Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GL-AMF : Vacances méritées et avenir serein pour 2012.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 27 Juillet 2012, 09:36am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Alain-Juillet-GLAMF.jpgAlain Juillet, le Grand-Maître de la toute nouvelle obédience Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française (GL-AMF), a tenu à faire un rapport d'étape pour les frères de cette obédience avant (ou même pendant) les vacances d'été.

Il vient de leur faitre parvenir un courrier que vous trouverez ci-joint.

Les chiffres clés contenus dans ce courrier : Après 3 mois d'existence seulement, ce sont plus de 9000 frères, répartis au sein de 475 loges qui constituent la GL-AMF à la mi-juillet 2012.

Les frères de la GL-AMF s'attendent à recevoir encore un nombre important de frères à partir du mois de septembre, quand la Grande Loge Unie d'Angleterre aura définitivement retiré sa reconnaissance à la Grande Loge Nationale Française. Tous les analystes attentifs s'attendent à un écroulement rapide des effectifs de la GLNF une fois la reconnaissance anglaise définitivement retirée. Les frères iront soit dans un grande loge existante (GLDF, GLTSO, LNF, voire GODF), soit dans une grande loge issue de la GLNF (GL-AMF, GLTF) soit... nulle part.

Alain Juillet précise : "nous avons préféré mettre toute notre énergie au service de notre idéal maçonnique de justice, de tolérance et d’humilité, dont le seul creuset est la Loge". Et il développe : "Notre crédibilité s’accroit auprès de tous tandis que la GLNF se voit rejetée par toutes les Grandes Loges étrangères qui la voient divisée par les ambitions et les clans, dévaluée par le passif de la crise qu’elle vit encore, et impossible à réformer, quel que soit l’homme qui serait à sa tête". 

Alain Juillet insiste beaucoup sur la situation maçonnique nouvelle née de la Déclaration de Bâle : "L’appel de Bâle des Cinq Grandes Loges européennes a ouvert les yeux à ceux qui ne voulaient pas comprendre que nous sommes à un moment historique. La situation actuelle permet d’envisager des discussions entre des Grandes Loges françaises dont les pratiques régulières permettent d’imaginer une ouverture et une réflexion neuves. Cela ne peut garantir qu’elles aboutiront, car les usages sont différents et les habitudes difficiles à changer".

Pour un frère issu de la GLNF, parler de "Grandes Loges Françaises dont les pratiques régulières permettent d'imaginer un ouverture et une réflexion neuve", le tout au pluriel - il y a donc plusieurs obédiences qui ont des pratiques régulières - est un bon gage de discussions constructives et positives après l'appel des cinq obédiences européennes.

Et Alain Juillet inscrit donc, dans un document officiel,  la GL-AMF dans le cadre des discussions ouvertes par la Déclaration de Bâle.

Même s'il est bien conscient que la Grande Loge Unie d'Angleterre ne donnera pas tout de suite sa reconnaissance à une nouvelle obédience française avant un bon moment : "De plus, la GLUA, et d’autres grandes Obédiences traditionnelles auront besoin d’une période d’observation longue avant d’accorder à nouveau leur confiance".

Vient, enfin, la phrase clef qui justifie à elle seule le courrier envoyé aux frères de la GL-AMF : "Mais l’idée d’une fédération d’obédiences régulières reconnues est motivante et nous sommes prêts à y jouer pleinement notre rôle". Cette idée de fédération (à l'allemande) dont je parle depuis plusieurs mois maintenant comme pouvant être une solution intéressante et rassembleuse pour recoller les morceaux d'une Fraternité qui menaçait d'éclatement et qu'il convient de reconstruire. Même si cela prendra du temps et que nous ne sommes qu'au début du processus.

Alain Juillet donne aussi des gages sur l'honorabilité des frères de la GL-AMF afin que ne puissent plus se reproduire les errements que la GLNF a connu : "Sur le plan de la matricule nous sommes à jour et les systèmes de contrôle de la motivation et de la respectabilité des candidats commencent à fonctionner avec l’aide des Loges et des parrains". Pas de recherche de "faire du chiffre" comme à la GLNF.

Enfin c'est sur le fond qu'Alain Juillet termine son courrier : "nous devrons aussi faire rayonner notre travail de recherche afin d’assoir les bases de notre construction sur des fondations solides sur le plan de l’Histoire et des conceptions philosophiques. Ce chantier sera aussi l’occasion de faire se rencontrer des Frères dans un cadre fraternel pour qu’ils s’enrichissent de leurs différences."

C'est une obédience jeune mais en bon état de marche que les frères de la GL-AMF retrouveront au mois de septembre, pour la reprise des travaux maçonniques.

Une obédience qui se situe, de plus, dans la dynamique lancée par la déclaration de Bâle, avec la Grande Loge de France, celle-ci ayant reçu mission de réunir les obédiences constructives et fédératives, qui souhaitent faire vivre et rayonner  les grands principes de la Franc-Maçonnerie Traditionnelle pour élargir le cercle de la Fraternité européenne et mondiale.

Jean-Laurent Turbet

 

° Pour aller plus loin :

° Le courrier d'Alain Juillet et Dominique Moreau.
° Le site de la GL-AMF
° Une nouvelle obédience (GL-AMF), un nouveau Grand-Maître (Alain Juillet), sur ce site.

Commenter cet article

Patrick37 31/07/2012 10:45


 



Bonjour,


Je lis régulièrement ce Blog et en suis tout-à-fait satisfait.


Une remarque sur votre dernier article du 27 juillet (le bien-nommé!)


Il me semble que le G.-M. de la GLAMF tient un DOUBLE-LANGAGE:


"La situation actuelle permet d’envisager
des discussions entre des Grandes Loges françaises dont les pratiques régulières permettent d’imaginer une ouverture et une réflexion neuves. Cela ne peut garantir qu’elles aboutiront,
car les usages sont différents et les habitudes difficiles à changer" et, plus loin: "Mais l’idée d’une
fédération d’obédiences régulières reconnues est motivante et nous sommes prêts à y jouer pleinement notre rôle".


 Or, ces propos sont en contradiction formelle avec ceux qu'il tient dans le dernier N° de
"Franc-Maçonnerie Magazine" n°17 où il affirme tranquillement qu'il n'est pas question de recevoir les Frères d'Obédiences
non-reconnues UGLE! C'est vrai que ce G.-M. est, dans le Profane, expert en manipulation, contrôle des opinions (stratégies de crise et consorts...) ...et coups fourrés de nos
Honorables Services.


Alain Juillet laisse donc un doute sur sa posture, dans le cadre des discussions ouvertes par la Déclaration de
Bâle.




Cordialement.


Patrick, M.-M. , GLDF

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents