Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog des Spiritualités

Le Blog des Spiritualités

Gnose, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Hermétisme, Illuminisme, Initiation, Kabbale, Martinisme, Occultisme, Religions, Rose-Croix, Spiritualités, Symbolisme, Théosophie, et toutes ces sortes de choses...


Une nouvelle obédience (GL-AMF), un nouveau Grand-Maître (Alain Juillet)

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 1 Mai 2012, 11:10am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLAMF, #Alain Juillet

Logo-GL-AMF-300x300.jpgUne nouvelle obédience maçonnique est née à Tours le dimanche 28 avril 2012, par la réunion de près de 2000 frères qui ont fait sécession de la Grande Loge Nationale Française (GLNF).

 

Cette nouvelle obédience s'appelle la Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française (GL-AMF).

 

Cette nouvelle obédience a été consacrée par la réunion de trois loges régulièrement établies, dont la célèbre loge "L'Anglaise 204" fondée en 1732 et qui a été membre successivement de la Grande Loge de France, du Grand Orient de France, de la Grande Loge Nationale Française avant de rejoindre la GL-AMF.

 

Les frères ont conséidéré, après la "réélection" de François Stifani par le Grand Conseil de la GLNF, que celle-ci n'était plus réformable de l'intérieur et qu'il convenait donc de créer une autre structure succeptible de recevoir la reconnaissance de la Grande Loge Unie d'Angleterre et des grandes loges "Régulières" d'Europe et des Etats-Unis. La GL-AMF est donc une réponse à trois années de crise de la GLNF.

 

La structure administrative de la nouvelle GL-AMF est proche de ce qui existe à la Grande Loge de France. Il n'y a plus de Provinces et de Grands Maître Provinciaux par exemple, et le Grand-Maître est élu directement par les députés des loges au Convent.

 

Les frères fondateurs de la GL-AMF ont voulu en finir avec l'organisation autoritaire et peu démocratique de la GLNF. Ils rejoignent ainsi le concert des autres obédiences françaises.

 

Les Hauts Grades sont administrés par des Maisons des Rites, elles aussi organisées de façon démocratique selon les rites.

 

C'est Alain Juillet, un maçon très connu et estimé qui a été élu Grand-Maître à l'unanimité et à mains levées. Dirigeant de plusieurs entreprises, il se voit ensuite confier à partir de 2002 la Direction du Renseignement au sein de la DGSE dont il a aussi la charge d’assurer la réorganisation. Cette mission s’achève en 2003, avant que ne lui soit confiée la mise en place de l’Intelligence Economique au sein du SGDN (Secrétariat Général de la Défense Nationale). Il occupe alors la fonction de Haut Responsable pour l’Intelligence Economique en France auprès du premier Ministre jusqu’en 2009 ; date à laquelle il intègre le cabinet d’avocats international ORRICK RAMBAUD MARTEL en qualité de Conseiller Senior. Depuis 2011, il est président du CDSE (Club des Directeurs de Sécurité des Entreprises) et de la revue Sécurité & Stratégie à la documentation française (www.cdse.fr).

 

Alain-juilletGM.jpg

 

La Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française revendique 5000 membres cotisants à ce jour.

 

L'objectif est la réunion d'environ 15000 frères pour décembre 2013 afin de se placer en 4ème ou 5ème position des principales obédiences françaises.

 

La GLNF ne dit mot sur ses effectifs actuels (elle revendiquait 43 000 membres avant la crise, mais il devait y en avoir sensiblement moins car les frères membres de deux loges étaient comptés deux fois...).

 

Un nombre assez important de frères pratiquant le Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA) se sont tournés vers la Grande Loge de France. Le Grand Maître de la GLDF a d'ailleurs été obligé de rédiger une circulaire pour intégrer les frères et les loges dans de bonnes conditions et suivant l'esprit et les us et coutumes de la Grande Loge de France.

 

Certains frères, surtout ceux pratiquant le Rite Ecossais Rectifié (RER), ont eux rejoint la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO).

 

La Loge Nationale Française (petite obédience d'environ 800 membres), très appréciée pour la qualité de ses travaux (notamment par sa loge de recharche William Preston) et sa rigueur rituélique (la LNF travaille au Rite Français Traditionnel au RER et au rite anglais de style Emulation) est très courtisée par de nombreux frères de la GLNF et doit freiner des quatre fers de peur de se retrouver noyée en cas d'afflux massif de frères.

 

Enfin, un certain nombre de frères ont rejoint directement le Grand Orient de France.

 

Ces frères partis vers d'autres horizons reviendront ils travailler au sein de la nouvelle GL-AMF? Nul ne peut le dire. La GL-AMF prendra t'elle contact avec les autres obédiences françaises? Si oui lesquelles?

 

Pour l'instant, le but affiché des membres de la GL-AMF est de "récupérer" la reconnaissance de la GLUA et des Grandes Loges Régulières.

 

Toutefois, Alain Juillet ne souhaite pas d'une progression effrénée des effectifs. En effet, les frères de la GL-AMF ont été échaudés par le prosélytisme et le recrutement pour le moins hasardeux voire peu scrupuleux du triumvirat Charbonniaud-Foellner-Stifani. La multiplication des scandales touchant la GLNF depuis 20 ans (la crise actuelle en étant le paroxysme) sert de repoussoir pour la nouvelle obédience.

 

Les invitations ont d'ailleurs été bien choisies pour ceux qui ont pu se rendre à Tours. Nul doute que le recrutement que fera Alain Juillet sera aux antipodes de celui effectué par la GLNF.

 

Bonne chance donc à cette nouvelle obédience dans le paysage maçonnique français, européen et mondial.

 

Jean-Laurent Turbet

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site de la Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française.

° Le site Masonic 104 (photos)

 

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

P

 


Bonté divine!


Ce qui les préoccupe n'est pas le bon fonctionnement maç.: de leurs LL.:, mais "créer une autre structure susceptible de recevoir la reconnaissance de la Grande Loge Unie d'Angleterre et des
grandes loges "Régulières" d'Europe et des Etats-Unis. La GL-AMF est donc une réponse à trois années de crise de la GLNF."
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents