Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Les Grandes Enigmes de la Franc-Maçonnerie", de Philippe Benhamou.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 4 Novembre 2007, 01:42am

Catégories : #Chroniques de livres.

Philippe Benhamou nous livre en cette fin d’automne son dernier livre « Les Grandes énigmes de la Franc-Maçonnerie ».
 
Benhamou-grandes-enigmes-de-la-FM.gifLes vacances de la Toussaint à la campagne étant particulièrement propices à la lecture, c’est avec grand plaisir que je me suis délecté de cet ouvrage.
 
Le titre aurait tout aussi bien pu être « les fausses énigmes des la Franc-Maçonnerie démystifiées », mais il faut reconnaître que ce titre eut été moins vendeur…
 
Car comme son précédent livre, celui-ci est à la foi drôle et sérieux, écrit d’une plume alerte mais sur des bases solides et documentées.
 
Première question posée : quelle filiation entre les Templiers et les francs-maçons ? Il faut bien reconnaître une filiation spirituelle et symbolique mais de filiation historique… Point qui ne soit prouvée à ce jour.
 
Le second chapitre est consacré à la maintenant fameuse Rosslyn Chapell. Celle-ci est-elle le premier Temple maçonnique ? Benhamou rappelle fort justement que la maçonnerie, surtout écossaise, est un creuset dans lequel sont venues se fondre nombres de traditions. L’Ecossisme a puisé au long de son histoire à de multiples sources traditionnelles. Et bien entendu aux sources de la symbolique chrétienne. Il n’est donc pas étonnant de trouver dans la symbolique maçonnique des traces importante de celle-ci.
 
Le troisième chapitre traite de la Révolution Française. Celle-ci est elle un complot maçonnique ourdi dans l’obscurité des Loges ? Tous les historiens sérieux de la période savent bien, malgré les délires de l’abbé Barruel, qu’il n’en est rien. La maçonnerie du 18ème siècle était essentiellement d’essence aristocratique (« Tout le monde en est » disait Marie-Antoinette) avec une toujours plus grande proportion de bourgeois. De toute manière le coût de l’appartenance à la Maçonnerie des Lumières (prix de la cotisation, location des tavernes, prix des agapes) interdisait de fait l’initiation des classes intermédiaires et basses de la société de l’époque. Philippe d’Orléans, cousin du roi et père du futur roi Louis-Philippe 1er, était Grand Maître du Grand Orient.
 
Ce qui est vrai c’est que par l’intermédiaire des Loges (seul endroit où l’on pouvait se réunir et parler librement dans une monarchie absolue adepte de la lettre de cachet) les idées nouvelles purent se propager. Voltaire fut initié à la loge des Neufs Sœurs quelques semaines avant sa mort comme un couronnement de son œuvre. Mais tout les grands esprits en étaient effectivement de Montesquieu à Lalande.
 
Mais la Maçonnerie n’était à ce point pas à l’origine d’un complot que ses membres furent en grande partie victimes de la Terreur robespierriste, que les loges furent en quasi-totalité fermées pendant la Révolution et qu’il va falloir attendre le Consulat puis l’Empire pour que la Franc-Maçonnerie (contrôlée par le régime) reprenne force et vigueur.
 
Le quatrième chapitre traite de Mozart et de la Flûte Enchantée et je laisse au lecteur le plaisir de le découvrir !
 
Le cinquième chapitre traite en détail des Protocoles des Sages de Sion et du fameux complot judéo-maçonnique. Le slogan du Pape Pie IX qui dénonce en 1873 la Franc-Maçonnerie comme la « Synagogue de Satan » fait flores. Le traditionnel antisémitisme du clergé se mêle alors aisément à l’antimaçonnisme catholique vivace depuis 1732 et la première bulle d’excommunication papale. La thèse : Il y a un complot mondial qui est organisé par les juifs et mis en œuvre par les francs-maçons pour détruire la chrétienté et l’occident. Ces balivernes doivent être corroborées par le fameux « Protocole » qui est censé être le compte-rendu du 1er Congrès sioniste qui s’est tenu à Bâle en 1897. Ce « Protocole » est un faux manifeste, écrit par un certain Golovinsky, agent de la police tsariste, à partir d’un ouvrage de Maurice Joly « Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu ». Golovinsky était certes plagiaire mais il manquait cruellement d’imagination.
 
Bien qu’il fût évident dès 1921 qu’il s’agisse d’un faux, Hitler en fît son livre de chevet.
 
C’est un livre encore très en vogue dans nombre de pays musulmans. Comme le note Benhamou (p.144) : «En 2004, un manuel scolaire édité par l’Autorité palestinienne raconte dans son histoire du monde moderne qu’en 1897 le premier congrès sioniste a adopté un « ensemble de résolutions secrètes, connues sous le nom de Protocoles des Sages de Sion, visant à la domination du monde par les juifs »».
 
Un chapitre est consacré à Léo Taxil et à ses fameuses mystifications. Un autre à la Franc-Maçonnerie et la politique.
 
J’ai beaucoup aimé ceux sur la Franc-Maçonnerie aux Etats-Unis et sur Paris, ville maçonnique. Il est bon de se rappeler, je pense, surtout en ces temps d’anti américanisme primaire (il est vrai que George W y est pour beaucoup !) les liens forts noués entre la France et les Etats-Unis d’Amérique via la Franc-Maçonnerie. Et combien celle-ci peut être considérée aux USA comme l’une des organisations qui a permit son Indépendance. George Washington comme Benjamin Franklin furent des maçons très actifs malgré leurs lourdes responsabilités. Lafayette et un très grand nombre d’officiers du corps expéditionnaire français également. Cette fraternité de part et d’autre de l’Atlantique résonne encore aujourd’hui dans nos cœurs.
 
La Franc-Maçonnerie, dès l’origine, a intéressé et parfois intrigué les non-maçons. Les pires fantasmes ont vu le jour à son sujet. Mais que se passe-t-il donc dans l’obscurité et le silence des loges ? Et surtout, la Franc-Maçonnerie a-t-elle toujours un sens au 21ème siècle ?
 
Benhamou conclue (p.310) : « Alors pourquoi tant de mystères ? Est-ce que le secret a encore du sens dans notre monde moderne axé sur la communication ? La réponse est simple. Les francs-maçons ferment les portes de leurs loges pour se protéger des agitations du monde moderne…et ce depuis que la franc-maçonnerie existe. C’est finalement ce qu’avaient compris les corporations de métiers lorsqu’elles décidèrent de construire les premières loges pour pouvoir travailler tranquillement à l’abri des pouvoirs politiques et religieux et parfaire leur œuvre dans la sérénité ».
 
L’auteur : Philippe Benhamou est l’auteur du remarquable ouvrage « La Franc-Maçonnerie pour les Nuls ». Franc-maçon de la Grande Loge de France, il est docteur en sciences des organisations.
 
Le Livre :
 
de Philippe Benhamou
First Editions
Septembre 2007
318 pages
Prix 19,90€
commander-100x30-01.gif
 Prix FNAC à partir de ce site : 18,91€ (Livraison gratuite & rapide)



A lire :
 
° « La Franc-Maçonnerie pour les Nuls »
De Philippe Benhamou
First Editions
2006
Prix : 22€

commander-100x30-01.gif
Prix FNAC à partir de ce site : 21,76€

Commenter cet article

Loup Blanc 11/11/2007 20:26

Merci Jean laurentEncore un bouquin pour ma PAL...A tchao                           loup blanc

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents