Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


L'Empire, les Bonaparte et la Franc-Maçonnerie

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 31 Juillet 2007, 21:00pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Histoire, #Empire, #Révolution, #Napoléon, #Maréchaux

L'Empire, les Bonaparte et la Franc-Maçonnerie

napoleonmacon.jpgBeaucoup a déjà été dit sur l'Empereur, les Bonaparte et la franc-maçonnerie.

Il m' a semblé bon de faire un point rapide et sommaire sur les relations de la famille Bonaparte avec la Franc-Maçonnerie.

Point rapide d'histoire : Durant la Révolution la plupart des loges maçonniques se mettent en sommeil. Le réveil n'aura lieu qu'avec le Directoire et surtout l'Empire. 
En effet lors de la Révolution la plupart des Loges se mettent en sommeil.

Seules quelques dizaines d'entre elles sont encore en activité après la Terreur.

On peut juger du renouveau maçonnique lorsqu'on pense qu'il y a plus de 1200 loges en activité en 1804 dont de très nombreuses loges militaires.

D'aucuns disent - non sans un certain nombre d'arguments percutants - que si Napoléon a permis la renaissance de la Franc-Maçonnerie ce n'était que pour mieux la contrôler. Il n'ont sans doute pas tout à fait tort ... mais il n'empêche que l'Empire fût une période florissante pour la Franc-Maçonnerie Française. 

Napoléon voulut aussi l'unité de la maçonnerie. A peine le Suprême Conseil de France (avec le rite Ecossais Ancien & Accepté) nait il en 1804 que Napoléon impose un 1805 un Concordat et une alliance avec le Grand Orient de France (avec le rite Français).

La plupart des hauts dignitaires du Régime impérial furent Francs-Maçons, à commencer par les frères de l'Empereur (à noter que le père de l'Empereur fut également Franc-Maçon).

Voici un petit florilège (non exhaustif) des personnalités maçonnes de l'Empire.


Jérôme BONAPARTE, (1784-1860) Frère de Napoléon, roi de Westphalie de 1807 à 1813. Franc-Maçon reçu louveteau à 17 ans, à la loge "La Paix", orient de Toulon. En 1801 devient Grand Maître de la Grande Mère Loge de Westphalie.

Joseph BONAPARTE (1768-1844) : Roi de Naples puis Roi d'Espagne avant de s'exiler plus tard aux États Unis. Initié Franc-Maçon à la loge "La Parfaite Sincérité", Marseille. Il devient, en 1804, Grand Maître du Grand Orient de France.

Louis BONAPARTE (1778-1846) : Frère de Napoléon et père de Napoléon III. Franc-Maçon, il fut Grand Maître adjoint de 1803 à 1806, remplacé par Cambacérès.


Le numéro deux du Régime, l'Archichancelier Cambacérès fût même le Grand Maître de l'Ordre Maçonnique en France.

Jean-Jacques, Régis CAMBACERES, duc de Parme. (1753-1824) : Archichancelier de l'Empire en 1804. Participa a la rédaction du Code Civil. Grand Maître-adjoint du Grand Orient de France de 1806 à 1815, comme suppléant du roi Joseph Bonaparte. Napoléon lui assigna la mission de "surveiller et contrôler" la maçonnerie. Plus de 1200 loges furent constituées sous son mandat. Franc-Maçon de la Loge "Ancienne et de la Réunion des Élus", à Montpellier, Vénérable de la Loge "Saint-Jean" de la Grande Maîtrise, à Paris. Membre du Suprême Conseil du rite Écossais Ancien et Accepté 


L'Impératrice Joséphine comme la  sœur de l'Empereur,  Caroline,  sont Franc-Maçonnes

- Joséphine de Beauharnais (1763-1814)
Elle fut sans doute initiée à Strasbourg, alors que le Général Bonaparte, son époux y tenait garnison.
Devenue Impératrice en 1804, elle joue un rôle non négligeable dans la prise de contrôle de la maçonnerie par le régime et s'emploie à raviver la Maçonnerie d'Adoption dont elle est la Grande Maîtresse.

-
Caroline Bonaparte (1782-1839)
Troisième sœur de l'empereur Napoléon 1er, elle épouse Joachim Murat, roi de Naples et des Deux-Siciles et exerce le rôle de Grande Maîtresse des loges d'adoption du royaume des Deux-Siciles.


La plupart des Maréchaux d'Empire furent également Franc-Maçons :

AUGEREAU, Pierre François Charles  (1757-1816) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, Duc de Castiglione. Franc-Maçon, en 1801, de la loge "Les Enfants de Mars" à La Hague (Hollande). 

BERNADOTTE, Jean Baptiste (1763-1844) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Prince de Pontecorvo, puis roi de Suède sous le nom de Charles XIV, ancêtre de l'actuelle famille régnante. Initié Franc-Maçon en France par une "loge militaire". Après son accession au trône de Suède, il devient Grand Maître de la Franc-Maçonnerie Suédoise.

BERTHIER, Louis Alexandre (1753-1815) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Prince de Neuchâtel et de Wagram. Ne fut pas maçon.

BESSIERES, Jean-Baptiste (1766-1813) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc d'Istrie. Inscrit au Tableau de "l'Ordre Sacré des Sophisiens" qui ne recrutait que parmi les Francs-Maçons. Cependant aucun document, à ce jour, sur son appartenance à la Franc-Maçonnerie. Franc-Maçon ? 

- BRUNE, Guillaume Marie Anne (1763-1815) :  Vite écarté par Napoléon, bien que fait Maréchal d'Empire, boudé par Louis XVIII, tué par des royalistes. Franc-Maçon, on ne sait à quelle date. Vénérable d'Honneur, en 1811, de la Loge "la Constante Amitié", Sésame. Officier d'Honneur du GODF.

DAVOUT Louis-Nicolas (1770-1832) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, Duc d’Auerstadt, prince d’Eckmühl. Ne fut pas maçon. 

- GOUVION Laurent (1764-1830) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, marquis de Gouvion-Saint-Cyr. Ne fut pas maçon.

GROUCHY, Emmanuel,  comte de (1766-1847) : Officier de l'Ancien Régime qui se rallia à la Révolution puis à l'Empire. Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire Pair de France il participe de la défaite à Waterloo. Franc-Maçon, en 1787, de la Loge "L'Héroïsme" à Beauvais. 

JOURDAN  Jean-Baptiste (1762-1833) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, comte. Non Maçon.

- KELLERMANN, François (1735-1820) : Vainqueur à Valmy face aux troupes du Duc de Brunswick. Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, duc de Valmy. Franc-Maçon, il est Vénérable d'honneur, dès 1804, de la loge "Saint Napoléon", Paris.

- LANNES, Jean (1769-1809) : Fait Maréchal d'Empire par Napoléon, Duc de Montebello. Initié Franc-Maçon, à une date inconnue, est Officier d'Honneur, en 1806, du GODF. Celui que Napoléon surnommait "le brave parmi les braves" et qui était l'un des rares à tutoyer l'Empereur.

LEFEBVRE,  François Joseph  (1755-1820) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, Duc de Dantzig. Initié Franc-Maçon, à une date inconnue, est nommé, en 1804, Grand Hospitalier d'Honneur du GODF. Il est membre du chapitre "L'Abeille Impériale", Paris.

MAC DONALD Etienne-Jacques-Joseph-Alexandre (1765-1840) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, Duc de Trente.  Initié Franc-Maçon, en 1797, à la Loge "Le Centre des Amis", Paris. Il est nommé, en 1813, Grand Administrateur de la Grande Loge Symbolique.

MARMONT Auguste Frédéric Louis, Viesse de (1774-1852) : Fait par Napoléon Maréchal d'Empire, Duc de Raguse. Ne fut pas maçon.

MASSENA, André (1756-1817) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Rivoli, prince d'Essling. Surnommé par Napoléon : "l'enfant chéri de la victoire". Franc-Maçon de la loge "Les Vrais Amis Réunis", à l'orient de Nice et Grand administrateur du Grand Orient de France.

MONCEY Adrien Janot (de) (1754-1832) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Conegliano. Franc-Maçon, Grand Officier d'Honneur, en 1814, du GODF.

MORTIER Édouard (1768-1835) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Trévise. Initié Franc-Maçon, en 1792, à la Loge "Les Amis Réunis", Lille. Il est nommé, dès 1806, Grand Officier du Grand Orient de France.

MURAT Joachim (1767-1815) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Roi de Naples; arrêté et fusillé en 1815. Initié Franc-Maçon, en 1801, à la Loge "L'Heureuse Rencontre", Milan. Il fonde , en 1809, le Grand Orient d'Italie.

- NEY, Michel (1769-1815) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc d'Elchingen, Prince de la Moskova. Le plus brave d'entre tous les braves, le plus fidèle parmi les fidèles de Napoléon. Initié Franc-Maçon, en 1801, à la loge "Saint-Jean de Jérusalem", Nancy. Il fut fusillé après le retour de Louis XVIII. Le maréchal Moncey (maçon lui aussi) refusa de présider le Conseil de Guerre qui devait le condamner.

OUDINOT Nicolas Charles (1767-1847) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Reggio. Initié Franc-Maçon, en 1799, à la même Loge que Ney  "St Jean de Jérusalem", Nancy. Il est nommé, sous la Restauration , Grand Officier d'Honneur du Grand Orient de France.

PERIGNON Dominique-Catherine (1754-1818) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Marquis  de Grenade. Initié Franc-Maçon, à  une date inconnue, il est nommé, en 1806 , Grand Officier d'Honneur du Grand Orient de France. En 1813, il est Membre Honoraire du Suprême Conseil des 33 pour le Royaume de Naples.

- PERRIN (1766-1841) : dit VICTOR 

- PONIATOWSKI Josef Antoni (1763-1813) : Prince du Saint Empire romain germanique de par sa naissance, fait Maréchal d'Empire par Napoléon (Le seul maréchal étranger. Partisan de la reconstitution de la Pologne). Ne fut pas maçon.

SERURIER Jean-Matthieu-Philibert (1742-1819) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Comte Sérurier. Initié Franc-Maçon, à  une date inconnue, il est, en 1806 , à la Loge "Saint Alexandre d'Écosse", Paris.

SOULT Jean de Dieu (1769-1851) :  Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Dalmatie. Initié Franc-Maçon, à  une date inconnue, il est, en 1804 , Grand Officier du Grand Orient.

SUCHET Louis-Gabriel (1770-1826) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, duc d’Albufera.
On ne sait pas s'il fut maçon.

VICTOR, PERRIN_Claude Victor (1764-1841) : Fait par Napoléon  Maréchal d'Empire, Duc de Bellune. On ne sait pas s'il fut maçon.


D'autres personnages importants de l'Empire furent Francs-Maçons, comme Fouché et Talleyrand:

FOUCHÉ, Joseph, duc d'Otrante (1759-1820) : Celui dont on a surtout retenu qu'il fut ministre de la Police pendant les Cent-Jours, fut initié Franc-maçon, avant 1789, à la Loge "Sophie Madeleine, Reine de Suède", Arras.

TALLEYRAND-PERIGORD, Charles, Maurice, de (1754-1838) : Ministre des affaires étrangères sous Napoléon de 1797 à 1807.  Initié Franc-Maçon à la loge "L'Impériale des Francs-Chevaliers". Le "diable boiteux" resta Apprenti toute sa vie.


Le Comte de Grasse, Marquis de Tilly revient d'exil sous l'Empire pour former en 1804 le Suprême Conseil de France, après avoir été l'un des fondateurs du Suprême Conseil des Etats-Unis en 1801.

GRASSE-TILLY Alexandre, François Auguste, Comte de (1765-1845) : Capitaine de l'armée du Roi il débarque à St Domingue en 1789 pour recueillir de son père une riche plantation. La révolte le chasse aux USA avant qu'il ne revienne en Europe. Initié Franc-Maçon, en 1783, à la  loge "Saint Lazare" devenue "Le Contrat Social". Il installera, en 1804, La Grande Loge Générale Écossaise qui ouvre l'aventure en France puis en Europe du
REAA.



Napoléon Franc-Maçon ?


Reste le cas le plus épineux, celui de Napoléon lui-même. Beaucoup considèrent que Napoléon, bien qu'entouré de nombreux maçons ne fût jamais initié.

Un livre remarquable a pourtant - avec de nombreux détails et de nombreux indices - démontré l'initiation de Napoléon.

Napoléon franc-maçon ?L'ouvrage est intitulé " Napoléon Franc-Maçon ? " de François Collaveri (avec une préface de Jean Tulard) réédité en 1983 chez Tallandier à la "Bibliothèque Napoléonienne".

Voici la note de l'éditeur concernant cet ouvrage :
"Napoléon était-il franc-maçon? La question semble avoir moins intéressé les contemporains de l’Empereur que la postérité. Pour certains historiens, l’initiation de Napoléon à la loge du Grand Orient ne fait aucun doute. Pour d’autres en revanche, il ne s’agit que d’une hypothèse invérifiée, puisqu’aucun document officiel ne prouve formellement son appartenance à la société secrète. Il est vrai que l’Empereur n’y a jamais fait allusion, même dans sa Correspondance, et a toujours semblé éloigné des questions maçonniques, comme il pouvait l’être avec les questions religieuses... Alors ? Pour trancher cette épineuse question qui divise le monde des napoléoniens, François Collaveri, après sa remarquable étude parue en 1982 et intitulée "La Franc-maçonnerie des Bonaparte", présente et analyse dans "Napoléon franc-maçon ?" un grand nombre de documents inédits, dont certains sont d’une importance capitale. Fruit de dizaines d’années de recherches dans les archives des principales loges françaises et étrangères, cet ouvrage s’affirme aujourd’hui comme la plus sûre contribution qui puisse être fournie pour éclairer ce débat houleux et prouver que l’initiation maçonnique de Napoléon n’est pas une légende."


Pour aller plus loin

Parmi des dizaines d'ouvrages traitant de l'Empire et de la franc-maçonnerie, je vous ai sélectionné trois livres qui me semblent indispensables.

collaveri-la-fm-des-bonaparte.gif° "La Franc-Maçonnerie des Bonaparte",
de François Collaveri
Préfacé par Georges Dumézil,
Editions Payot
Collection Bibliothèque historique
Mai 2007
ISBN : 2228902071
Prix Public 23€


 

collaveri-napoleon-franc-macon-2.jpg°"Napoléon Empereur franc-maçon",
de François Collaveri
Préfacé par Jean Tulard,
Editions Tallandier
Collection Bibliothèque Napoléonienne
Mars 2003
ISBN : 2847340726 
Prix Public 23€


Mollier-maconnerie-sous-lempire.jpg°"La franc-maçonnerie sous l'Empire. Un âge d'or?  "
de Pierre Mollier etc...
Editions Dervy
Collection Renaissances Traditionelles
Mars 2007
ISBN : 2844544819 
Prix public : 18€





° Pour aller plus loin :

° "L’Etat-major maçonnique de Napoléon, dictionnaire biographique des dirigeants du Grand Orient de France sous le Premier Empire", de Pierre Mollier et Pierre-François Pinaud., sur ce site.

° "Les musiciens francs-maçons au temps de Louis XVI", de Pierre-François Pinaud., sur ce site.

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Pierre-Philippe Baudel 28/10/2018 11:58

Napoléon 1er, Bonaparte était-il Franc-maçon ? Non, pour peu qu'on ne veuille pas le reconnaître ; Oui, pour peu qu'on veuille bien accepter les éléments constitutifs de preuve qui affirment bien son initiation au sein du Grand Rite Égyptien (futur Misraïm) de Cagliostro. Démonstration dans "Verbum Diminum", Ed. Bussière. Au passage, très bon article.

curot charles 29/01/2016 10:13

Si il y a une chose certaine c'est que lorsque l'on est M. on est apprenti toute sa vie ! Le temps passe et je m'instruis tous les jours, sur des sites comme le vôtre. Encore bravo et toutes mes félicitations pour la qualité de votre site.

Jean-Laurent Turbet 30/01/2016 13:01

Merci beaucoup c'est très gentil !

PILLOT 14/07/2014 08:09

Bonjour, Superbe ce retour en arrière et toutes vos explications.

J'ai lu avec avidité ces pages de notre histoire.

Merci Jean Laurent pour cette lecture qu'un profane peut facilement comprendre.

clovis simard 26/07/2011 14:18



Bonjour,


 


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.


 


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


 


La Page No-10, THÉORÈMES DE LA MÉMOIRE-LÉGIONNAIRES.


 


Cordialement


 


Clovis Simard



PILLOT 14/07/2014 08:22

Bonjour, J. Laurent,

Il semblerait que mon message se soit effacé (celui de 8 heures).
Est-ce que la page sous ce commentaire vient de vous ? BLOG MACONNIGUE
GRATUIT ET INDEPENDANT ? Puis : LE CHRISTIANISME , C' EST Le JUDAISME.......
Je me trompe peut-être. Seriez-vous assez sympa pour me renseigner.
Merci d'avance. L. PILLOT

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents