Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La GLIF : une puissance maçonnique souveraine régulière.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 20 Novembre 2012, 12:13pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

La Grande Loge Indépendante de France (GLIF) continue dans le calme et la sérénité ses démarches pour prendre la place qui lui revient dans le paysage maçonnique français. Elle est GLIFdésormais, une "puissance maçonnique souveraine régulière".

Les responsables de la GLIF viennent de me faire parvenir un communiqué dans lequel ils rendent compte de l’Assemblée des Loges Pétitionnaires qui a eu lieu le 17 novembre dernier.

Voici ce communiqué

 « Les Loges pétitionnaires de la Grande Loge Indépendante de France (GLIF), se sont assemblées, samedi 17 novembre 2012, au siège de l’association civile GLIF, fidèles à leur démarche de discrétion et de conduite progressive du processus qui les a amenées, à leur initiative, à créer la GLIF par amitié et confiance de proximité, hors de tout battage de communication.

Le Vénérable Maître de la Loge pétitionnaire la plus ancienne consacrée a lu la déclaration solennelle du caractère de « puissance maçonnique souveraine » de la Grande Loge Indépendante de France, dans une écoute attentive de l’assistance. Puis il l’a mise au vote.

L’assemblée s’est prononcée à l’unanimité en faveur du texte présenté.

Le caractère de puissance maçonnique de la GLIF est reçu comme tel par les acteurs qui pilotent la recomposition du paysage maçonnique en France.

Il est justifié de fait et de droit par la régularité d’origine de ses Loges et de ses membres, et par la démarche de création d’origine, respectueuse de la stricte conformité avec les us et coutumes de la Franc-maçonnerie traditionnelle.

Cette deuxième assemblée des Loges pétitionnaires, qui a suivi celle qui avait voté favorablement la création de l’association maçonnique civile, le 25/09/2012, est une étape importante sur le chemin de la recomposition.

Des rencontres avec d’autres acteurs sont prévues. Elles permettront à la GLIF d’avancer vers la reconnaissance pleine et entière du statut de Grande Loge membre de la chaîne maçonnique universelle.

Les représentants et membres des Loges pétitionnaires, venus en nombre, ont pu clarifier les questions de fond, de formes et pratiques pour rester dans la ligne de conduite qui est celle de la GLIF depuis son origine ».

La GLIF peut maintenant être, pour les cinq Grandes Loges Europénnes, comme pour la Grande Loge de France qui a reçu mission d’organiser en France le retour et l’ouverture à la fraternité internationale, un partenaire non seulement crédible mais actif dans ce processus de recomposition, avec d’autres puissances maçonniques souveraines et régulières.

Jean-Laurent Turbet

 

° Pour aller plus loin :

° Le site de la Grande Loge Indépendante de France.

° La GLIF : une nouvelle obédience maçonnique française issue de la GLNF, sur ce site.

° Pour prendre contact avec la GLIF : contact@glif.fr.

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

° Réponse officielle de la Grande Loge de France, à la déclaration de Bâle, sur ce site.
° La déclaration de Bâle, sur ce site.
° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussions avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents