Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 14 Mai 2014, 18:40pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Cinéma, #Jean Zay, #Cannes, #Festival

Aujourd'hui s'ouvre la 67ème édition du prestigieux festival de Cannes qui aura lieu du 14 au 24 mai 2014.

 

Mais il semble bien que tout le monde ait oublié où, comment et par qui il fut imaginé et fondé pour que la 1ère édition ait lieu en 1946, juste après la seconde guerre mondiale.

 

En 1932, l'Italie fasciste créée un festival de cinéma qui existe toujours : la Mostra de Venise. Ce festival est totalement phagocyté par la propagande fasciste de l'Italie Mussolinienne. L'Allemagne nazie est très présente également avec le docteur Goebbels qui profite de la Mostra pour vendre "l'art" cinématographique nazi.

 

Émile Vuillermoz et René Jeanne proposent alors à Jean Zay, qui est ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts ( il le sera du 4 juin 1936 au 10 septembre 1939), l'idée d'un festival international de cinéma en France.

 

Ministre de Léon Blum et du Front Populaire, Jean Zay est tout de suite intéressé et même passionné par cette proposition.

 

Jean Zay sera donc le véritable créateur du Festival de Cannes (ville choisie pour son ensoleillement). Il est encouragé  dans cette initiative par les Américains et les Britanniques, qui boycottent la Mostra de Venise.

 

Louis Lumière en personne accepte d'être le premier Président du festival qui devra se tenir du 1er au 20 septembre 1939. Les américains sont là, la sélection française et la sélection étrangère sont prètes.

 

Il s'agit bien de promouvoir le cinéma de la Liberté, de l'intelligence, de la création face au festival nazi et fasciste italien.

 

Le projet est noble et bon. L'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie le 1er septembre 1939 provoque l'annulation du Festival. La Seconde Guerre Mondiale commence par la déclaration de Guerre de la France à l'Allemagne quelques jours plus tard.

 

Il ne sera évidemment plus question durant l'Occupation d'organiser un festival de cinéma imaginé et organisé par un ministre radical-socialiste du Front Populaire.

 

Juif par son père, protestant par sa mère, Jean Zay est en plus Franc-Maçon : il a été initié le 24 janvier 1926 au sein de la Loge Etienne Dolet du Grand Orient de France à Orléans, qui est également la loge de son père. 

 

Juif, protestant, radical-socialiste, franc-maçon, Jean Zay cristallise sur sa personne toutes les haines de l'extrême-droite française : il est sauvagement assassiné le 20 juin 1944 par des Miliciens au service du régime de Vichy et de l'occupant nazi.

 

Peu-être serait-il bon que le Festival de Cannes rende cette année, pour le 70ème anniversaire de sa disparition, un hommage appuyé à son créateur, Jean Zay ?

 

Jean Zay repose depuis 1948 au grand cimetière d'Orléans. Comme vous le savez, la dépouille de Jean Zay, ainsi que celle de Pierre Brossolette seront bientôt transférées au Panthéon. Ils retrouveront Jean Moulin et bien d'autres héros de la Résistance.

 

Le premier Festival de Cannes aura lieu du 20 septembre au 5 octobre 1946 dans l'ancien Casino de Cannes. Le succès est immédiat et la légende de Cannes commence.

 

Jean Zay a toujours été un franc-maçon non seulement actif mais militant. Ce n'est pas pour rien que fut choisi l'emblème du Festival. Quel emblème plus maçonnique peut-il y avoir que le logo de la "Palme d'Or" de Cannes qui n'a rien du tout d'une palme mais que l'on pourrait plutôt qualifier "d'Acacia d'Or" du Festival?

 

L'acacia est le symbole même du Maître Maçon, qui renaît sans cesse et qui a vaincu symboliquement la mort. On le retrouve souvent à la boutonnière des maîtres maçons. C'est bien cet emblème là qui a été choisi comme emblème du Festival.

 

Valeurs de la Résistance mais aussi valeurs maçonniques contre l'intolérance, les préjugés, l'intolérance, la barbarie.

 

C'est ainsi que Jean Zay a conçu et imaginé le Festival de Cannes. Alors, belles actrices et beaux acteurs, lorsque vous montez les marches de la gloire, ayez une pensée pour le soutier de la gloire, comme aimait à appeler les Résistants Pierre Brossolette, celui qui est mort pour l'art et la culture, l'éducation et le savoir.

 

°

La Palme d'Or du festival

°

L'Acacia du maître Maçon

°

Une idée, un projet, une utopie : pourquoi, en 2016, à l'occasion du 70ème anniversaire du festival, ne pas remettre un "prix spécial Jean Zay de la Franc-Maçonnerie Française", qui récompenserait un film faisant l'apologie des valeurs de tolérance de respect et de paix. Pour quoi ne pas en faire la demande dès cette année à Pierre Lescure qui prendra en main les destinées du Festival l'an prochain?

 

A l'heure où l'on entend "francs-maçons en prison", "les juifs dehors" dans les rues de France, à l'heure où les fils (et filles...) des forces obscurantistes des années 30 redressent la tête et où l'idéologie nauséabonde de la haine gagne du terrain, le festival s'honorerait à remettre un tel prix...

 

Bonne et longue vie au Festival de Cannes. Et souvenons nous de Jean Zay qui donna sa vie pour que les artistes, cinéastes, écrivains, acteurs, metteurs en scène, puissent s'exprimer en France en toute liberté.

 

Jean-Laurent Turbet.

 

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site du Grand Orient de France.

 

° Le site du Festival de Cannes. 

 

 

 

 

GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.
GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.
GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.
GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.
GODF : Jean Zay, le Festival de Cannes et la Franc-Maçonnerie.

Commenter cet article

Epistemon 20/11/2014 10:18

Arrêtons de pratiquer cet amalgame fantaisiste. La palme d'or du festival de Cannes ne doit rien à Jean Zay qui avait prévu un GRAND PRIX. La Palme apparaît en 1955, disparaît en 1963 et est réintroduite définitivement en 1975. Le symbole de la palme (branche de palmier) est tiré des armes de la ville de Cannes, tout comme le Lion d'or du Festival de Venise ou l'Ours d'or de Berlin.

Pascal Dessainy 24/05/2014 22:18

Tout ce que vous dîtes de Jean Zay est excellent sauf que cet homme, remarquable à bien des égards, fourmillant de bonnes idées dans son domaine de compétence, a certes été un martyr, mais en aucun cas un héros. Et son poème "Le Drapeau", laisse sur sa mémoire une tâche plus que regrettable et qui le discrédite en tant qu'exemple pour les générations futures.

Bien à vous

LOOS Philip 17/05/2014 17:02

Jean Zay, juif, protestant, il faudrait savoir lequel ! Quand au GODF, n'oublions pas qu'elle n'est pas représentative de l'ensemble de la franc-maçonnerie, sans compter que ce n'est pas une obédience régulière !

Jean-Pierre Cassagne-Latute 16/05/2014 09:48

Merci pour ce bel éclairage. J'étais persuadé, je ne sais pourquoi, mais parfois on a des certitudes, que le festival de 39 s'était bien tenu.
Quant à la palme/acacia, j'ai l'habitude que je n'ai pas envie de répondre et que l'on me demande ce que je porte à la boutonnière, de dire que c'est une palme du festival de Cannes, donnée par ma grand mère il y a fort longtemps (elle habitait à Cannes). Mais bon tout çà ne fait rien avancer. ;-))

Jean-Luc Gaspard 15/05/2014 10:42

Mon TCF Jean-Laurent,
Nous autoriserais-tu à reproduire-en citant nos sources-ton article relatif au Festival de Cannes dans la revue "Logos" du GOB qui sortira début juin prochain.
Merci déjà.
Frat.°.
Jean-Luc Gaspard
Logos
Rue de Laeken 75
1000 Bruxelles
logos@gob.be

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents