Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Daniel Milgram nous a quitté

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 7 Novembre 2017, 23:22pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #Milgram

Daniel Milgram nous a quitté

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris ce matin le décès de notre frère Daniel Milgram.

Il a été retrouvé sans vie chez lui lundi matin. Les frères de son Chapitre sont d'autant plus étonnés qu'ils étaient avec lui en loge dimanche matin...

Daniel était avant tout un acteur, un artiste. Daniel c'est un très grand nombre de rôles, plus de 60 films et séries de télévision,  une quarantaine de pièces de théâtre théâtres dans des emplois tant comiques que tragiques.

Il venait de jouer en mai dernier « Dieu Brando et Moi (hein papa!)», une pièce très largement autobiographique qui raconte son enfance pendant la guerre au Chambon-sur-Lignon.  Il y témoignait de sa reconnaissance à ce "village gaulois et protestant du Vivarais" qui l'avait caché, enfant, ainsi qu'une partie de sa famille.

Le Chambon-sur-Lignon qui est l'un des rares villages au monde a avoir été déclaré "Juste parmi les Nations" par l'Etat d'Israël.

En 1943, Daniel Milgram avait 8 mois lorsqu'il avait été pris en charge par une famille de La Batie de Cheyne. Il avait été dérobé à la fureur nazie pendant trois ans ainsi que son frère, son oncle et sa tante. Régulièrement, Daniel Milgram rendait visite aux descendants des familles Ollivier et Kittler.

Il se souviendra toujours de l'action décisive du Pasteur André Trocmé, fondateur du Collège Cévenol,  qui a contribué à sauver 5000 personnes pendant la seconde guerre mondiale (dont 3500 juifs parmi lesquels beaucoup d'enfant comme Daniel Milgram).

Daniel Milgram était également un franc-maçon passionné et très actif, qui allait célébrer bientôt ses 50 ans de Maçonnerie. 

Il avait en effet été initié apprenti franc-maçon de Rite Écossais Ancien et Accepté le 20 décembre 1967 au sein de la loge N°137 "José Roig - Thomas Jefferson" (ex "Travail et Vrais Amis Fidèles", la loge d'Oswald Wirth).

Il était membre de la loge "Art & Progrès".

Il présidait avec toujours autant de fougue et de passion la Cérémonie du Devoir de Mémoire de la Grande Loge de France et travaillait aussi beaucoup à la commission obédientielle des droits de l'Homme avec Maurice Levy.

Il était toujours investi pour ne pas oublier le Génocide des Juifs durant la Shoah.  "Quand on est juif, on n’a pas le choix, on le reste. Mais je suis quand même athée et je ne crois plus en Dieu après Auschwitz", confie Daniel Milgram. Il était solidaire de toutes les autres victimes du Génocide.

Daniel était un maçon généreux et fidèle au caractère bien trempé, pétrit d'humanisme : Il était un maçon engagé en faveur des droits de l'Homme.

C'était vraiment un homme bien et nous sommes tous très tristes de le savoir parti sans avoir pu lui dire au revoir.

Son enterrement aura lieu au cimetière parisien de Bagneux le 8 novembre 2017 à 13 heures 15.

 

Jean-Laurent Turbet

 

 

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas
l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents