Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Le GODF version charentaise(s)...

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 9 Décembre 2010, 11:19am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Charentaisesfm.jpg

L'humour, même maçonnique, n'a jamais fait de mal à personne bien au contraire, il semblerait même que ce soit bon pour la santé.

 

Le quotidien La Charente Libre"a publié hier un article intitulé "Les francs-maçons de Charente blackboulent les femmes".

 

Le journaliste rend compte de la décision des loges du Charente du Grand Orient de France de ne pas initier de femmes en leur sein.

 

Nous avons suivi dans le détail sur ce bloc-notes toutes les péripéties qui ont mené à la possibilité données aux loges du GODF d'initier des femmes, du convent de 2009 à celui de 2010 (Convent du Grand Orient de France : Mixité adoptée , rapport d'activité rejeté!).

 

Or, les 5 loges charentaises du GODF (deux à Angoulême, une à Cognac, une à Confolens et une à Ruffec, soit environ 250 frères) ont décidé de continuer de blackbouler les éventuelles futures candidatures féminines

 

«Un homme ne tient pas le même discours et n'a pas le même comportement devant une assemblée d'hommes ou une assemblée composée d'hommes et de femmes», justifie Jean-Pierre Forgeron, numéro un de la loge «Foi et Espérance» (72 membres), écrit le journaliste.

 

«Si être une femme est de toute façon rédhibitoire chez nous au terme de la longue enquête que nous menons pour examiner les candidatures, elles ont tout le loisir de rejoindre d'autres obédiences telles la Grande Loge féminine de France ou le Droit humain [la loge féminine de la GLFF en Charente porte le nom de "Car Onna" et rassemble 35 soeurs; la loge mixte du Droit humain est baptisée "Fraternité" et accueille une cinquante de frères et de soeurs, NDLR].», poursuit-il.

 

Pour les deux dignitaires, le «processus» est cependant enclenché: les francs-maçons de Charente finiront «tôt ou tard» par accepter les femmes. «C'est inéluctable, même si c'est non pour le moment», estime Jean-Pierre Forgeron. «On est un peu frileux c'est vrai, mais on y viendra», imagine Jean-Pierre Réal, ajoutant avec un brin d'ironie: «Les loges étant justes et parfaites, on ne pourra pas ignorer pour toujours la moitié de l'humanité.» dit-il en conclusion.

 

En effet, si les maçons sont un peu frileux... ils font bien de porter de bonnes charentaises c'est très confortable (et chaud!).

 

Plaisanterie mise à part... chacun(e) fait ce qu'il veut ! C'est aussi ça la liberté !

 

° Pour aller plus loin :

° L'article de la Charente Libre: "Les francs-maçons de Charente blackboulent les femmes".

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Xavier S 12/12/2010 17:42


j espère que les jeunes frères du GO des charentes ne seront pas confrontes a des épouses émules de lysistrata. Autant les vieux ronchons peuvent supporter indéfiniment une "grève des cuisses
serrées", autant les génération montantes pourraient se retrouver a devoir reconsidérer leurs votes.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents