand Orient de France et qui connaît là un épilogue important.

Chacun comprend bien que cette décision ouvre une période nouvelle pour l’obédience et particulièrement pour ses loges.


En effet, c’est à elles, loge après loge, qu’il revient maintenant de décider si elles acceptent ou non de procéder à l’initiation de femmes.

Par ailleurs, le Conseil de l’Ordre, comme il est de son devoir, va entamer des consultations avec les autres obédiences, tant au niveau national qu’international pour examiner les conséquences que cette situation nouvelle ne manquera pas d’entraîner
".

 

° Autre version du Communiqué du GODF :

 

DECISION DE LA CSJM DU 8 AVRIL 2010

Communiqué du Conseil de l’Ordre du Grand Orient de France

Paris le 9 avril 2010 

 

Devant l’impossibilité attestée de sortir du blocage juridique existant entre deux thèses opposées bien connues sur la suprématie de la  Constitution et du Règlement général par rapport aux décisions du Convent, le Conseil de l’Ordre a pris ses responsabilités et a demandé à la seule instance compétente de l’Obédience dans ce domaine – la Chambre Suprême de Justice Maçonnique – de se prononcer sur la question de la liberté des Loges d’initier des femmes.

 Le 8 avril dernier, cette instance a tranché : Elle a répondu que la Constitution et le Règlement général du Grand Orient de France, notre loi commune, n’interdisaient pas aux Loges qui le souhaitent d’initier des femmes et elle a en conséquence enjoint l’Obédience de régulariser la situation des six femmes initiées depuis 2008 par les cinq Loges.

 La discussion juridique lancée il y a trois ans est donc close. Par ce jugement, la Justice Maçonnique de l’Obédience a donc considéré que les votes des Convents successifs sur la question de la liberté des Loges d’initier les femmes n’avaient aucune portée par rapport à la Constitution et au Règlement général.    

Dont acte.

Le Conseil de l’Ordre, en vertu de l’article 128 du Règlement général et dans le cadre de son obligation d’exécution des décisions de la Justice Maçonnique, respectera et mettra en œuvre la décision du 8 avril 2010.

Jusqu’à cette issue, il était du devoir du Conseil de l’Ordre de défendre scrupuleusement les positions exprimées démocratiquement par les Loges dans le cadre des votes des Convents, comme le Règlement général le lui impose. C’est ce qu’il a fait.

Le Conseil de l’Ordre réaffirme solennellement qu’il fera bien entendu respecter les procédures règlementaires prévues pour les initiations et qu’en particulier, il veillera à ce qu’aucune Loge ne puisse se voir imposer d’initier une femme contre la volonté démocratique de ses membres.

Désormais, il appartient au Conseil de l’Ordre, dans le cadre de ses attributions règlementaires, d’examiner l’ensemble des conséquences et de proposer le moment venu des modalités pratiques de mise en œuvre du jugement rendu le 8 avril.     

Enfin, le Conseil de l’Ordre entamera des consultations, dans le cadre des relations inter-obédientielles tant au niveau national qu’international, afin d’examiner les conséquences que ce jugement ne manquera pas d’entraîner pour les relations du Grand Orient de France avec un certain nombre de Puissances maçonniques amies. 

Aujourd’hui, le Conseil de l’Ordre appelle toutes les Loges du Grand Orient de France à l’union et à la concorde dans l’intérêt de l’Ordre maçonnique et du Grand Orient de France.

 

 

° Pour aller plus loin :

° Le site du Grand Orient de France

 

° Le Grand Orient de France est mixte., sur ce site.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes, sur le site de l'Express.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes , le Figaro.

° Franc-maçonnerie: le Grand Orient peut désormais accueillir des femmes, AFP.

° Le Grand Orient ouvre ses loges aux femmes, le Nouvel obs.

° Le Grand Orient dit "oui" aux femmes, Europe 1.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes, JDD.

° Initiation des femmes: Le Grand Orient devra se prononcer à nouveau., sur ce site.
° Initiation des femmes : Le Grand Orient de France dit non., sur ce site.

° Grand Orient : les soeurs sont nos frères, par Alain Bauer, sur ce site.
° Le Grand Orient de Belgique se pose aussi la question de la Mixité..., sur ce site
 , sur ce site.

° Le Grand Orient de France se prononce contre l'initiation des femmes, sur le site de La Croix.

° Les francs-maçons du Grand Orient ont repoussé le principe de la mixité des loges, sur le site du Monde.
°
Le Grand Orient ne sera pas mixte, sur le site du Figaro.
°
Le Grand Orient de France se prononce contre l'initiation des femmes, sur le site de L'Express.
°
Pas de femme au Grand Orient, sur le site de l'Express.
°
Le Grand Orient de France toujours misogyne, sur le site de Libération.
° Le Grand Orient de France s'oppose à l'initiation des femmes, sur le site du Point.
°
Le Grand Orient pourrait initier des femmes, sur le site du Figaro.
°
Pierre Lambicchi réélu Grand-Maître du GODF, sur ce site.
° Les enjeux du Convent du Grand Orient de France  sur ce site
°
Le blog de Pierre Lambicchi
° Interview de J-M Quillardet, Grand-Maître du GODF, à Lyon Capitale  sur ce site
° A Lyon, les frères du Grand Orient s'interrogent sur leurs soeurs : site du Progrès de Lyon
° "Frangines indésirables au Grand Orient", article de Libération : sur ce site.

° Une femme initiée au Grand Orient de France : sur ce site.

° Initiation des femmes au Grand Orient de France : décision au Convent de septembre 2010. , sur ce site.

° Initiation des femmes : Le Grand Orient de France dit non., sur ce site.
° Grand Orient : les soeurs sont nos frères, par Alain Bauer, sur ce site.
° Le Grand Orient de Belgique se pose aussi la question de la Mixité..., sur ce site

Commenter cet article

Joël 21/05/2010 16:17



De Belgique, il y a un certain sentiment qu'il s'agit d'une espèce de "Guerre d'Obédiences"...  La GLNF est occupée à recruter partout (avec une certaine dérive...) et commencerait à faire
de l'ombre au GO... Et donc l'ouverture du GO aux femmes serait le coup de grâce porté à la GLNF dans cette course... On parle de ce problème de la mixité au GO comme s'il s'agissait de la mixité
de la maçonnerie.  La femme qui veut être initiée peut trouver un atelier qui lui apportera tout ce qu'elle recherche.  D'ailleurs vouloir demander son initiation dans une obédience
masculine n'était-il pas une démarche très peu maçonnique sur le fond.  On peut assimiler cela à un manque de respect de l'institution et un déni de son fonctionnement... 


Ce qui me dérange le plus est que lorsque le GOF est malade, le GOB a de la fièvre...  Et que notre SGM ne se prenne encore pour Louis XIV et n'emboite le pas au GOF...  Et cela aussi
contre l'avis de la majorité des FF du GOB.  Personnellement, je pense que si certains estiment après quelques années de maçonnerie qu'il est important pour eux de travailler dans un atelier
mixte, ils n'ont pas le droit de vouloir imposer leur vision et leur envie au reste des FF...  Ils doivent pouvoir en arriver à la conclusion que le GO n'est plus l'obédience qui leur
convient et doivent partir...



Hervé 12/05/2010 00:40



Maçon du GO, tout à fait défavorable au passage à la mixité pour que cette obédience se mette au garde à vous des critères profanes, qu'on qualifiera pour faire vite, de "politiquement corrects",
je conçois que la posture de la non mixité devienne de plus en plus difficile à expliquer aux médias, qui font semblant de ne pas comprendre que la sphère initiatique relève du champ privé, et
pas de la vie publique où la mixité va de soi. Ramener le caractère "non mixte" du GO à une survivance machiste est au mieux caricatural, au pire un simple argument de mauvaise foi militante. Au
reste, on ne demande pas aux SS de la GLFF de renoncer à leur non mixité! Y aurait il alors rupture entre l'égalité de droit, les femmes auraient elles accès à ce qui deviendrait un privilège,
travailler "en un lieu très sage et très éclairé où règnent le silence la paix et l'harmonie", droit qui serait dénié aux FF du GO souhaitant continuer de travailler selon leur tradition
"choisie"? la vérité est que ce qui pose probleme dans le cas du GO, est sa volonté d'intervenir et tenir un rôle dans les débats profanes et de société. Là est la raison expliquant que les
franges les plus "militantes" du GO font tout pour que la mixité l'emporte. Délégué de ma Loge au dernier convent, je ne partage pas l'assurance du rédacteur de ce blog quant aux résultats du
prochain convent. Nous verrons. En tous cas je suis assez désolé du mépris des positions des FF favorables au statu quo: elles ont été caricaturées, déformées, tournées en ridicule (comme s'il
s'agissait de "PEUR"!!) de façon insultante parfois et méprisante (donc méprisable). Cela désole d'ailleurs beau nombre de frangines spectatrices de cette profanation du temple. Le mot est fort?
Au sens propre: faire entrer les enjeux profanes dans une enceinte sacrée.


Et cela n'a rien à voir avec les attentes individuelles des FF, qui sont éminement respectables et susceptibles d'évoluer. Simplement la méthode choisie par les 6 loges a été lamentable. Et
personnellement, je ne reconnaitrai "pas comme telles" les femmes qui ont été décidé d'entrer au GO en en forçant la porte. Fut ce avec des complicités internes.



Gilles Pasquier 03/05/2010 14:09



Bonjour !


Je suis maçon depuis bientôt quarante ans. Une chose m'intrigue : il existe des obédiences qui reçoivent des femmes, GLFF, DH, etc. Dès lors, pourquoi une femme qui veut devenir franche-maçonne
demande-t-elle l'initiation dans une obédience masculine ? Est-ce pour le plaisir d'entrer dans une obédience qui ne reçoit habituellement pas les femmes ? Du temps de Maria Deraismes, c'était
révolutionnaire, mais au XXIe siècle ...


Merci pour votre blog !


Bien fraternellement,


Gilou



tacchella 13/04/2010 18:46



Cher ami,


Pour autant que je sache le fait qu'il y ait plusieurs Obédiences masculines ne les a jamais fait disparaître !! Qu'est-ce que c'est que cette intox?


La GLMU , la GLMF et autres obédiences ne sont nullement inféodées au GO et travaillent à leurs sites et suivant leur propres règlements intérieurs.  Tant pis pour ceux qui prennent tes
élucubrations pour parole d'Evangile.


Serais-tu membre du G.O.?


.O



marcusfagus 13/04/2010 15:18



Ainsi  l'introduction de la mixité menacerait les obédiences mixtes, la GLF recueillerait des milliers der dissidents du GO ( sans parler de ceux de la GLNF).Bigre quelle vision mécaniste de
la FM !C'est oublier que chaque  obédience ,chaque atelier a son caractère propre,son rituel ,son symbolisme,ses frères et soeurs amis  que l'on ne souhaite pas quitter et que la mixité
,si elle est souhaitable, n'est pas le facteur prépondérant de choix d'une obédience


Je souhaite bien du plaisir aux soeurs ou profanes féminins qui iront au GO car,de façon générale, il n'a y a pas de culture de la mixité comme au DH et le machisme y est trés présent. Quant aux
nombreux  frères du DH qui seraient en même temps affiliés au GO ,je n'en connais pas beucoup ...


Le véritable  problème de la FM française ,à mon sens,est sa division qui l'empêche de constituer un mouvement important de progrès social et de recherche spirituelle.


La GLNf est empêtrée dans les affaires,la GLF n'a pas le sens des questions sociales, et toutes deux se crispent sur une vision déiste ou théiste heritée de traditions dépassées qui figent la
pensée symboliste.


 A l'inverse,la pensée symboliste n'est pas le point fort du GO


Le DH serait presque parfait s'il n'était pas si bureaucratique avec un Suprême Conseil trop présent  Quant à la GLFF,elle met en avant un féminisme qui heurte même bcp de femmes .Si l'on
additionnait les qualités de ces obédiences ,on obtiendrait une maçonnerie de qualité et   que l'on écouterait dans le monde profane autant que les mouvements religieux et qui ferait jeu
égal avec les courant intégristes.


Comme disait O.Wirth,la FM peut influencer le monde à condition qu'elle soit elle même, c'est à dire qu'elle fasse preuve de tolérance et d'écoute  pour avancer et non s'accrocher à des
chimères. La mixité au GO  constitue un pas en ce sens mais quand les maçons se rassembleront -ils pour dépasser ce qui les sépare?



Alex 13/04/2010 09:35


Bravo pour l'exclusivité ;-)! Analyse très intéressante, surtout quant aux conséquences sur les autres obédiences mixtes. J'avoue que dans ma joie devant cette décision (qui ne me concerne pourtant
en rien, c'est une joie de "principe" face au recul du "machisme" :-) ) je n'avais pas songé à son impact sur le reste du "paysage" maçonnique.


prevalli 12/04/2010 22:28


Et quid des FF qui sont membres du DH et qui ne maçonne pas en famille et n'ont donc pas la double appartenance. Encore une fois le GO croit qu'il va du fait même de sa grande decision progressiste
qu'il aura mis plus de deux siécle à prendre bouleverser le monde maçonnique. Moi je suis ravi que le GO rejoigne les rang du DH car in fine vous nous donnez raison, et au DH les femmes sont depuis
l'origine associée et cela au niveau international à toutes les responsabilités de l'obédience.


jakin 12/04/2010 21:47



Je suis un jeune initié fortement contrit par ces événement.


Il y a deux ans je faisais mon entrée en FM en faisant délibérément le choix d'une obédience masculine et j'ai donc choisi le GODF. Et voilà que des gens qui ont surtout des projets politiques
derrière ce débat qui ne devrait pas avoir lieu (il y a déjà une FM mixte et fminine) remettent tout en question.



Sement Roland 12/04/2010 19:14



bonsoir


De quoi avons nous Peur hum question pertinante?


roland



Fox7ans 12/04/2010 17:21



Mon TCF Jean-Laurent,


Ton analyse est interressante mais, à mon sens, elle pèche sur un point qui compromet une partie de ton propos : ni la GLFF, ni le GODF ne sont mono-rites.


- le GODF pratique très majoritairement le RF mais comporte des LL (et pas forcement les plus conservatrices) qui pratiquent le REAA ou d'autres rites.Par ailleurs, il y a au sein du GO un
Suprème Conseil relativement actif pour les HHGG du REAA. Aussi prétendre construire une mouvance écossaise en oubliant le GO ne me semble pas tenir.


- la GLFF bien que pratiquant essentiellement le REAA (c'est d'ailleurs le rite officiel de l'obédience), comporte des LL qui pratique le RF et même il me semble le RER (sans oublier la RL au
rite d'adoption). Je crois d'ailleurs que la plupart des créations de LL au sein de la GLFF actuellement se font au RF et que les SS developpement un systèmes de HHGG au RF. Du coup, inclure la
GLFF dans un camp écossais est un peu abusif


Fraternellement


 


Fox.


 


 



sophie 12/04/2010 14:49



Bonjour Jean-Laurent,


 


J'espère que tu vas bien. Je peux te dire, suite à ton excellent article que je viens de lire, qu'à la GLFF, la question ne se pose pas vraiment je pense, de rejoindre le GODF. Nous les aimons
bcp, mais chacun chez soi.......Si nous avions voulu intégrer des loges mixtes, nous serions allées au DH depuis longtemps. Par contre, il est très agréable de pouvoir rendre visite , en loge, à
des frèsres de temps en temps si des travaux nous intéressent. C'est ce nous faisons à la GLFF où les frères peuvent nous rendrent visite si ils le désirent.


Je ne pense vraiment pas à la disparition (ou intégration) de la GLFF à court terme, ni à long terme d'ailleurs, mais personne ne peut présager de l'avenir.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents