Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Napoléon franc-maçon ? Sur France 3 avec Franck Ferrand le 3 octobre 2012.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 25 Septembre 2012, 10:50am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Napoleon-FM.jpgNapoléon a-t-il été franc-maçon ? Telle est la question que nous posera Franck Ferrand dans son émission intitulée « l’ombre d’un doute » sur France 3 à 23 heures 20 le 3 octobre 2012.

Un seul regret : qu’il faille attendre aussi tard pour regarder une émission de grande qualité sur le service public… Mais passons, mieux vaut tard que jamais.

Car en effet, doute il y a sur l’appartenance de Napoléon à la Franc-Maçonnerie. C’est d’ailleurs l’objet de deux livres remarquables du regretté François Collaveri, « La Franc-Maçonnerie des Bonaparte » (préfacé par Georges Dumézil) et « Napoléon Franc-Maçon » (préfacé par Jean Tulard).

Il est clair que Napoléon a cherché à instrumentaliser la Franc-Maçonnerie pour en faire un ordre soumis au pouvoir impérial. A-t-il été membre de l’Ordre ? Pendant une soirée peut-être, vraisemblablement en Egypte. Les thèses et les éléments apportés par François Collaveri semblent convaincants.

Il est certain en tout cas que Napoléon fut entouré dès son plus jeune âge (son père avait été initié, tout comme son menton Pascal Paoli). Ses frères furent membres de l’Ordre. C’est lorsqu’il devient roi d’Espagne que Joseph Bonaparte, Grand-Maître du Grand Orient de France interdit l’Inquisition et les pratiques moyenâgeuses d’un clergé espagnol arriéré et fanatique. Le « 3 de mayo » de Goya prouve seulement que la Liberté ne peut être imposée par les armes. Napoléon faisait entrer les idées de la Révolution dans ce pays écrasé par une église catholique ultra conservatrice. Le désastre de la Guerre d’Espagne allait replonger pour plus d’un siècle ce pays dans l’obscurantisme clérical.

La très grande majorité des maréchaux furent francs-maçons comme les personnages les plus importants de l’Empire (à commencer par Cambacérès, Archichancelier et N°2 du régime, mais aussi Talleyrand ou Fouché).

L’impératrice Joséphine fut la Grande Maîtresse des loges d’adoption.

Alors Napoléon fut-il franc-maçon ? Comme le dit le titre de l’émission de Franck Ferrand, il y a pour le moins, l’ombre d’un doute !

Une émission à ne pas manquer !

Jean-Laurent Turbet

 

NapoleonFerrand-copie-1.jpg

 

° Sur le site de l’émission :

Napoléon n’a jamais affirmé être Franc-Maçon mais n’a jamais assuré non plus qu’il ne l’était pas : le doute demeure…Mais ce qui est certain en revanche c’est qu’il a vécu dès sa plus tendre enfance et jusqu’à la fin de sa vie auprès des Francs-Maçons. Son père Charles était Franc Maçon tout comme son frère cadet Jérôme initié en 1801. Il choisira même plus tard, une fois au pouvoir, ses 2 autres frères, Joseph et Louis comme Maîtres du Grand Orient. Sa première femme Joséphine de Beauharnais fut initiée à Strasbourg.

Pour de nombreux historiens, l’accession au pouvoir et le règne de Napoléon sont étroitement liées à l’essor de la Franc Maçonnerie. Entrées en clandestinité pendant la période révolutionnaire, les loges françaises reprennent force et vigueur sous le Consulat puis l’Empire. Prolongement naturel et spirituel des idées véhiculées par les philosophes des Lumières, la Franc Maçonnerie est un lieu de rencontres et de réflexion. Elle est aussi un lieu de réunion, de fêtes et de rites pour des nombreuses personnalités en quête d’honorabilité et de réussite. Mais elle est avant tout le centre d’un formidable réseau occulte d’influence et de pouvoir disséminés dans toute l’Europe. Désireux d’asseoir son pouvoir sur ce qu’il appelait des « masses de granit », Napoléon va s’appuyer sur les « frères », pour mener à bien ses hautes ambitions politiques et assurer ses conquêtes militaires.

 

Avec la chute de Napoléon, les loges sont retournées à la plus grande clandestinité. Ont-elles adhéré jusqu’au bout à ses dérives autocratiques ? Et le voyant s’éloigner de plus en plus des grands principes républicains, ne sont-elles pas allées jusqu’à provoquer sa chute ?

 

Un documentaire de 52 minutes, réalisé par Laurent TESSIER et raconté par Franck Ferrand. 

 

- Intervenants :

Thierry LENTZ- Historien et Directeur de la Fondation Napoléon

Jean TULARD- Historien et spécialiste de Napoléon 1er

Emmanuel PIERRAT –avocat et écrivain

Jacques-Olivier BOUDON- Historien et professeur d’Université

Pierre MOLLIER- Directeur du Musée du grand Orient de France

Sylvie BOURREL- conservatrice de la BNF

 

- Bibliographie :

- Napoléon franc-maçon ?, François Collaveri, éditions Tallandier, 2008

- La franc maçonnerie des Bonaparte, François Collaveri, éditions Payot, 1982

- La franc-maçonnerie sous l’Empire. Un âge d’or ?, Pierre Mollier, éditions Dervy, 2007

- Cambacérès, le premier surveillant de la franc-maçonnerie impériale, Pierre-François Pinaud, éditions maçonniques de France, 1998

- Les francs-maçons, fossoyeurs du 1er Empire, Charles de Flahaut, éditions littéraires et artistiques

- Napoléon était-il franc maçon ?, Jean Boisson, Cholet, 1967

- Les Francs-maçons, Thierry Lentz, André Combes, Michel Winock, Serge Berstein, Roger Dachez, Alain Bauer, éditions Tallandier

- Dictionnaire Des Francs-Maçons Illustres, Marc De Jode, Monique Cara, 2007

- Napoléon Bonaparte- Une Jeunesse Corse, Jean-Baptiste Marcaggi, éditions Le Rubicon, 2010

- Dictionnaire biographique des dirigeants du Grand Orient de France sous le Premier Empire, Pierre Mollier et Pierre-François Pinaud, éditions A l’Orient, 2009

- La Franc Maçonnerie, Jean Palou, éditions Payot, 1964

- Napoléon franc-maçon, Christian Plume, éditions Henri Veyrier, 1985

- Le dictionnaire Napoléon, Jean Tulard, éditions Fayard, 1999

- Voyages de la Basse et Haute Egypte, Dominique Vivant, éditions Gallimard, 1998

 

- Lieux :

Archives Nationales

BNF

Grand Orient de France

Château de Malmaison

Chapelle et Musée de l’Armée des Invalides

ND de Paris

Château de Fontainebleau

Musée de Fort Balaguier à Toulon

Maison Bonaparte à Ajaccio

Louvre : tableau du sacre de Napoléon de David

 

Retrouvez les documents issus des archives nationales à partir des cotes suivantes :

Le miroir de la Vérité dédié à tous les maçons – ( BNF-Tolbiac H11830)

PV fête des victoires 27 déc 1805 Châtelet- (BNF FM IMPR-2607)

Une double page du Concordat, du 5 décembre 1804, texte diplomatique signé par Napoléon (conservé au Grand Orient)

 

° Pour aller plus loin :

° « L’Empire, les Bonaparte et la Franc-Maçonnerie », sur ce site.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents