Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 28 Mai 2009, 23:51pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Une nouvelle obédience maçonnique vient de voir le jour, la Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco. C'est le journal Nice Matin qui s'en est fait l'écho.

Cette nouvelle Grande Loge est une "fille" de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) à Monaco qui ne comptait actuellement aucune obédience strictement monégasque. L'annonce légale de sa création était parue au Bulletin officiel de la Principauté du 30 janvier 2009.

Cette Grande Loge Nationale Régulière de la Principauté de Monaco a été créée, en toute discrétion, par trois résidents monégasques initiés en France dans des loges de la GLNF, Jean-Pierre Pastor, consul de Cuba dans la principauté, Claude Boisson, qui fut vice-président du Conseil national (le Parlement monégasque), et Franck Nicolas, ancien partenaire du prince Albert en bobsleigh.

La naissance de cette nouvelle obédience aurait pu presque passer inaperçue (je ne connais ni le logo ni de site internet pour la GLNRPM) sans la vive réaction de Mgr René Giulano, vicaire général de l'archidiocèse de Monaco, au nom de l'archevêché et donc de l'Eglise catholique.

Celui-ci rappelle en effet que la Principauté de Monaco, contrairement à la République Française, n'est pas un état laïque mais, comme le stipule l'a
rticle 9 de la constitution monégasque que « la religion catholique, apostolique et romaine est religion d'Etat ».

Or, la position officielle de l'Eglise romaine, à savoir que l'appartenance à la Franc-Maçonnerie pour un catholique est prohibée, demeure inchangée. Et Mgr Giulano souhaite le rappeller avec force.

Il s'appuie pour cela sur la Déclaration sur l'incompatibilité entre l'appatenance à l'Eglise et à la Franc-Maçonnerie, prise en 1983 par le Cardinal Ratzinger (futur Benoît XVI) alors qu'il était Préfet de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Celle-ci stipule notamment que "le jugement négatif de l'Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé, parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l'Eglise, et l'inscription à ces associations reste interdite par l'Eglise. Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la sainte communion".

Les responsables de la 
GLNRPM se veulent, eux, rassurants : "Nous ne nous plaçons pas dans un rapport de force ; c'est aux maçons de prouver qu'il n'existe pas d'opposition avec l'Eglise. Il n'y a pas d'incompatibilité à être franc-maçon et chrétien, bien au contraire. Nous sommes de bons chétiens et, il vaut mieux pour l'Eglise qu'il y ait ici des francs-maçons chrétiens, qui soutiendront l'Eglise en Principauté, plutôt qu'ils ne le soient pas...". Allusion à peine voilée aux positions plus laïques d'autres obédiences maçonniques comme le Grand Orient de France (G.O.D.F.).

Malheureusement pour eux la Déclaration de 1983 est très claire du point de vue catholique : "Les autorités ecclésiastiques locales n'ont pas compétence pour se prononcer sur la nature des associations maçonniques par un jugement qui impliquerait une dérogation à ce qui a été affirmé ci dessus, dans la ligne de la déclaration de cette Congrégation du 17 février 1981 (cf. AAS 73, 1981, p. 240-241: DC 1981, n° 1805, p. 349. Voir aussi la déclaration de l'épiscopat allemand du 12 mai 1980, DC 1981, n° 1807, p. 444-448)". Ce qui signifie en clair que l'Eglise catholique - surtout à son échelon local - ne fait pas le tri entre le bon grain (la GLNF?) et l'ivraie (les autres obédiences maçonniques) et condamne en bloc l'ordre maçonnique.

Mgr Guilano précise néanmoins : "Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont (les francs-maçons) «exclus» ou «excommuniés» de l'Eglise catholique. La distinction est importante, puisqu'en effet l'Eglise «n'excommunie» pas tous les pécheurs que nous sommes !"

Reste maintenant à savoir ce qu'en pense le Prince Albert et comment il envisage de régler cette situation ...

 

Pour aller plus loin :

 

° "Catholique & Franc-Maçon ?", sur ce site

° "Peut-on être chrétien et franc-maçon? " de Mgr Dominique Rey, sur ce site.

° "Peut-on être chrétien et franc-maçon ? l'avis d'un jésuite" sur ce site.

° Peut-on être chétien et franc-maçon? (suite), sur ce site.

° "Déclaration sur l'incompatibilité entre l'appatenance à l'Eglise et à la Franc-Maçonnerie", sur le site du Vatican

° L'article de Nice Matin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents