Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Guy Arcizet en donneur de leçon contre la Grande Loge de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 5 Juillet 2012, 14:32pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GODF, #Interview, #Arcizet, #Polémique, #GLDF, #Marc Henry

Arcizet-Guy.jpgQuelle mouche a donc piqué Guy Arcizet, le Grand-Maître du Grand Orient de France? C'est la question que se posent nombre de francs-maçon(ne)s après lecture de l'article "Besoin de reconnaissance dans la régularité de la GLDF" publié le 4 juillet dernier sur son Bloc-Notes, sans que l'on sache très bien d'ailleurs s'il s'agit d'une position du Frère Guy Arcizet, ou d'une position du Grand Maître du Grand Orient de France.

Guy Arcizet lance une charge importante contre la Grande Loge de France. Veut-il vraiment rallumer la guerre des obédiences? La question est réellement posée. Surtout que, concernant la Grande Loge de France, il y a récidive. En effet,
le journaliste François Koch sur son blog « La Lumière », rapportait les propos tenus le 7 avril dernier par le Grand-Maître du GODF à l’occasion du Congrès Alpes-Côte d’Azur de cette obédience. . (Lien : http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/05/04/guy-arcizet-jai-reussi-a-convainvre-des-politiques-de-renconter-le-godf-a-nouveau/).

 

Le Grand-Maître du Grand Orient de France déclarait notamment :

« Le GODF a des loges souveraines, alors que la GLDF est sous la coupe d’un Suprême Conseil, comme la GLFF. Et le DH est une instance internationale. »

« J’ai cherché à réaliser l’union pour le Musée, mais je me suis heurté aux particularismes. Quand j’écris au Grand Maître de la GLDF, il ne me répond pas. Donc je ne réponds plus à ses invitations à déjeuner. Je ne veux plus être le dindon de la farce. »

« Les frères de la GLDF s’interrogent sur la réception des sœurs, et, du coup, la GLDF en veut au GODF. Quant à la GLFF, certaines de ses sœurs viennent au GODF. On a donc un problème avec cette obédience. »

Très sagement, le Grand-Maître de la Grande Loge de France d'alors, Alain-Noël Dubart, n'avait pas répondu à cette provocation.

Le texte de Guy Arcizet, publié le 4 juillet mais écrit le 29 juin 2012 dit ceci, avec pour titre "Besoin de reconnaissance dans la régularité de la GLDF" .

"Le Grand Orient de France a pris connaissance de la déclaration de la Grande Loge De France du 13 juin 2012 qui, après la déclaration de Bâle, manifeste son désir et son besoin de reconnaissance dans sa régularité. Le Grand Orient De France n’est pas, à l’évidence, dans cette démarche.

Il ne tient sa régularité que de sa propre histoire et de celle de la maçonnerie. Il ne brigue aucune reconnaissance d’autres institutions qui s’autoproclament gardiennes de la « pure tradition de la franc-maçonnerie universelle » et érigent, comme ailleurs, la pureté au rang d’un principe d’exclusion, d’opprobre, voire de rejet.

Cependant, le Grand Orient De France appellera, dans ce que certains imaginent déjà comme une recomposition du paysage maçonnique français, l’ensemble des frères et des soeurs, lesquelles sont exclues de facto de la « tradition maçonnique », à s’unir dans la diversité de leurs obédiences et de leurs rites, pour revenir à la réalité et à la modernité de l’initiation et de ses fins.

Pour le Grand Orient De France, il ne s’agit de fonder quelque religion que ce soit dans un modèle suranné qui a montré ses limites depuis longtemps, mais de promouvoir dans une démarche humaniste, basée sur le respect de la diversité, une méthode maçonnique qui peut fonder, à terme, une culture alternative pour nos sociétés.

Car le but ultime n’est pas la satisfaction de quelques-uns dans la pratique des « principes fondamentaux » de tel ou tel rite, mais bien la reconnaissance de la dignité de tous les membres de la famille humaine.

Paris, le 29 juin 2012"

Pourquoi Guy Arcizet utilise-t-il volontairement un style si polémique? Surtout que le Grand Orient de France n'est concerné en rien par ces discussions entre la GLDF et d'autres obédiences maçonniques. En langage profane : que Guy Arcizet se mèle de ce qui le regarde et qu'il arrête de donner des leçons aux autres.

Cela montre surtout au grand jour une méconnaissance plus que surprenante de la part d'un Grand-Maître d'une grande obédience comme le GODF des mécanismes de reconnaissance et de la tradition maçonnique.  

Marc Henry, le nouveau Grand Maître de la Grande Loge de France, lui, s'exprimait fort bien, le 27 juin dernier, sur le sujet dans une interview au même François Koch:

 

"Quel est l’objectif de cette négociation avec les 5 GL ?

 

C’est un moment vraiment historique. Nous avons du temps pour parvenir à notre objectif : une reconnaissance mutuelle entre les cinq Grandes Loges et la GLDF.

 

Que pensez-vous des deux conditions posées par les 5 GL ? Cela va-t-il modifier vos relations avec les autres obédiences française ?

 

La première condition sur l’indépendance de la GLDF sera vite évacuée au début des négociations : elle témoigne d’une information insuffisante sur ce qu’est devenu notre Fédération en 1904. Quant à l’exigence de rupture avec les obédiences irrégulières, il faudra s’entendre sur ce qu’est l’irrégularité et surtout sur la nécessité de ruptures. Avec les autres obédiences, il n’y a pas d’accords de reconnaissance, tout juste y a-t-il des accords d’échange de fichiers de frères radiés. Quant aux inter-visites, nous recevons des frères, mais jamais de sœurs. Le fait que des loges du GODF soient devenues mixtes n’y changera rien. Nous sommes une obédience masculine".    

 

Guy Arcizet, qui rendra son tablier de Grand-Maître lors du prochain Convent du GODF en septembre, finit décidemment bien mal son mandat. Tancé vertement par l'un de ses prédecesseurs à la Grande Maîtrise, Jean-Michel Quillardet, Guy Arcizet a réussi le tour de force de se mettre à dos les syndicats et le personnel de la rue Cadet, où selon Guy Arcizet, les salariés seraient « trop payés » et il y aurait des « postes inutiles».

Sa stratégie est-elle donc de se mettre tout le monde à dos? Anciens Grands-Maîtres, salariés, frères et soeurs des autres obédiences? Espérons simplement que Guy Arcizet s'exprime dans ce texte à titre personnel et qu'il n'engage pas l'obédience dont il est le Grand-Maître. Et que le ton à la fois condescendant, cassant et blessant, volontairement employé, lui est propre.

Sinon, nul ne doute que de tels propos ne fassent que précipiter l'accord entre la Grande Loge de France et les obédiences régulières européennes. Et Guy Arcizet en porterait une lourde responsabilité. Mais n'est-ce pas, après tout, son désir secret?

 

Jean-Laurent Turbet

 

° Pour aller plus loin :

° Le site de Guy Arcizet.
° Le site du Grand Orient de France.
° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussions avec les 5 obédiences régulières, sur ce site.
° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.
° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.
° La déclaration de Bâle, sur ce site.

Commenter cet article

alain supplisson 05/07/2012 22:08


Cher Jean Laurent, je comprends qu'en tant que membre de la GLDF tu soutiennes les décisions de votre dernier Convent et notamment celle de poursuivre les discussions avec les signataires de
l'accord de Bâle. Mais que tu t'étonnes de la réaction de G.Arcizet , qu'elle soit à tritre pesrsonnel ou de toute autre représentativité, relève soit de la plus grande hypocrisie de ta
part  soit de la méconnaisance totale de l'histoire compliquée de la FM et notamment de tout ce qui concerne la soi disante régularité. Tu dois bien te douter qu'une telle action ne peut que
remettre en cause les relations frat* qui existent entre nos deux obédiences depuis des décennies. Si personne au GODF ne remet en cause votre liberté d'agir maçonniquement comme il vous semble
nous n'oublions pas les 8 principes édictés unilatéralemnt par la GLUA pour définir ce qui relève selon elle de la "réguliarité". Or ces principes sont non seulement contraires aux principes des
"andersonniens" de 1723 qui ont toujours été ceux appliqués par le GODF mais en plus les adopter signifient une rupture totale avec notre Obédience. Je t'invite à bien les relire si tu ne les as
plus en mémoire. Dans ces conditions, les propos du GM Guy Arcizet sont pleinement justifiés et il serait de la plus grande naïveté de penser la GLDF n'a pas entrepris cette démarche en étant
dénuée de toute arrière pensée. Vous avez pris ce risque, cela vous regarde, mais il n'augure rien de bon dans les futures relations, d'Obédience à Obédience. Il est vrai, que le "marché anglo
saxon " est comme était Paris pour Henri IV, "il vaut bien une messe".

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents