Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Chronologie du Protestantisme & de la Réforme.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 14 Avril 2008, 13:35pm

Catégories : #Protestantisme, #Réforme

A la demande de lecteurs de ce bloc-notes, j'ai établis, à partir de plusieurs chronologies existantes et par des recherches personnelles, cette chronologie du Protestantisme et de la Réforme.

 
Il s'agit d'une chronologie sommaire, souvent axée sur la France, mais qui donne la date des principaux événements.

Elle est par nature incomplète mais je suis à l'écoute de vos suggestions et remarques !

1482

Naissance de Johannes Oecolampade

1483

Naissance de Martin Luther.

1484

Naissance d'Ulrich Zwingli.

1489

Naissance de Guillaume Farel.

1491

Naissance de Martin Bucer.

1497

Naissance de Philipp Melanchthon

1504

Naissance d'Heinrich Bullinger

1509

Naissance de Jean Calvin.

1509 à 1547

Règne d'Henri VIII en Angleterre.

1514

Naissance de John Knox

1515-1547

Règne de François Ier (dynastie des Valois-Angoulême).

1517

Le 31 octobre, les Quatre-Vingt-Quinze Thèses de Luther dénoncent les travers de l'Eglise comme la vente des indulgences, et affirment que la Bible doit être la seule autorité sur laquelle repose la foi.

1519

Naissance de Théodore de Bèze à Vézelay.

1520

Les grands écrits réformateurs de Luther : "De la papauté de Rome" - "Prélude sur la captivité babylonienne de l'Eglise" - "Appel a la noblesse chrétienne de la nation allemande" - "De la liberté du chrétien".

Décembre : Luther brûle la bulle "exsurge domine" qui lui ordonne de se rétracter : rupture avec le pape.

1521

Luther est excommunié par la bulle "Decet romanum pontificem". Il est protégé par le duc Frédéric de Saxe.

1523

67 Thèses de Zwingli.

1523 à 1525

Dispute avec Érasme : à son "Du libre-arbitre" (1524), Luther répond par un "Du serf-arbitre"

1524-1525

Guerre des paysans. Luther se place du côté des forces de la répression.

1526

Première Diète de Spire (St. Empire germanique) : Le principe "cujus regio, ejus religio" (tel Prince, telle religion) est admis par Charles Quint

1529

Deuxième Diète de Spire (St. Empire germanique) : Charles Quint annule les droits accordés aux protestants : protestation de plusieurs princes allemands.

Le Luthéranisme devient religion d'Etat en Suède, puis au Danemark, en 1536.

Colloque de Marbourg
entre Luther et Zwingli sous la présidence du Landgrave Philippe de Hesse pour faire le point de leurs accords et désaccords.

Martin Bucer impose la Réforme à Strasbourg et publie l'Explication des psaumes.

Johannes Oecolampade impose la Réforme à Bâle.

1530

La Confession d'Augsbourg expose la profession de foi du luthéranisme. Largement rédigée par de Philipp Melanchthon. Elle est rejetée par les théologiens catholiques.

1531

Mort de Zwingli à la bataille de Gappel. Il avait 47 ans.

Mort de Johannes Oecolampade à Bâle.

1532

Guillaume Farel s'installe à Genève.

1533

"Conversion" de Jean Calvin au Protestantisme (persécution: il doit fuir Paris)

1534

Affaire des Placards : des affiches attaquant violemment la messe sont affichées jusque dans les appartements privés de François 1er.

L'Acte de Suprématie
fonde l'Anglicanisme en Angleterre. Il donne au roi et à ses successeurs le titre de « chef unique et suprême de l'Eglise d'Angleterre » (Supprimé en 1867).

1536

Calvin publie en latin l'Institution de la religion chrétienne. La version française sera publiée en 1541.

1537

Traité sur le pouvoir et la primauté du pape de Philipp Melanchton

1538

Calvin et Farel sont bannis par le magistrat suite à des dissensions sur le refus de la cène. Farel s'installera définitivement à Neuchâtel.

1538 - 1541

Calvin pasteur à Strasbourg

1540

Les statuts de la Compagnie de Jésus, fondée par Ignace de Loyola, sont acceptés par le pape.

1541 à 1564

Calvin s'installe définitivement à Genève. (Jusqu'à sa mort)

"Institution de la religion chrétienne" de Calvin traduit en français

1542

Création de la Congrégation du Saint-Office, tribunal chargé de juger sans appel toutes les causes d'hérésie.

1545

Le concile de Trente réaffirme les dogmes et la discipline de la Contre-Réforme Catholique. Il se termine en 1563.

1546

Mort de Luther

1549

Martin Bucer est chassé de Strasbourg par Charles Quint et se réfugie à Cambridge.

Consensus Tigurinus
d'Heinrich Bullinger

1547-1559

Règne de Henri II.

1551

Mort de Martin Bucer.

1553

Calvin fait condamner au bûcher Michel Servet

1555

La paix d'Augsbourg prévoit que dans l'Empire, chaque Etat adopte la religion de son prince.

1558

Elisabeth 1ère est reine d'Angleterre
Mort de Charles Quint

1559-1560

Règne de François II.

1559

Le 3 Avril, la paix du Cateau-Cambrésis met un terme aux guerres d'Italie. De nombreux gentilshommes français se convertissent alors au calvinisme. En MAI, se tient à Paris la réunion du premier synode national des Eglises réformées de France.

L'Académie de Genève
est fondée par Calvin, sous la direction de Théodore de Bèze.

John Knox introduit la Réforme en Ecosse. Naissance du mouvement presbytérien d'influence calviniste. The History of the Reformation of the Religion within the Realm of Scotland.

1560

Mars, conjuration d'Amboise, échec du coup de main des protestants pour prendre le contrôle de la famille royale.

Confession de Foi
de Théodore de Bèze.

Le Parlement écossais adopte une Confession de foi écossaise (17 août 1560) qui décrète l'abolition du catholicisme et son remplacement par le protestantisme qui devient religion d'État.

Mort de Philipp Melanchthon

1560-1574

Règne de Charles IX.

1561

Colloque de Poissy entre catholiques et protestants

1562

En Janvier, l'édit de Saint-Germain impose des règles de coexistence religieuse : c'est la première reconnaissance des protestants par l'Etat royal. Le 1er MARS, des protestants sont massacrés à WASSY par le duc de Guise : début des huit guerres de Religion (1562-1598).

1563

Les Trente-Neuf Articles sont adoptés en Angleterre ; ils exposent les principes de l'anglicanisme, d'inspiration calviniste. Le 15 MARS, édit de pacification d'Amboise.

1564

Mort de Calvin.

Catherine de Médicis emmène Charles IX dans un vaste tour de France (1564-1566).

1565

Mort de Guillaume Farel.

1566

Confession helvétique postérieure d'Heinrich Bullinger.

1567

Les 26-28 Septembre, la « surprise de Meaux », coup de main du prince de Condé pour s'emparer de Charles IX, est un échec. Le 29 Septembre, massacre de prêtres catholiques par des protestants à Nîmes, dit la « Michelade ». En Novembre, bataille de Saint-Denis : les troupes protestantes qui encerclaient Paris sont repoussées.

1569

En Mars, bataille de Jarnac, assassinat du prince de Condé, victoire catholique. En Octobre, victoire catholique à Montcontour.

1570

En Août, la paix de Saint-Germain met fin à la troisième guerre de Religion. Les protestants sont amnistiés, ils reçoivent la liberté de conscience et de culte et des places de sûreté leur sont données.

1572

Le 18 Août, mariage d'Henri de Navarre et de Marguerite de Valois à Paris. Le 22 Août, attentat manqué contre l'amiral de Coligny. Le 24 Août, début des massacres de la Saint-Barthélemy à Paris, qui se poursuivent en province jusqu'en octobre : peut-être 10 000 morts.

Mort de John Knox.

1573

En Juillet, l'édit de pacification de Boulogne restreint la liberté de culte concédée aux protestants.

1574

Mort de Charles IX. Conspiration de La Molle et de Coconnat pour évincer Henri d'Anjou (alors roi de Pologne) du trône et faire proclamer son frère cadet François d'Alençon. Mais Henri III devient roi de France.

1574-1589

Règne de Henri III.

1575

Mort d'Heinrich Bullinger

1576

Paix de Beaulieu, favorable aux protestants. Signature de la « Sainte Union » au Château d'Applincourt, confirmée à Péronne (80). Cette « Ligue » de Péronne rassemble la noblesse ultra-catholique. En Mai, réunion des états généraux à Blois. Henri de Navarre s'enfuie de la Cour, rejoint le Sud-Ouest et abjure le catholicisme.

1577

En Octobre, édit de pacification de Poitiers.

1579

Novembre, guerre dans le Sud-Ouest, jusqu'en Novembre 1580.

1584

Le 10 Juin, la mort de François d'Alençon, frère d'Henri III, rallume les guerres de Religion : Henri de Navarre devient l'héritier du trône de France. Le 31 Décembre, traite de Joinville signé entre Philippe II d'Espagne et la Ligue. Des catholiques modérés, partisans de François d'Alençon, se rapprochent des protestants, contre le pouvoir royal.

1587

En Octobre, bataille de Coutras, première victoire d'Henri de Navarre sur les catholiques.

1588

Le 12 Mai, « Journées des barricades » à Paris, Henri III est chassé de la capitale par les troupes de la Ligue. En Décembre, réunion des états généraux à Blois. Les 23 & 24 Décembre, assassinats du duc de Guise et du Cardinal de Guise à Blois.

1589

Le 1er Août, assassinat d'Henri III par Jacques Clément. Avant de mourir, le roi reconnaît Henri de Navarre comme son héritier légitime.

1589-1610

Règne de Henri IV, dont le sacre n'intervient qu'en 1594.

1590

En Mars, bataille d'Ivry, début du premier siège de Paris par Henri IV.

1593

Le 25 Juillet, abjuration solennelle d'Henri IV à Saint-Denis. Sa conversion définitive au catholicisme entraîne de nombreux ralliements de ligueurs.

1594

En Février : Le protestant Henri de Navarre succède à Henri III après s'être converti au catholicisme. Sacré roi à Chartres, sous le nom d'Henri IV, il fonde la dynastie des Bourbons. Le 22 Mars, il rentre dans Paris.

1595

En Septembre, Henri IV reçoit l'absolution pontificale pour son ancienne appartenance réformée.

1598

Le 30 Avril, Henri IV signe l'édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion. En Mai, signature de la paix de Vervins qui met fin à la guerre contre l'Espagne (1555-1598).

1600

Henri IV se remarie avec Marie de Médicis.

1610

Le 14 Mai, assassinat d'Henri IV par Ravaillac.

1610-1643

 

Règne de Louis XIII, durant lequel Richelieu soumet les nobles et les protestants, et renforce l'absolutisme.

1616

Condamnation de Galilée par l'église catholique.

1627

En Septembre, début du siège, par les troupes le Louis XIII, de la place protestante de La Rochelle qui capitule quinze mois plus tard.

1627-1629

Le duc de Rohan, à la tête du parti protestant, mène la résistance dans le sud de la France.

1629

Le 28 Juin, l'édit de pacification d'Alès (Edit de Nîmes ou Paix d'Alès) confirme les clauses religieuses de l'édit de Nantes, mais ôte aux protestants leurs privilèges politiques et leurs places fortes.

1636

Destruction du Temple et du village de Le Haucourt (02).

1643-1715

Règne de Louis XIV.

1648

Traités de Westphalie. La liberté religieuse est reconnue aux luthériens  d'Alsace devenue française (sauf Strasbourg et Mulhouse). Le traité d'Osnabrück consacre la répartition géographique des confessions en Allemagne selon les lignes de partage de 1624.

1659

Dernier synode national à Loudun. Acquisition de l'Artois et du Roussillon.

1661

Interdiction faite aux protestants d'occuper des fonctions administratives et judiciaires dans le royaume de France.

1663

Arrêt du Conseil qui décrète que les enfants nés de père catholique doivent être élevés dans cette religion, même si leur mère est protestante.

1678

Pleine souveraineté sur l'Alsace et annexion de la Franche-Comté (traité de Nimègue).

1681

Début des dragonnades dans le Poitou.

1685

Le 17 Octobre, par l'édit de Fontainebleau, Louis XIV signe la révocation de l'édit de Nantes. Début des dragonnades en Béarn. De nombreux protestants fuient vers l'Allemagne, les Pays-Bas ou l'Angleterre. Une « assemblée au désert » se tient pendant l'hiver 85-86 à la Motte de Pontru.

1686

Les dragonnades s'étendent à de nombreuses provinces du royaume.

1688

Publication de l'Histoire des variations des Eglises protestantes de Bossuet, qui justifie et explique les persécutions contre les huguenots.

1690

Assemblées au Désert en Vermandois : Bois de Priez, Templeux-le-Guérard, Fossés de Puissantlieu, Bois de Runélieu, Boîte à Cailloux (Hesbécour).

1691

Gardien GIVRY, né ca 1647 à Vervins, arrive à la « Boîte à Cailloux ». Il est le premier Pasteur du Désert, en Picardie. Après des études à Genève, il devient Pasteur à Sedan en 1669. Dès la révocation de l'Edit de Nantes, il émigre en Angleterre. Revenu sur le continent, il sera arrêté à Paris en 1692. Il était toujours emprisonné en 1713.

1702-1704

Guerre des Camisards dans les Cévennes. Les troubles se poursuivent jusqu'en 1710.

1715

Premier synode clandestin du « Désert » en Cévennes.

1715-1774

Règne de Louis XV.

1724

Le 14 Mai, Louis XV (déclaré majeur en 1723) édicte que seule la Religion Catholique Apostolique Romaine est reconnue et autorisée. Les assemblées  au Désert sont interdites. Les baptêmes sont obligatoirement catholiques. Les enfants non bénis sont déclarés bâtards et ne peuvent hériter. Les prédicants et pasteurs sont punis de mort, leurs complices sont envoyés aux galères ou dans des couvents. Les persécutés choisissent l'exil vers le nord, notamment à Tournai, ou se taisent.

1745-1748

Tournai est sous l'emprise Française depuis le victoire de Fontenoy le 11 Mai 1745, lors de la Guerre de succession d'Autriche, jusqu'à la Paix d'Aix-la-Chapelle, qui rend Tournai aux Pays-Bas.

1763

Affaire Calas. Le procès et l'exécution du protestant Calas et la défense de Voltaire suscitent une grande émotion.

1768

Rattachement de la Corse.

1774-1792

Règne de Louis XVI. Lors de son sacre, il fait le serment « d'exterminer les hérétiques dénoncés par l'Eglise ». Il sera décapité en 1793.

1776

Rattachement de la Lorraine.

1787

Le 29 Novembre, Louis XVI signe un édit de tolérance instituant un état civil pour les protestants, qui leur ouvre par ailleurs l'accès à toutes les charges et emplois (à l'exclusion de la judiciaire et de l'enseignement).

1789

Le 26 Août, adoption par l'Assemblée nationale de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dont l'article 10 reconnaît la liberté religieuse : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi. »
Le 2 Novembre : Nationalisation des biens du clergé catholique.
Le 24 décembre : Les protestants obtiennent le droit de cité.

1792-1795

Sous la Convention, la France annexe la Belgique et la Savoie.

1795

Le 21 Février (3 Ventôse An III) est publié le décret proclamant la liberté des cultes et la séparation de l'Eglise et de l'Etat.
Le 30 Mai (11 Prairial) : restitution des églises
Le 18 Septembre 1795 (Jour du Génie) : Séparation de l'Église et de l'État et suppression du budget de l'Église assermentée.

1795-1799

Le Directoire succède à la Convention.

1799-1804

Le Consulat succède au Directoire.

1802

En Avril, en marge du Concordat signé avec le pape, Napoléon accorde aux protestants des articles organiques (culte réorganisé, pasteurs salariés par l'Etat).

1804-1814

La Constitution de l'an XII établit le premier Empire. Bonaparte prend le nom de Napoléon Ier.

1814

Restauration : retour des Bourbons sur le trône de France, avec Louis XVIII

1815

Les Cents-Jours

1845

Publication de La Reine Margot d'Alexandre Dumas.

1852

Fondation de la Société de l'histoire du protestantisme.

1860

Cession de Nice et de la Savoie à la France.

1905

Le 9 Décembre, loi de séparation des Eglises et de l'Etat.

1907

Création du Foyer de l'Ame par Charles Wagner.

1910

Création du musée du Désert.

1985

Commémoration œcuménique du tricentenaire de la révocation de l'édit de Nantes.

1997

Jean-Paul II en visite en France déclare officiellement qu'il regrette qu'en 1572 « des chrétiens (aient) accompli des actes que l'Evangile réprouve ».

1998

Commémoration œcuménique du quatrième centenaire de l'édit de Nantes.

2002

Les protestants sont aujourd'hui environ 900.000 en France.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents