Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


François Stifani prochain grand maître de la Grande Loge nationale française.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 16 Septembre 2007, 17:08pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

logoglnf.gifC'est donc bien François Stifani qui a  été désigné vendredi 12 septembre dernier comme prochain Grand Maître de la Grande Loge nationale française (GNLF) pour un mandat de 3 ans à compter du 1er décembre.

Désigné et non point élu, puisque le système de désignation est toujours en vigueur à la GLNF.

La GLNF vient de l'annoncer sur son site internet dans un communiqué.

Il succèdera à son ami et mentor Jean-Charles Foellner qui était Grand maître depuis 2001 et dont il fût l'un des plus indéfectibles soutiens lors des turbulences qui agitèrent l'obédience. 

Le vote de la haute assemblée de la GNLF devra être ratifié par les 2.920 délégués des Loges lors de l'assemblée de Grande Loge le 1er décembre prochain.

Stifani-Francois-GM-GLNF.jpgFrançois Stifani, 59 ans, avocat spécialisé en droit des affaires et en fiscalité internationale, est maçon depuis plus de 30 ans (il fut initié originellement au Droit Humain avant de rejoindre la GLNF). 
Il siège au conseil d'administration de la GNLF depuis 2001. Il a été Grand Maître provincial en Alpes-Corse-Méditerranée (2002-2005), porte-parole de la GLNF en 2005 il est aujourd'hui député Grand Maître (depuis décembre 2006).

La Grande Loge nationale française, créée en 1913, précise qu'elle représente seule en France le courant Spiritualiste qui caractérise la Franc-Maçonnerie Universelle et Régulière et regroupe plus de 5 millions de Frères dans le monde

Elle est en fait la seule obédience reconnue par la Grande Loge Unie d'Angleterre et n'a donc aucun contact officiel avec les obédiences traditionnelles de la maçonnerie française (Grand Orient de France, Grande Loge de France, Droit Humain, Grande Loge Fémine de France etc...).

Interrogé en 2005 par un journaliste de l'Express sur
une éventuelle succession de Foellner que ses adversaires au sein de l'obédience préssentaient, il déclarait : " « Je n'ai pas d'ambition, je suis un homme heu-reux! Je suis sans doute capable de devenir grand maître, mais je n'aime pas les mondanités, je ne joue pas au golf.» 

L'avocat d'affaires non golfeur a eu le temps de réfléchir et de sauter le pas !

La GLNF est une obédience qui fut très touchée par les affaires dans les années 90 & 2000 (affaire Schuller-Maréchal, affaire des HLM de Paris et des Hauts-de-Seine, affaire de la Côté d'Azur, Nice, affaire du juge Renard etc...). Elle tente aujourd'hui de remonter son image car elle recrute de façon importante dans les milieux dirigeants. Elle se veut un club service à l'image de la UGLE.

La GLNF revendique à ce jour 37.722 membres regroupés en 1.460 loges. Ce serait donc la deuxième obédience française par le nombre de frères après le Grand Orient de France.

Stifani-fran--ois.jpgPour l'anecdote croustillante, François Stifani aurait été le parrain en maçonnerie de Marcel Giordanengo, alias "Marcel la Salade", (initié en 1992 au sein de la loge Fraternita Universala 616) pittoresque condiment des affaires niçoises, mis en examen pour trafic d’influence, l’homme de tant de passe-droits et d’arrangements entre amis (voir l'article de Libération).

 

 Alors que les spéculations allaient bon train concernant le nom du successeur de Foellner, François Koch, le journaliste de L'Express, notait avec humour en 2005 : "Stifani souffre d'un autre handicap: son accession au «trône» de la GLNF donnerait le sentiment que l'obédience reste durablement entre les mains de la même bande de copains, que certains appellent avec malice «les frères de la Côte»."

Visiblement, le handicap n'en est plus un et a été levé !


° Pour aller plus loin :

° "Les Maîtres des Affaires", article de François Koch paru dans l'Express en août 2005. 
° "Francs-maçons: les frères (ennemis) de la Côte". Article de l'Express du 22 février 2001.
° "Nice, juges, mafias et francs-maçons". Article du Nouvel Obs du 2 août 2001.


° A lire :
Fontenelle-des-ff-et-des-affaires.gif° "Des frères et des affaires"
Voyage au coeur de la GLNF
de Sébastien Fontenelle
éditions
 Gallimard
collection Folio documents
publié en 2004
ISBN : 207042555X 
Prix public : 6,60€

Le mot de l'éditeur :

Produire des idées, émanciper les consciences, libérer les individus, tel devrait être l'idéal de tous les francs-maçons. Pourtant la maçonnerie a mauvaise réputation : le copinage et l'affairisme sont des " valeurs " qui semblent davantage motiver certains " initiés " que la réflexion philosophique. Il était donc temps de s'intéresser de près à l'obédience la plus souvent citée dans nombre des affaires qui empoisonnent la franc-maçonnerie française : la Grande Loge nationale française. La GLNF mérite-t-elle autant d'indignité ? Pour répondre à cette interrogation, Sébastien Fontenelle a exploré l'histoire et les méandres de l'une des principales obédiences françaises. Son enquête, menée de Paris à la Côte d'Azur en passant par les " fraternelles", confirme que le fonctionnement de certaines institutions comme la police, la magistrature et la politique est affecté par les pratiques douteuses de certains " frères ". Pourtant, tout n'est pas noir à la GLNF, et nombre de ses maçons ont déjà tiré le signal d'alarme. Reste à savoir si dans les années à venir la vigilance que prônent ces dissidents se substituera réellement à de trop commodes " secrets "...

Commenter cet article

Monsieur Benah 23/03/2010 09:56



Je n'ai suivi que de très loin les péripéties de quelques hauts dignitaires de la GLNF, gavés de fausse gloire et d'honneurs de
pacotille, qui, soudain, se seraient rendu compte qu'ils sont nus. Et de s'invectiver comme des charretiers, vite suivis par des cohortes de pleureuses et de braillards qui, dès qu'ils sentent la
merde, s'attroupent comme hyènes autour d'un cadavre, dont la chair quitte les os...


Le hic dans cette affaire, c'est que les fautes de Stifani ne sont pas nouvelles et datent au moins des débuts de
Charboniaud. (Car, à en croire les "sapins de Noël" d'antan,
il parait que Jean Mons était bien au-dessus du lot, mais c'était en d'autres temps… De la même manière sans doute qu'il y eut De Gaulle et que nous avons eu à trancher entre deux "voyageurs de
commerce"! D'ailleurs je ne suis pas certain aujourd'hui que le peuple élirait un homme (ou une femme) d'exception, alors qu'il n'attend que du pain, des jeux, et des neuroleptiques en
suppositoire).


 Souvenez-vous des fraternelles corporatistes nauséabondes et des Loges d'affaires
dont certaines servaient de tour-operator aux "amiraux soviétiques" de la GLNF, pour faire des visites aussi "byzantines" qu'aujourd'hui, en des terres méditerranéennes, voire océaniennes, plutôt
que bataves... La seule différence, à l'époque, était une discrétion un peu plus grande, (sauf sur "GLNF Actualités", où les grands chambellans se poussaient du tablier pour poser avec le Prince,
et montrer leurs dorures sous des cieux toujours bleus). Ce n'était donc que plus faux-cul, et le nombre de nouveaux frères Apprentis était nettement plus réduit, donc englués et maintenus au
silence par les apparatchiks en place… On en a tous connu au moins un.


Depuis ces temps bénis, qui ne sont toutefois pas très anciens, on a fait entrer, sous prétexte d'universalisme galopant, des
palanquées de gens qui n'avaient et n'ont aucune réelle vocation pour le symbolisme, la discrétion, la quête exigeante, la remise en cause de soi-même, ni la prise de recul… Et, de plus, en même
temps que l'invention de la zapette à couillons qui impose de changer d'idée et de femme tous les ¼ d'heure, est arrivé Internet, … alors qu'il y à 20 ans nous n'avions que le Minitel, et pas
toujours rose!!!.


Donc aujourd'hui, il est devenu tellement facile de conduire une révolution de Palais entre déçus de "l'Amirauté coréenne" et
accidentés de la course aux honneurs, et de faire, avec une poignée d'intrigants, d'envieux et de flibustiers, autant de bruit que s'ils étaient 1000, que tout ce brouhaha en devient dérisoire.
Ensuite, avec la démultiplication médiatique, toujours avide de croustillant et de scandale, c'est un jeu d'enfants gâtés que "d'initier" un mouvement d'entrainement, plus proche du panurgisme
crétin que des utopiques "lendemains qui chantent".


Quand je vois la teneur de certains messages, j'ai davantage l'impression de patauger au fond d'une fosse à purin que de marcher
sur les eaux en compagnie de grands initiés. Que dire des couinements infantiles, des réflexions à 2 balles, des circonvolutions pédantesques de Diafoirus fanatiques, des pseudonymes extravagants
empruntés par des commis de Préfecture et de l'inculture totale des signataires d'Almanach Vermot qui sont à des milliers de parsecs de l'attitude de gens éveillés (au sens bouddhiste), et de
porteurs de Lumière(s). Quelle hargne, quelle haine, sous couvert de fraternité, pour s'adresser à des hommes d'abord, à des FF surtout. Il est vrai que le mot Frère, comme l'étiquette "de
gauche", servent la plupart du temps de sauf-conduit ou de cache-sexe aux abjections les plus viles.


 


Et comment s'appuyer sur la seule "liturgie" d'un type comme Jean Solis, qui au bout de 16 ans était grimpé jusqu'au firmament
artificiel de la FM, avait gouté à toutes les illusions, et qui fout le camp parce qu'il n'a pas obtenu ce qu'il voulait? Comment ose-t-il se permettre, alors qu'il a quitté le navire, de donner
des leçons de résistance et de navigation, alors qu'il eut été plus grand et profitable à tous, qu'il entrât en rébellion les armes à la main et le fasse savoir, plutôt que de claquer la porte
pour immédiatement en faire un fromage? Pardon, un bouquin, dont il touche les royalties. Et encore, bien que déplacé, je le trouve relativement modéré et presque parfois honnête, quand il
sous-entend du bout des lèvres que ce n'est pas nouveau, et que c'est tout le système qui est à refonder. Ceci pour dire que les fameux "révoltés" ligériens du SGC n'ont pas grand-chose à dire,
puisque incapables d'assumer directement leur geste par une explication sans ambages sur la genèse et les raisons de leur sédition, et par l'élaboration d'un programme cohérent et clair. Rien, du
vent, du vide et seulement la place discursive laissée à un enfui.


Et tout y passe dans la dénonciation, même ce qui fut créé du temps des prédécesseurs. Et quelle amnésie, ou quelle duplicité! Car
la "riviera connexion" et le "rififi des Francs-mac", existent depuis des lustres. Demandez à Montgolfier ou à Follner ce qu'ils en pensent. D'ailleurs en 2006, pour l'affaire du F Ramond (exclu
car il s'était présenté contre le Grd Mamamuchi), c'était justement Stifani l'avocat du Gd MN de l'époque. Et en 2001, le trio Foelner Charboniaud Merolli faisaient déjà les choux gras de
l'Express qui entre autres écrivait "Aujourd'hui, certains maçons n'hésitent plus à dénoncer «l'essaimage» excessif encouragé par
Charboniaud et conduit par Merolli. Un essaimage qui avait fait passer en moins de neuf ans l'effectif de «sa» province de 740 à 2 180 membres". Décidément, l'histoire a des hoquets, et rien de bien nouveau sous le soleil des hommes…


 


Non, en réalité le grand tort de Stifani, c'est d'avoir arrosé trop chichement un entourage trop restreint. Quand on veut tenir longtemps, et
surtout en FM où les affects sont l'essentiel de la doctrine, soit il faut être capable de mettre les disciples au pain sec et à l'eau, genre moine émacié, intransigeant et rigoriste, mais les
recrutements deviennent alors plus problématiques par les temps qui courent, soit on joue les nababs rondouillards, mais il faut que le plus de monde possible en croque, et pas toujours les
mêmes.


 


En outre, ça



Jean-Laurent Turbet 02/04/2010 10:49



Opinion personnelle et visiblement informée que je verse au débat telle quelle car je ne suis pas en mesure de dénouer le vrai du faux dans ce qui est dit... Dans le doute je publie...



Loup Blanc 26/09/2007 15:20

oups!! c'est pas toi qui est passé ,j'ai confondu sur ma liste de l'administrateur......mais ça ne change rien au reste du message....a tchao     Loup blanc

Loup Blanc 26/09/2007 07:20

Bonjour Jean LaurentT'inquiète,les"frères de la côte" savent aussi faire le ménage chez eux.......et même ceux qui habitent dans le sud-est ne sont pas forcemment en phase avec leurs mamamouchis !!La maçonnerie est une voie magnifique faite de recherche égoiste pour le profit de tous.....mais les hommes restent tellement c.. que tout peut ètre dévoyé.J'ai vu que tu est passé chez moi. N'esite pas un laisser un com. sur les quelques articles que je fais en symbolisme,toutes critiques étant constructive.a tchao                            Loup blanc

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents