Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, le symbolisme, l'ésotérisme, l'occultisme, l'hermétisme, l'Initiation, les religions, la franc-maçonnerie...


FM&S : "Unité, union. Utopie ou réalité?", dîner débat avec Jean-Paul Delevoye, Jean-Louis Bianco, Abdenour Bidar le 31 mars 2015 au Sénat à Paris.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 5 Mars 2015, 10:30am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #FM&S

FM&S : "Unité, union. Utopie ou réalité?", dîner débat avec Jean-Paul Delevoye, Jean-Louis Bianco, Abdenour Bidar le 31 mars 2015 au Sénat à Paris.

C'est un plateau tout à fait exceptionnel que propose "Franc-Maçonnerie et Société", le premier Think Tank Maçonnique français présidé par Jean-Michel Dardour.

 

Autour du thème "Unité, union, utopie ou réalité?" seront réunis pour un dîner-débat qui sans aucun doute fera date :

 

- Jean-Paul Delevoye, ancien Ministre, ancien médiateur de la République, et actuel président du Conseil Economique, Social et Environnemental.

 

- Jean-Louis Bianco, ancien Ministre, Président de l'Observatoire de la Laïcité,

 

- Abdennour Bidar, philosophe, auteur notamment de "Plaidoyer pour la Fraternité".

 

 

Ce dîner-Débat aura lieu le mardi 31 mars 2015 à 20h au Sénat.

 

 

Vous trouverez ci-dessous tous les renseignements et documents nécessaires pour vous inscrire.

 

Je ne peux que vous conseiller (compte-tenu de la qualité des intervenants) de réserver dès maintenant vos places qui sont en effet en nombre limitées.

 

Ce sera un débat très intéressant autour d'un thématique qui nous concerne toutes et tous.

 

Ce dîner-débat est également ouvert à toutes et à tous. Il n'est pas nécessaire d'être franc-maçon(ne) pour y assister.

 

Vite, à vos réservations! Que vous devez envoyer à Bernard Ollagnier, vice-Président de FM&S

 

Jean-Laurent Turbet

FM&S : "Unité, union. Utopie ou réalité?", dîner débat avec Jean-Paul Delevoye, Jean-Louis Bianco, Abdenour Bidar le 31 mars 2015 au Sénat à Paris.

L'invitation au format pdf

FM&S : "Unité, union. Utopie ou réalité?", dîner débat avec Jean-Paul Delevoye, Jean-Louis Bianco, Abdenour Bidar le 31 mars 2015 au Sénat à Paris.

Le bulletin de réservation au format pdf. Facile à imprimer pour effectuer votre réservation.

Bernard Ollagnier vice-Président et Jean-Michel Dardour, président de FM&S

Bernard Ollagnier vice-Président et Jean-Michel Dardour, président de FM&S

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents