Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


« Être Franc-Maçonne : un plus », conférence d'Yvette Nicolas à Cahors

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 15 Mars 2008, 14:19pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Yvette Nicolas est la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France.

Elle donnait le 15 mars dernier  une conférence publique à Cahors dans le Lot, intitulée «Être Franc-Maçonne : un plus».

Le journal "La Dépêche" rendait compte de cet événement en interviewant Yvette Nicolas.


Voici l'article de La Dépêche :

Yvette-Nicolas2.jpgLes franc-maçonnes se dévoilent

Yvette Nicolas, la Grande Maîtresse de la Grande loge féminine de France (GLFF) anime ce soir, à l'espace Clément-Marot, à 20 h 30, une conférence sur le thème «Être Franc-Maçonne : un plus».

Une première à Cahors à l'invitation des sœurs du Cercle philosophique Agora. En prélude à cette conférence, Yvette Nicolas a répondu à nos questions.

Les récentes prises de position du Président de la République sur la laïcité vous inquiètent-elles ?

Le discours prononcé de Latran, par le Président de la République, garant des institutions de notre pays, laisse présager une modification de la Loi de 1905. Elle porterait atteinte au principe de laïcité énoncé dès le préambule de la Constitution de 1958.

Au nom de la Grande Loge Féminine de France je me suis exprimée à deux reprises, témoignant de l'inquiétude des franc-maçonnes de notre Obédience.

Depuis, d'autres expressions publiques du Président de la République, concernant le rôle de la religion et de la foi comme régulateurs de la société, renforcent et confirment nos inquiétudes. La Grande Loge Féminine de France considère comme une très nette régression le retour à la prise en compte de la pensée religieuse dans la sphère publique.

C'est une atteinte intolérable à nos libertés fondamentales, à la liberté d'expression, à la liberté de croire autrement, au droit de penser autrement, à la liberté de croire ou de ne pas croire. Ainsi, parmi les acquis de la laïcité, figure l'affirmation que si toutes les religions ont le droit de s'exprimer, elles ne peuvent intervenir dans les affaires de l'Etat.

Quelles sont les valeurs que vous défendez ?

La Grande Loge Féminine de France affirme son indéfectible attachement aux principes de Liberté, de Tolérance, de Laïcité, de Respect des autres et de soi-même.

Elle proclame en outre son refus de toute discrimination, haine, violence, contre une personne ou un groupe de personnes en prétextant de leur origine, de leur appartenance à une ethnie ou à une religion déterminée.

La Franc-Maçonnerie prépare les esprits à la réflexion et à la critique. Fières de nos aînées, véritables pionnières de l'évolution du statut de la femme, nous nous devons de rester très vigilantes et de réagir quand nos valeurs sont menacées.

Quel est le profil des sœurs et combien de loges et de sœurs sont la GLFF ?

La Grande Loge Féminine de France, autonome depuis 1945, est la première obédience maçonnique féminine mondiale qui réunit des femmes de tous âges, de tous horizons et de toutes cultures. Elle rassemble plus de 12000 femmes unies dans une démarche d'ordre spirituel et philosophique et qui travaillent ensemble dans l'objectif d'accomplissement d'elles-mêmes et de progrès social dans le monde.

En France la Grande Loge Féminine de France est présente dans 87 départements.

Pourquoi choisir de travailler en loges exclusivement féminines ?

Spécificité féminine ne signifie ni repli ni défiance par rapport à un travail partagé avec des hommes. Non ce choix répond à la nécessité de trouver un temps et un espace de réflexion et de parole qui nous soient propres et qui nous permettent de prendre pleinement conscience de notre responsabilité dans l'accomplissement de notre rôle de femme dans le monde. Les femmes ont tout à gagner à préserver leur identité et les qualités qui leur sont plus spécifiquement dévolues. C'est précisément l'initiation qui leur permettra d'affirmer et de développer ces qualités.

37 sœurs composent la loge du cercle philosophique Agora de Cahors. Deux fois par mois, les sœurs se réunissent dans le Temple : « Nous sommes de toutes origines et tous milieux professionnels, témoigne la responsable. Même si nous regrettons de ne pas avoir d'ouvrière». Pour cette responsable, qui tient à rester anonyme  «il n'y a pas de vérité révélée chez nous. Nous apprenons à respecter l'autre avec une méthode de recherche de la vérité ». En loge, les sujets dits symboliques succèdent à ceux sur la société. En ce moment, les questions autour de la laïcité occupent beaucoup les sœurs qui tiennent à travailler entre elle : « Nous n'initions pas d'hommes. Cela permet une expression plus libre, sans rapport de séduction. Entre femmes, peut-être s'exprime-t-on plus facilement ». Et l'extrême discrétion qui entoure les activités : « Dans notre société, nous devons rester discrètes, répond la responsable. C'est pour nous protéger ». Ce soir, les sœurs lèveront un coin du voile laïque. Les sœurs sont discrètes. Pas secrètes.




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents