Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Le Convent du sang", d'Alain Bauer et Roger Dachez.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 23 Septembre 2009, 17:01pm

Catégories : #Chroniques de livres.

Le nouvel opus du duo Bauer & Dachez sera disponible dans quelques jours maintenant dans toutes les bonnes librairies. Son titre : "Le convent du sang".

Si vous avez aimé "Les mystères de Channel Row", vous n'allez pas être déçus!

L'intrigue du livre en quelques lignes:

L'action se passe en 1778. Dans les ruelles du vieux Lyon se rassemble un convent de francs-maçons venus de tous les coins de l’Euripe. L’enjeu : renoncer à la thèse de la filiation templière de la maçonnerie, dangereuse dans un pays catholique. A la tête de cette révision déchirante, Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), commerçant aisé de la soie, et chef des francs-maçons de la capitale des Gaules.

Pour faire simple, Willermoz souhaite adapter en France les principes de la Stricte Observance Templière (SOT), créée par le baron Karl Gotthelf von Hund und Altengrottkau (1722-1776) en Allemagne. Willermoz devint membre de la SOT sous le nom de Eques ab Eremo et chancelier du chapitre de Lyon. C'est sous son impulsion que se réunira le «Convent des Gaules», à Lyon, en 1778 qui sert de toile de fond à l'intrigue du livre. Ce Convent reconnaîtra les grades de Profès et Grands Profès et constituera l'Ordre des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte (C.B.C.S.). C'est l'acte de naissance du Rite Ecossais Rectifié que nous connaissons aujourd'hui.

Mais reprenons le cours de l'histoire: la veille même du convent on retrouve sur la colline des Brotteaux un mystérieux cadavre costumé en Templier ! Immédiatement alerté, Prost de Royer, Lieutenant général de Police de Lyon mais aussi… franc-maçon, mène l’enquête avec Willermoz. Le lendemain, un nouveau cadavre est découvert devant le domicile de Willermoz au moment où s’y reunissent les Grands profès, les Supérieurs Inconnus de la maçonnerie lyonnaise. Leur hôte lui-même est agressé, et sauvé miraculeusement par un magicien sorti de l’ombre : Cagliostro (1742-1795) lui-même…

A Londres, le Conseil des Neuf, secrètement mis en place quelques décennies plus tôt par Jean-Théophile Désaguliers (1683-1744 - voir "Les mystères de Channel Row") surveille un groupe d’activistes politiques, les «Illuminés de Bavière» qui veulent saper les projets de Willermoz pour embraser la maçonnerie.

Intrigues maçonniques, complots politiques et joutes amoureuses s’entrecroisent pour se terminer dans le cabinet du Roi, quand la sécurité du pays devient menacée.

Le dénouement viendra d’Italie où des mystères depuis longtemps enfouis seront finalement révélés…

Des heures de suspens en perspective! Le tout évidemment mélant le vrai au faux, les deux auteurs étant spécialistes du 18ème siècle et des débuts de la Franc-Maçonnerie.


Les auteurs :

° Alain Bauer est ancien Grand-Maître du Grand Orient de France. Il a publié plusieurs ouvrages sur la Franc-Maçonnerie.

° Roger Dachez est le président de l'Institut maçonnique de France. Il est directeur de la revue Renaissance Traditionnelle". Il est reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de l'histoire de la Franc-Maçonnerie.

Le Livre :

"Le Convent du sang"
d'Alain Bauer et Roger Dachez
Publié chez JC Lattès, collection "romans historiques"
à paraître le 1er octobre 2009
16,50€

° Pour aller plus loin :

° "Le symbole perdu décodé", d'Alain Bauer & Roger Dachez., sur ce site., sur ce site.
° "Les mystères de Channel Row", d'Alain Bauer et Roger Dachez, sur ce site.
° "L'invention de la Franc-Maçonnerie", de Roger Dachez, sur ce site.
° Les livres de Roger Dachez, sur le site de la FNAC.
° Les livres d'Alain Bauer, sur le site de la FNAC.
° Renaissance Traditionnelle, la revue.
° Quel avenir pour la Franc-Maçonnerie, sur ce site.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents