Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Aleister Crowley, mage, poète, occultiste, excentrique et franc-maçon de la Grande Loge de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 30 Décembre 2011, 16:56pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #Crowley, #Magie, #Tantrisme, #Sexe, #Mage, #Occultisme, #Histoire

aleister-crowley.jpgAu fil de mes lectures sur l’ésotérisme, l’occultisme, la magie et le spiritisme au 19ème et au 20ème siècle, il était impossible de ne pas tomber sur Aleister Crowley (1875-1947).

 

Mage, poète, spirite, occultiste, un peu (beaucoup…) illuminé ou allumé selon les uns ou les autres, magicien, maître à penser, l’homme ne laisse clairement pas indifférent malgré ses zones d’ombre et ses côtés très antipathiques.

 

Parmi les bouillonnements des activités ésotériques au tournant des deux siècles (Papus, Guaïta, Théosophie et Mme Blavatsky etc…), Crowley tient une place à part.

 

Né Edward Alexander Crowley au sein d’une famille protestante aisée et très observante, notre occultiste reçoit une vision en 1897 et se consacre dès lors à l'étude des textes ésotériques. Il cherche aussi un magicien qui pourrait l'initier à l’art de la magie.

 

Il est admis au mois de novembre 1898 au sein de la Golden Dawn, une société secrète spécialisée dans d'étude et et l’enseignement des sciences occultes. La Golden Dawn avait été fondée dix ans plus tôt. Crowley prend le nom secret de Perdurabo («J'endurerai») pour ses travaux ésotériques. C’est à ce moment que Samuel MacGregor Mathers le remarque, alors qu’un autre membre de la Golden Dawn, William Butler Yeats, pense que Crowley est atteint de folie (il n’a peut être pas tort !). C’est aussi MacGregor Mathers et son ami Allan Bennett qui initièrent Crowley au bouddhisme et à sa pratique. Crowley se passionna aussi bien pour les traditions ésotériques occidentales qu'orientales, comme le bouddhisme, le taoïsme mais surtout le yoga. Il fut d'ailleurs l'un des premiers occidentaux à recevoir un enseignement complet dans cette discipline.

 

En avril 1904, alors qu'il était en voyage de noces au Caire, il reçoit des messages surnaturels d’un esprit gardien, appelé Awaiss, qui lui fait faire des séances d'écritures automatiques réparties sur trois jours. De cette expérience paranormale Crowley tirera son plus célèbre ouvrage, le «Livre de la Loi . Crowley fut un auteur extrêmement prolifique et on peut retenir 777 (1909), Livre 4 (la pratique du yoga mêlée d'occultisme occidental en deux volumes, 1911 et 1913), Le Livre des Mensonges (1913), Journal d'un toxicomane (1922) et le roman Enfant de la Lune. Deux des six volumes de son "autohagiographie", Les Confessions, furent publiés en 1929 et 1930.

 

Adepte du tantrisme et de la magie sexuelle, grand utilisateur de drogues diverses et variées (plus dures que douces) il meurt ruiné le 1er décembre 1947 d'une crise cardiaque liée à une bronchite chronique due à sa forte consommation de drogues. Il fut incinéré à Brighton et ses cendres auraient été perdues.

 

Aleister Croley, les Beatles et la musique.

 

Je dois dire que ma première «rencontre» avec Crowley date de mon adolescence. Grand fan des Beatles j’ai passé comme des milliers d’autres, quelques heures à chercher des éléments sur les personnage qui figurent sur la pochette du plus célèbre album du groupe «Sergeant Pepper’s Lonely Hearts Club Band» sorti en 1967. Or Aleister Crowley se trouve au dernier rang coincé entre Sri Yukteswar Giri (un gourou hindou cher à George Harrison) et cette brave Mae West (actrice).

 

Aleister-Crowler-Beatles2.jpg

Aleister-Crowler-Beatles.jpg

 

Volonté délibérée des Beatles ? De John Lennon ? De Jann Haworth et Peter Blake qui ont réalisé la pochette ? Nul ne le sait vraiment…

 

En tout cas, l’aspect occulte et magique, voire satanique de Crowley a inspiré par la suite de nombreux artistes, plutôt connus dans le métal ou le dark comme Marilyn Manson, qui dans sa chanson Misery Machine, fait référence à l'abbaye de Thélème : « We gonna ride to the abbay of Thelema » ou Ozzy Osbourne (Ex Black Sabbath) qui compose le morceau «Mr. Crowley» : “You fooled all the people with magic/ You waited on Satan's call / … Mr. Crowley, won't you ride my white horse…”.

 

Mais le plus grand admirateur de Crowley reste incontestablement Jimmy Page, le guitariste de Led Zeppelin, s’est mis à acheter tous les grimoires, tous les objets, toutes les robes ayant appartenu au mage noir, jusqu'à sa bâtisse près du Loch Ness : Boleskine House. En 1970, lorsque l'album Led Zeppelin III sort, sur les premiers pressages viennent s'inscrire ces mots : DO WHAT THOU WILT / "Fais ce que tu veux" ("doit être toute la loi"), grand précepte du mage Crowley.

 

Même David Bowie a fait allégeance au « Maître » : dans la chanson « Quicksand » qui figure sur l’album The Man Who Sold The World : "I'm closer to the Golden Dawn/ Immersed in Crowley's uniform/ Of imagery...".

 

On ne peut ici recenser toutes les références à Crowley dans la musique, dans les films ou les émissions de télé.

 

Aleister Crowley franc-maçon :

 

aleister-crowley-mason.jpgDans le cadre de ce que nous avons vu de lui, était-ce si anormal que Crowley s’intéresse à un moment ou à un autre à la Franc-Maçonnerie ?

 

Il semble que Crowley ait été «initié» au Mexique.

 

Dans ses «Confessions» Crowley écrit :

"Don Jesus Medina, a descendant of the great duke of Armada fame, and one of the highest chiefs of Scottish Rite freemasonry. My cabbalistic knowledge being already profound by current standards, he thought me worthy of the highest initiation in his power to confer; special powers were obtained in view of my limited sojourn, and I was pushed rapidly through and admitted to the thirty-third and last degree before I left the country." (The Confessions of Aleister Crowley (1969), pp. 202-203).

 

Ce qui est sûr c’est que « l’obédience » du duc de Médine et de Sidonie qui lui aurait conféré le 33ème degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté, était en fait une obédience non seulement irrégulière au regard de la maçonnerie anglo-saxonne, mais surtout hyper groupusculaire. Son « initiation » mexicaine tenait donc plus de la farce que du commencement d’un parcours initiatique.

 

Par contre, c’est bien à Paris, qu’Aleister Crowley va devenir franc-maçon. Et il le deviendra au sein de la Grande Loge de France. Dans les première années du 20ème siècle, les frères de la Grande Loge de France, qui pratiquent le rite écossais ancien et accepté, sont très majoritairement tournés vers la défense de la République naissante et les questions sociales et politiques. Ce ne sera que vers les années 1920-1930, sous les actions conjuguées de frères tels que Jules Boucher, Oswald Wirth, René Guénon, Albert Lantoine ou François Collaveri, que le symbolisme et la voie initiatique traditionnelle reprendront leur prééminence naturelle au sein de la Grande Loge de France.

 

Mais dans les années 1900, quelques loges restent tout de même attachées à la voie traditionnelle et symbolique. Des loges comme Thébah N° 347 (René Guénon appartint à cette loge) ou l’Anglo-Saxon Lodge N°343 qui a comme particularité d’être la seule loge à travailler au rite anglais de Style Emulation (en anglais) au sein de la Grande Loge de France (elle a été d'ailleurs la 1ère loge à travailler au rite Emulation en France). Cette loge existe toujours aujourd'hui à la Grande Loge de France.

 

C’est au sein de l’Anglo-Saxon Lodge N°343 qu’Aleister Crowley est initié franc-maçon le 8 octobre 1904. Il devint compagnon certainement le mois suivant et et fut élevé à la maîtrise le 17 décembre 1904.

 

Il est inscrit sur le tableau de loge en date du 31 décembre 1904 sous le numéro 41210 de la GLDF, et avec le numéro 54 en ce qui concerne la loge. Il y est inscrit en tant que «poète».


Il semble que la dernière apparition de Crowley à l’Anglo Saxon Lodge date de 1908 et en tout état de cause, il ne figure pas sur la liste des membres de la Grande Loge de France de 1934.

Crowley décrira à plusieurs reprise sa joie d’être franc-maçon … avant de se tourner définitivement vers l’occultisme, la magie et ses paradis artificiels…

 

Jean-laurent Turbet

 

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site de la Grande Loge de France.

 

° Aleister Crowley: Freemason! , sur le site de la Grande Loge de Colombie Britannique et Hukon.

 

° Aleister Crowley, sur Wikipédia.

 

° "Les rites maçonniques anglo-saxons", de Alain Bauer & Roger Dachez. , sur ce site.

 

° Elisabeth Saint Leger, la première femme franc-maçonne. , sur ce site.

 

° Rudyard Kipling, romancier, poète et franc-maçon. , sur ce site.

 

° "Dans l'Intérêt des Frères", textes de et sur Rudyard Kipling, sur ce site.

 

° Alexandra David-Néel, franc-maçonne. , sur ce site.

 

 

° William Preston, la loge d'études et de recherches de la Loge Nationale Française..

Commenter cet article

mr 04/06/2014 11:35

je possède un curieux tableau compotrant au verso la mention “1945... I .... to my master Aleister Crowley” signé James
I have a curious painting which is endorsed on the back “1945... I .... to my master Aleister Crowley” and signed James

Yann Balzo 02/06/2015 23:03

Bonjour mr,

avez-vous une image de cet intéressant tableau svp ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents