Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Documents exceptionnels sur l'Ordre du Temple de Fabré-Palaprat

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 15 Juillet 2008, 13:36pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Si vous avez lu "La Croix des Assasins" de Giacometti & Ravenne (tome 4 des aventures du commissaire Marcas), ou si vous vous intéressez à l'Ordre du Temple et à ses hypothétiques ramifications ultérieures, vous savez que plusieurs "filiations" se disputent l'héritage templier.

1. La filiation de Beaujeu
2. La filiation d'Aumont
3. La filiation Larménius

4. La filiation de Geoffroy de Gonneville

Le docteur Fabré-Palaprat se revendique, lui, de la filiation Larménius.

Tout d'abord, qui était Bernard-Raymond Fabré-Palaprat ? C'était un médecin remarquable dont l'engagement auprès des blessés lors du siège de Paris en 1814 lui vaudra plus tard d'obtenir la Légion d'honneur.

Fabré-Palaprat était également franc-maçon, membre de la loge des Chevaliers de la Croix au sein du Grand Orient de France.

La loge des Chevaliers de la Croix , peut-être parrainée par Napoléon Ier, est dirigée par un autre médecin, le docteur Ledru, qui affirme détenir le fameux héritage templier, par l'intermédiaire d'un certain Radix de Chevillon qui l'aurait lui-même reçu, en 1792, d'un dernier grand maître secret de l'ordre du Temple, Timoléon de Cossé-Brissac. C'est le début de la filiation Larmenius.

D'où vient la légende de la filiation Larmenius ? Cette légende propagée par l'abbé Grégoire raconte que Larménius, commandeur de Jérusalem, aurait été désigné par Jacques de Molay comme futur Grand-Maître.

L'Ordre serait alors resté dans l'ombre jusqu'en 1804 avec la résurgence officielle orchestrée par Fabré-Palaprat, Chevillon et Ledru. Cette année là, l'ordre des "Chevaliers de l'Ordre du Temple", avec Fabré-Palaprat comme Grand Maitre est autorisé par l'Empereur Napoléon 1er. De nombreux maçons de la loge Sainte-Caroline rejoignent cette nouvelle association templière.

En 1808, à son apogée, les Chevaliers de l'Ordre du Temple, au nombre d'à peu près 200, feront une procession remarquée, à cheval et avec l'habit blanc frappé d'une croix rouge, en direction de l'église Saint-Paul de Paris. Ce sera la plus grande - et l'unique - grande manifestation de l'Ordre du Temple restauré.

Fabré-Palaprat prétend alors avoir retrouvé un document la “Carta Transmissionis” ou Charte Larmenius, qui établit une liste des Grands Maîtres ayant succédé à Jacques de Molay, prétendant qu’il avait transmis les rênes de l’ordre à Jean-Marc Larmenius.

Etait-ce document authentique ou inventé par Fabré? Il est fort probable que tous les documents produits par Fabré-Palaprat aient été confectionnés par ses soins ou par ceux de ses complices dans cette affaire.


L'encre, la calligraphie, la paléographie, l'épaisseur du parchemin, en témoignent. Il est vrai également que Larmenius est un Nom qui ne figure en aucune pièce du procès des templiers.

La traduction du texte n'en a été réalisée par Elizé de Montagnac qu'en 1864, chez Auguste Aubry, Imprimeur Editeur à Paris. (voir image ci-contre).

 

 


Reconnaissons toutefois à Fabré-Palaprat, qui était par ailleurs un franc-maçon très actif, de réelles qualités d'ésotériste, même si Daniel Ligou, dans son dictionnaire de la Franc-Maçonnerie, le qualifie de remarquable fantaisiste. 

 

En effet, le document Larmenius, au delà d'un simple faux, doit être perçu comme une réelle tentative de réalisation constructive pour atteindre un objectif spirituel.

N'oublions pas que de nombreux courants maçonniques revendiquent, même symboliquement, une origine templière.

De nombreux "hauts" grades maçonniques font d'ailleurs explicitement référence à l'Ordre du Temple, notamment dans le Rite Ecossais Ancien & Accepté et dans le Rite Ecossais Rectifié.

Les documents du fonds Palaprat sont conservés à la Bibliothèque Nationale (dépôt Vernois) où ils ont été déposés en 1871 et la Charte Larmenius quant à elle, est actuellement conservée à Londres. 


Il faut noter pour l'ensemble de "l'oeuvre" Palaprat-Larmenius, que sa filiation directe en est réellement éteinte. Son dernier conseil s'est déroulé le 12 Mars 1841, après s'être divisée en 2, voire 3 Branches dès 1838.

Divers courants se réclament aujourd'hui de l'héritage templier de Fabré-Palaprat.   

En 1945 s'est créé un Ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem basé à Paris.
Antonio Campello Pinto de Sousa Fontes, détenteur des archives de la branche belge issue de l'Ordre du Temple de Fabré-Palaprat, fonde l'OSMTJ (Ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem).
http://templedeschevaliers.free.fr/

En février 1960 : Fernando Campello Pinto Pereira succède à son père à la tête de l'OSMTJ.

En 1970, scission au sein de l'OSMTJ:  Fernando Campello Pinto fonde l'Ordo Supremus Militaris Templi Hierosolymitani à Porto au Portugal.http://www.osmth.org/

 

Je ne connais évidemment rien de ces organisations actuelles!


Mais revenons aux documents exceptionnels que je vous propose aujourd'hui.

Tout d'abord les statuts de l'Ordre du Temple: ils étaient remis à chaque "Chevalier" lors de son initiation. Les Statuts sont manuscrits. Ils sont dits "Statuts de 1705", mais rien ne prouve qu'ils aient été réellement rédigés avant 1804. Ce sont les 6 premières images ci-dessous.

Enfin la reproduction d'un diplôme templier, daté de 1809. (7ème image). Ce diplôme est inséré dans l'exemplaire des statuts. Comme vous pourrez le constater, il est signé de Fabré-Palaprat lui-même.

Il ne reste que très peu de ces documents originaux dans le monde. Je remercie Elise Gautier de m'avoir autorisé à les reproduire ici.

Les passionnés d'histoire maçonnique, comme les spécialistes de l'Ordre du Temple et de ses résurgences postérieures ont maintenant la possibilité de visualiser ces documents extrêmement rares.

Je précise, comme indiqué plus bas, que ces documents exceptionnels font partie d'une collection privée et que leur reproduction sur quelque support que ce soit est évidemment interdite.

Voici les documents :




Première page des "statuts de 1705"



Le titre



La page de garde


Premiers articles des statuts des Chevaliers de l'Ordre du Temple


Signatures et sceaux des Statuts.


La table des matières


Très rare : Diplôme de Templier.
A noter, la signature de Fabré de Palaprat, en bas à droite.


 

Tous droits réservés :
 Collection privée Jean-Laurent Turbet. Reproduction interdite.


 

A lire :

° "La Croix des Assassins" d'Eric Giacometti & Jacques Ravenne

 

 

Commenter cet article

Domizio Cipriani 01/08/2017 11:52

Bonjour je voudrais vous présenter mon livre Templar Order édité en trois langues par bastogi libri, toutes les royalties seront données pour aider les enfants avec l'amade mondiale. Si vous voulez m'aider à faire passer le message aussi par revue sera magnifique. Merci de votre attention bonne journée Domizio Cipriani Grand Prieur Magistrale Ordre des Templiers de Jerusalem Principautè de Monaco
http://www.portail-rennes-le-chateau.com/templier.html
Www.templar-order.com
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1904703306478381&id=100008161905516

Huis 02/09/2015 00:37

Bonjour, à quelle filiation appartenait l'Ordre du Nouveau Temple de Georg Lanz von L. (Allemagne, début du XXème siècle) ?
Existe-t-il des documents (livres ou revues) en français sur l'ONT de Lanz

Legrand 18/06/2014 02:31

je vous joint mon site , j'espère qu'il pourra vous aidez ...

Legrand 18/06/2014 02:30

http://www.yagoa.fr/Templier-OTML/1/

Le Veilleur silencieux 15/07/2009 19:04

BonjourPermettez moi d'intervenir à propos des "résurgences templières".Il n'existe aucun groupe (malgrès ce que l'on peut lire à droite et à gauche) pouvant légitimement prétendre descendre en droite ligne de l'Ordre du Temple !Ceci dit, certains auteurs tels que :Eugène Aroux (1793-1859)dans son ouvrage:Mystère de la Chevalerie et de l'Amour platonique au moyen âge.L'Historien Henri Martin, ou même René Guénon font référence à une mystérieuse Massenie du Saint Graal... (je puis vous faire parvenir au format PDF l'excellent ouvrage d'Eric Sablé intitulé René Guénon et la Massenie du Saint Graal)Il s'avère que cette Massenie fut créée par le Chevalier de Rampillon, juste après la chute de l'Ordre du Temple, afin de préserver l'Esprit du Temple, ainsi que son cursus initiatique.Elle est à la base de la création de la Franc-Maçonnerie et de la Rose+Croix...Ainsi, les archives de la Lodge Mother Kilwinning (Ecosse) mentionne que des Chevaliers de la Massenie du Saint Graal étaient présents lors de sa création...Cette Massenie du Saint Graal, n'a jamais cessé son activité, malgrès des périodes de "mise en sommeil". Et poursuit aujourd'hui l'oeuvre entreprise par le Chevalier de Rampillon.En espérant avoir pu contribuer à vous donner quelques précisions sur ce sujet, je vous souhaite ainsi qu'à vos lecteurs(trices) une excellente fin de semaine dans la Paix du Christ et sous la Protection de Nostre Dame.FraternellementLe Veilleur silencieuxCh + Janus Pelegrinus

weides danielle 05/11/2017 10:43

Bonjour,

Qui est le Chevalier de Rampillon ? Je vous remercie pour les renseignements que vous voudrez bien me transmettre
Cordialement

weides danielle 05/11/2017 10:40

Bonjour,

Je recherche des renseignements sur l'ordre du Temple en Ecosse. Votre commentaire m'intéresse, vous citez la loge Kilwinning. J'aimerais avoir aussi des
renseignements sur la filiation d'Aumont. Existe t il des ouvrages sur ce Templier. Merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents