Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Guerre d'image ou guerre de survie ?

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 2 Août 2006, 22:54pm

Catégories : #Israël

Quelques réflexions jetées telles qu'elles sur ce blog après la lecture de l'éditorial du Monde de ce soir intitulé "Guerre d'image".

S'agit-il pour Israël d'une guerre d'images ou plutôt d'une guerre de survie ?

La question, je pense, devrait plutôt être posée en ces termes.

Le fait que cette guerre détériore encore un peu plus l'image d'Isarël dans les pays arabos-musulmans est-il une surprise ou même une nouveauté ? L'image d'Israël dans ces pays était-elle à ce point bonne qu'il faille se soucier d'une éventuelle dégradation.... Honnêtement je ne le pense pas ....

Qu'elle améliore l'image du Hezbollah c'est sans doute un peu plus vrai. Mais ces pays, ou du moins les populations sinon les dirigeants, n'ont elles pas l'habitude de soutenir tout ce qui affaiblit, fait mal ou fait souffrir Israël ? Et au delà d'Israël les Etats-Unis, et au delà des Etats-Unis l'Occident en général ?

Car Israël souffre et Israël a mal. Mal d'être un état en situation de quasi guerre permanente depuis 1948, date de sa création. L'immense majorité de ses habitants n'aspire qu'à une chose : vivre et paix et en bon voisinage avec des voisins qui ne désireraient pas qu'une seule chose, sa destruction.

Malgré celà Israël a su se développer, développer son économie, son art, sa culture et faire de cette terre un état moderne, puissant, relativement propère, et surtout démocratique. Et c'est là vraissemblablement son principal défaut. L'autre défaut évidemment étant d'être un état ... juif. Puisqu'il semble intorérable à beaucoup, y compris chez nous en France, que quelques kilomètres carrés sur la planète puissent être réservés aux juifs.

Quid donc de la crise en cours. S'agit-t'il vraiment d'une guerre d'image ? Je crois plutôt qu'il s'agit d'une guerre de survie.

N'oublions pas que les gouvernants actuels ne sont pas des va-t'en guerre. C'est une alliance gouvernementale de centristes (Ehud Olmert) de socialistes (Amir Peretz) et d'autres partis qui ont formés un gouvernement après des élections qui se sont faites après le plan Sharon exécuté par Olmert de retrait de la bande de Gaza et de retrait progressif de certaines colonies situées en territoire palestinien.

Ces hommes sont des hommes de paix contraints de faire la guerre.

Pourquoi ? Parceque les opérations en cours montrent bien, de part leur difficulté même, que le Hezbollah au sud Liban n'est pas qu'une bande de joyeux résistants animés des meilleures intentions et disposant de quelques armes.

C'est une armée puissante, certes "sans uniforme", disposant d'un important matériel lourd capable de causer des dommages considérables en Israël.

On oublie souvent ici en France que plusieurs milliers de missiles et de roquettes sont tomnbés sur Israël depuis le début du conflit. La Liberté d'Algérie se félicite aujourd'hui dans un article que 300 roquettes et missiles soient tombés sur Israël ce mercredi. Et bien sûr que celà n'est pas fini puisque des missiles de portée de 60 et 70 kilomètres ont été tirés, pouvant atteindre des localités centrales et côtières d'Israël.

D'autres missiles d'encore plus longue portée sont vraissemblablement aux mains des terroristes du Hezbollah.

Malgré 22 jours d'opération , l'armée israélienne n'est pas parvenue à éradiquer la puissance de feu du Hezbollah. Celà veut donc dire qu'il s'agissait bien pour l'état hébreu d'une opération de survie.

Quel état au monde aurait toléré qu'une telle force continue de se mettre en place à sa frontière.

Une force soutenue et financée par la Syrie, mais surtout par l'Iran dont le président ne cesse de dire que son but est la destruction pure et simple de l'état hébreu.

La France joue actuellement un jeu dangereux en essayant de s'appuyer sur l'Iran pour jouer un rôle dans ce conflit. Celà rapportera peut être quelques points dans les sondages au Président Chirac et à son premier ministre qui en ont bien besoin.

Mais à terme ce "rapprochement" nous coûtera plus cher que quelques bénéfices immédiats. Car nous jouons le jeu de la diplomatie quand les dirigeants iraniens jouent le jeu de l'idéologie. Et la leur est l'une des plus dangereuses et des plus meutrières de la planète.

Bien sûr après la crise la diplomatie reprendra ses droits et une solution sera trouvée. Espérons qu'elle le sera lorsque le Hezbollah et les mouvements terroristes qui menacent l'existence même d'Israël auront été mis hors d'état de nuire et que les discussions pourront avoir lieu entre gens de bonne volonté.

Ces mêmes gens de bonne volonté qui feront qu'un jour un état palestien pacifique voit le jour et qu'il puisse vivre en bonne harmonie avec ses voisins et en particulier avec Israël.

C'est surtout dans les jours sombres qu'il faut voir la lumière au bout du chemin et ne pas désespérer de l'avenir.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents