Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 23 Juillet 2014, 10:29am

Catégories : #Chroniques de livres., #Livres, #Rabinovitch, #Racisme, #Antisémitisme, #Terrorisme, #Résistance, #Religions

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Il est des livres éclairants qui permettent de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons ainsi que les vrais enjeux qui se cachent derrière les mots qui nous sont assénés par notre actualité.

 

Indéniablement, le livre de Gérard Rabinovitch intitulé  « Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », est de ceux-là.

 

Ce livre n’a pas été écrit pour commenter la période actuelle. Mais son analyse et sa réflexion permettent de mieux l’appréhender sans se laisser piéger par les faux amis de la sémantique aliénante.

 

C’est un livre complexe, car le monde est complexe, qui ne cède en rien à la facilité de la caricature ni de la simplification. La simplification, mère de tous les populismes, de tous les extrémismes et de tous les intégrismes est en réalité, la matrice de toutes les grandes catastrophes.

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Rien de tel ici, dans cette œuvre magistrale de Gérard Rabinovitch. Penseur exigeant autant qu’homme honnête à l’amitié sincère et souriante, Gérard Rabinovitch est l’un de nos penseurs majeurs, mais par trop méconnus.

 

On se demande souvent où sont les intellectuels et quels sont leurs discours? Je réponds "lisez Gérard Rabinovich et vous entendrez une pensée en action, exigeante et féconde pour comprendre le réel aujourd’hui".

 

Gérard Rabinovitch est un philosophe et sociologue d’aujourd’hui qui travaille sur l’éthique et sur les concepts pour les rendre éclairants.

 

Certains pourraient dire qu’en voulant comprendre les mots il veut aller au-delà des mots, car ils ne sont pas troujours employés avec de bonnes intentions. D’aucuns diraient qu’il ne faut pas prendre les mots pour des idées et qu’il convient de s’efforcer de découvrir l’idée sous le symbole.

 

C’est tout le travail de Gérard Rabinovitch.

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Et dans ce petit livre (70 pages) et pour un prix si minime (6 euros !) vous aurez à votre disposition une analyse profonde, complexe, utile à la femme et à l’homme qui aujourd’hui s’interrogent sur le sens des mots qu’ils emploient ou plutôt sur le sens des mots qu’on leur donne en pature.

 

Gérard Rabinovitch dans ce petit volume magistral de deux mots : « Résistant » et « Terroriste ».

 

On comprend tout de suite que la charge émotionnelle, pour qualifier un individu, selon que l’on emploie l’un ou l’autre terme n’est absolument pas la même et sera certainement diamétralement opposée.

 

Les termes sont-ils interchangeables selon les points de vue des uns et des autres. Beaucoup pensent que oui. L’auteur nous démontrera que non.

 

« Tenter de dés-intriquer la confusion entre terrorisme et résistance, par ce qu’elle porte – selon une dynamique publicitaire en mots slogans – d’obscurcissement de la Raison éthique, trouvera sa place dans cette recommandation. Désembrouiller leur confusion, en tentative de discernement, en ce qu’elle s’inscrit au cœur de la question moderne du politique, celle de l’autonomie et de la liberté, de l’émancipation, est en enjeu crucial dans ses attendus nodaux, comme dans ses conséquences durables » (p.12).

 

Tout l’objet de ce livre est synthétisé dans ces quelques mots.

 

Il est intéressant de noter d’ailleurs – comme le révèle brillament l’auteru que les deux termes « résistance » et « terrorisme » sont apparus durant la même période historique, celle de la Révolution française, mais pas au même moment.

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Résistant est apparu au début de la Révolution (notamment dans le « droit à la résistance à l’oppression », dans la déclaration des droits de l’Homme de 1789) alors que le mot « terrorisme » apparait alors que « la Terreur est à l’ordre du jour » dans les heures noires de la Convention jacobine robespierriste.

 

Les enjeux de cette période-là agitent encore nos penseurs et historiens actuels. C’est dire si l’interprétation des deux termes n’est ni simple ni consensuelle.

 

Nous devons pourtant nous interrogé sur leur pertinence. C’est ce que fait – avec nous – Gérard Rabinovitch de façon magistrale.

 

Et il nous donne des pistes de réflexions qui raisonnent en nous aujourd’hui.

 

« En tout cas, les passages à l’acte extrêmes, les nouveaux franchissements de seuil, du nazisme prioritairement et du stalinisme complémentairement, semblent avoir inscrit un trait indélébile dans les soubassements culturels contemporains de la modernité. Et pour ce qui nous préoccupe ici : le radicalisme politique. Dans ces modus operandi et dans ses manières d’être au monde.

 

La politique de terreur, l’indistinction encore augmentée des cibles, la maximalisation de l’assassinat politique vers le meurtre arbitraire, du meurtre arbitraire vers le « meurtre de masse », comme nouveaux standards de l’extrémisme politique, avec l’approbation d’intellectuels « progressistes » engagés, a signé ce glissement fatal » (p.43).

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Et cette constatation terrible : « L’ «enthousiasme », le fanatisme religieux, offre la certitude en valeur absolue, la garantie de l’absence de doute, contre l’autonomie sceptique, contre le « cas de conscience », contre toute forme de digue psychique qui inhiberait, ralentirait, retiendrait l’homme-bombe de son acte ; en court-circuit de toute possibilité d’empathie et d’identification aux victimes destinées. C’est pour mieux servir une modalité totalitaire toute moderne : son industrialisation de la mort.

Sous cet angle, le statut de l’enfant au cœur du schème mental totalitaire en a toujours été l’expression la plus accomplie. Dans son pas de plus, la mentalité terroriste contemporaine s’exalte de ne pas épargner les enfants, voire de les viser délibérément. Elle se glorifie là d’une prouesse qui peut être dite littéralement génocidaire en gésine. Elle n’épargne pas non plus les siens ». (p.51)

 

Oui précipitez-vous chez votre libraire, achetez et lisez ce livre essentiel de Gérard Rabinovitch. Vous ne sortirez ni indemne ni le (la) même après les deux heures qu’il vous faudra pour lire ce petit livre.

 

Dense, brut, sans concession, intelligent,  éclairant, fort, touchant : voici les premiers mots qui me viennent pour qualifier ce livre.

 

Un livre à lire, à relire, vite. Et à méditer pour aujourd’hui comme pour demain.

 

Jean-Laurent Turbet  

 

 

° Le livre :

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse »,

de Gérard Rabinovitch.

Poche: 70 pages

6 €

Editeur : Editions Le Bord de l'eau (14 mai 2014)

Collection : Altérité critique poch'

Langue : Français

ISBN-10: 2356873163

ISBN-13: 978-2356873163

Dimensions du produit: 16,6 x 10,6 x 0,6 cm

6 €

 

° Achetez le livre sur Amazon.fr

° Achetez le livre sur Fnac.com

 

° L’auteur :

 

« Terrorisme/Résistance : D'une confusion lexicale à l'époque des sociétés de masse », de Gérard Rabinovitch.Gérard Rabinovitch est un philosophe et sociologue français, né à Paris en 1948. Il est chercheur au CNRS, membre du CERSES (Centre de Recherche Sens, Éthique, Société), et chercheur associé au Centre de recherche « Psychanalyse, médecine et société » de l’université Paris VII - Denis Diderot. Il enseigne dans plusieurs établissements universitaires français et est professeur invité à la faculté de philosophie et des sciences humaines de l’Université du Minas Gerais (Brésil).

 

Il est également Directeur de l’institut européen Emmanuel Levinas.

 

À travers ses recherches, Gérard Rabinovitch contribue aux changements de paradigme indispensables pour poursuivre un travail de décryptage du réel contemporain. Son œuvre vise à articuler l’anthropologie psychanalytique radicale et les questions récurrentes de la philosophie politique classique telles que Leo Strauss et Claude Lefort les ont formulées. Gérard Rabinovitch pose les fondements épistémologiques et éthiques d'une nouvelle manière d'assumer notre condition humaine dans notre monde contemporain.

 

 

° L’avis de l’éditeur :

 

Albert Camus notait que « mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur de ce monde ». Il réactualisait là la formule de Socrate dans le Phédon : « Une expression vicieuse ne détonne pas uniquement par rapport à cela même qu'elle exprime, mais cause encore du mal dans les âmes ».

 

« Terrorisme » et « Résistance » sont entrés dans la sémantique politique moderne à la même période, par la Révolution française. « Résistance » à la Tyrannie, « Terrorisme » pour désigner les années robespierriennes. Deux modalités combattantes qui sont dans leur fondement antinomiques. La Résistance fait obstacle à la libido dominandi. La terreur appartient pleinement à l'ordre de la domination et de la cruauté et contredit de facto les horizons émancipateurs de tout projet « libérateur ». La terreur est la signature du principe de tyrannie. Elle est le signal anticipé de la politique à venir de ses tenants quand bien même ceux-ci ne seraient pas encore parvenus à s'emparer des instruments étatiques du Pouvoir.

 

En s'appuyant sur les Résistances durant la Seconde Guerre Mondiale (résistances armées, résistances de « sauvetage » des persécutés, résistances culturelles), en recourant aux ressources de l'histoire, de l'anthropologie, et de la sociologie, il s'agira de dégager du point de vue de la philosophie politique et de l'interrogation éthique ce que peut signifier « Résistance » comme « Esprit » en valeur absolue. Il s'agira encore de tenter de corriger les approximations du parler public, les extensions trivialisantes, les emphases tribuniciennes et les propagandes instrumentales, qui, dans une pente anomique lexicale, brouillent les distinctions radicales entre « Résistance » et « Terrorisme ».

 

Car il en va de « résistance », comme il en va par exemple de « génocide », un dévoiement de sens au gré des idola fori. Ces idoles du langage de la place publique épinglées par Francis Bacon dans son Novum Organum. Là où la résistance dessine une « société éthique » transversale, fut-elle exceptionnelle, contingente, transitoire ; le « terrorisme » lui porte la mort pour la mort, dans une tension de destruction, de haine, de toute puissance et de raison instrumentale.

 

On ne s'étonnera donc pas que réseaux mafieux et réseaux terroristes s'imitent en violence et s'interpénètrent en intérêts, dans une porosité entre groupes terroristes et « crime organisé ». La confusion entre « résistance » et « terrorisme » n'a pas donc pour conséquence un défaut cognitif, elle participe d'une « carence éthique » comme on dit « carence affective » ou « carence alimentaire » - qui entame l'humain dans l'Homme.

 

° Achetez le livre sur Amazon.fr

° Achetez le livre sur Fnac.com

Gérard Rabinovitch
Gérard Rabinovitch
Gérard Rabinovitch
Gérard Rabinovitch
Gérard Rabinovitch
Gérard Rabinovitch

Gérard Rabinovitch

Commenter cet article

serrurier paris 3 24/07/2014 07:05

Je vous vante pour votre article. c'est un vrai exercice d'écriture. Continuez

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents