Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, le symbolisme, l'ésotérisme, l'occultisme, l'hermétisme, l'Initiation, les religions, la franc-maçonnerie...


Découvertes importantes concernant le Rite Ecossais Ancien et Accepté, par Alain Bernheim.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 12 Novembre 2012, 14:51pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Berheim-de-Hoyos-2009-2.gifAprès la redécouverte du second livre d'architecture (1818-1826) du Grand Consistoire Cerneau de New York, le célèbre historien Alain Bernheim l’a analysé en soixante pages dans le volume 18 (2010) de la revue Heredom.

Le livre d'architecture du Grand Conseil des Princes du Royal Secret fondé à Charleston par ce Grand Consistoire a été également redécouvert. Il couvre les années 1815-1825.

L’analyse que fait Alain Bernheim de ce livre d'architecture manuscrit de 85 folios foolscap (21cm x 34cm) apporte de nombreuses révélations inédites.

Par exemple, celle-ci :

Les textes publiés à Paris en 1832 dans le Recueil des Actes entre les Constitutions dites "de Bordeaux" et celles dites "de 1786" (pages 19-36), constituaient les règlements des ateliers de hauts grades créés par Joseph Cerneau aux États-Unis. Envoyés. Aucun historien, à la connaissance d'Alain Bernheim, n'a jamais situés ou attribués ces textes à un corps maçonnique quelconque.

Ces textes, avec une patente constitutive, par le Grand Consistoire de New York au Grand Conseil de Charleston, sont recopiés au début de ce livre d'architecture qui révèle des évènements d’une importance considérable, jusqu’ici inconnus, survenus à Charleston entre 1822 et 1825. Leur récit est susceptible d’amener une « agonizing reappraisal », en bref une réévaluation de nos connaissances de la véritable histoire des débuts du rite en 33 grades aux États-Unis.

L’article, qui comprendra pas moins de 170 pages, d’Alain Bernheim paraîtra au mois de décembre 2012 dans le vol. 20 d'Heredom, revue annuelle publiée par la Scottish Rite Research Society.

Voici l’adresse mail à laquelle vous pourrez le trouver.

http://www.scottishritestore.org/cgi-php/store.php?category=1&subcat=29&sort_by=user10&search=++Search

Alain Berheim est l’un des tous meilleurs historiens de la Franc-Maçonnerie et particulièrement en ce qui concerne le Rite Ecossais Ancien et Accepté.

Alain Bernheim entre dans la franc-maçonnerie en 1963. Après l'arrêt de sa carrière de pianiste, il se consacre à la recherche de l'histoire maçonnique. En 1986 et 1993, il reçoit le « Norman Spencer Award » décerné par la Quatuor Coronati Lodge No. 2076, la plus ancienne loge de recherche du monde. En 1997, il reçoit le Certificate of Literature de la Philalethes Society et en 2001, le Albert Gallatin Mackey Scholar Award décerné par la Scottish Rite Research Society, qui l'élit comme Fellow. En 2007, il devient membre de la Society of Blue Friars et en 2010 membre actf de la loge Quatuor Coronati No. 2076 (Londres). Le Suprême Conseil de France lui a décerné le Prix Caroubi au mois de mai 2011, et son dernier livre, « Le rite en 33 grades », a reçu le Prix littéraire de la Maçonnerie française 2011 (catégorie Histoire).

Alain Bernheim est membre de la Grande Loge Suisse Alpina, de la Grande Loge Unie d'Angleterre et de la Grande Loge Régulière de Belgique.

Le Suprême Conseil des États-Unis, Juridiction Sud, l'a élevé au 33e degré du Rite écossais ancien et accepté. Il est chevalier capitulaire du Grand Prieuré de Belgique et membre de l' Ordre Royal d'Écosse.

Jean-Laurent Turbet.

 

* Sur la photographie : Alain Bernheim en compagnie d'Arturo de Hoyos, Grand Archivist et Grand Librarian du Supreme Council Southern Juridiction of the United States of America, lors d'une session de travail de ce Suprême Conseil en 2009.

 

 

° Les livres d’Alain Bernheim :

° Une certaine idée de la franc-maçonnerie, 2008, sur le site de la FNAC.

° Le Rite en 33 grades, 2001, sur le site de la FNAC.

° Ramsay et ses deux discours, 2012, sur le site de la FNAC.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents