Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Vœux des obédiences maçonniques françaises: 3ème & dernier round.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 30 Janvier 2013, 12:35pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Officielle9GM29012013.gifLes neuf responsables des obédiences maçonniques françaises

Troisième configuration pour les obédiences de la Franc-Maçonnerie Française : Après la conférence de presse des 5 obédiences qui vont former la Confédération des Grandes Loges Traditionnelles et Régulières (GLDF, GLTSO, LNF, GL-AMF, GLIF) du mardi 15 janvier 2013, après la conférence de Presse des 6 obédiences libérales et adogmatiques (GODF, GLFF, DH, GLMF, GLMU, GLFMM) du 23 janvier 2013, ce sont neuf obédiences qui ont présenté mardi 29 janvier 2013 leurs vœux à la presse.

Ils et elles étaient tous là, réuni(e)s dans les locaux du Droit Humain, rue Pinel à Paris : l’hôte des lieux, Jacques SAMOUELIAN, président de la fédération française du Droit Humain (DH), mais aussi José GULINO, Grand-Maître du Grand Orient de France (GODF), Marc HENRY, Grand-Maître de la Grande Loge de France (GLDF), Catherine JEANNIN NALTET, Grande-Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France (GLFF), Jean DUBAR, Grand-Maître de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO), Nicole FRANCOIS, Grande-Maîtresse de la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm (GFLMM), Robert GUINOT, président de la fédération de la Loge Nationale Française (LNF), Guy ROMAN, Grand-Maître de la Grande Loge Mixte Universelle (GLMU), François PADOVANI , Grand-Maître de la Grande Loge Mixte de France (GLMF).

MHJSJG.gif Sérieux et concentration pour Marc Henry, Jacques Samouelian et José Gulino.

Le message que toutes les obédiences maçonniques ont voulu faire passer : quelles que soient les modifications en cours du paysage maçonnique français, les obédiences présentes continueront de se voir et d’organiser des choses ensemble.

La dernière conférence de presse à neuf obédiences maçonniques avait eu lieu le 13 janvier 2011 au Cercle Républicain. J'en avais rendu compte sur ce bloc-note (voir article ici).

Marc Henry, le Grand-Maître de la Grande Loge de France a bien confirmé que l’élaboration de la Confédération des Grandes Loges Traditionnelles et Régulières entre la GLDF, la GLTSO, la LNF (présentes à la conférence de presse) et la GL-AMF et la GLIF (absentes de la conférence de presse) était bien en cours. Que le souhait était bien de constituer cette confédération. Jean Dubar, le Grand-Maître de la GLTSO a expliqué que la GLNF allait auparavant bien au-delà des critères de reconnaissances exigés par les Grandes Loges Régulières européennes et mondiales. Ces critères n’ont jamais demandé à des obédiences reconnues de n’avoir aucun contact avec d’autres obédiences non-reconnues.

Marc Henry a fait remarquer à cet égard que toutes les obédiences ici présentes ainsi que l’Ordre Initiatique Traditionnel de l’Art Royal (OITAR) participeraient le samedi 2 mars 2012 au grand Colloque sur la Fraternité organisé par la fédération française du Droit Humain à la Mairie de Paris.

Il a indiqué également que la Grande Loge de France, avec la Grande Loge Féminine de France et la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra organisera un grand Colloque public intitulé « L’Europe, et demain ? » qui aura lieu le 6 avril 2013 au Palais Brongniart à Paris.

JDMHJS29012013.gif Détente pour Jean Dubar, Marc Henry et Jacques Samouelian après une question facétieuse.

José Gulino, le Grand-Maître du Grand Orient de France a rappelé le souhait du GODF de maintenir maintenant et dans l’avenir les liens entre les obédiences présentes. Il ne dit pas que toutes les obédiences doivent travailler tout le temps ensemble. Il défend la théorie des cercles : selon les moments ou selon les thèmes abordés, certaines obédiences peuvent travailler avec d’autres. Il doit y avoir beaucoup de souplesse et beaucoup de liberté pour les obédiences.

Catherine Jeannin-Naltet, la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France, tout en rappelant la spécificité historique française de l’initiation des femmes souhaite elle aussi que toutes les obédiences continuent de pouvoir se voir et se parler comme elles le font aujourd’hui.

Jacques Samouelian, qui accueillait au Droit Humain tou(te)s les responsables des obédiences et qui les recevra encore tou(te)s le 2 mars prochain a lui aussi lancé un appel à la l’union et à la pérennisation des liens entres les obédiences. Le DH a d’ailleurs fait parvenir à la presse un communiqué après la conférence de presse. Ce communiqué est parfois sur les réseaux sociaux présenté comme « le communiqué des 9 obédiences présentes » alors que c’est bien un communiqué émanant du Droit Humain.

A la question de savoir si le cercle des obédiences française va s’agrandir à d’autres (OITAR ? GLISRU ? GLCS ?), la prudence reste de mise. La question semble se poser pour le OITAR qui a presque 40 ans d’existence. La création de micro-obédiences, récentes ou non n’est pas vu d’un bon œil, à juste titre. Les risques de dérives sectaires ou autocratiques existent dans ces micros structures souvent créées par des frustré(e)s des obédiences classiques.

3ecossais29012013.gif Convivialité écossaise pour Marc Henry (GLDF), Catherine Jeannin-Naltet (GLFF) et Jacques Samouelian (DH).

 

Maintenant quelques réflexions personnelles.

Les obédiences maçonniques françaises ont souhaité montrer à l’occasion de cette conférence de presse les bonnes relations qui existent entre elles. Soit. Non seulement c’est une démarche louable, mais en plus cela correspond à la réalité.

Il n’empêche que 3 conférences de presse distinctes à 5 puis à 6 puis à 9 obédiences (avec les uns mais sans les autres et réciproquement) à moins de 15 jours d’intervalle n’aident ni à la lecture ni à la compréhension de la réalité, certes complexe, du paysage maçonnique français aujourd’hui en pleine mutation.

Il faut le dire, des clarifications ultérieures seront nécessaires sur les buts et les objectifs de chacun. Bien des questions restent encore en suspens. Marc Henry et Jean Dubar ont raison : les colloques, rencontres, conférences entre les obédiences françaises devraient pouvoir continuer à l’avenir, Confédération des Grandes Loges Régulières ou pas.

Pour le reste, la construction d’un pôle d’obédiences régulières qui vont se constituer sous forme de confédération aura très certainement un coût. C’est normal, il y a des conséquences pour chaque action. Certains appellent cela un prix à payer, d’autres disent une mise en adéquation entre devoirs et engagements.

Les discussions sont en cours et il ne faut préjuger de rien, surtout lorsqu’on ne connaît pas la teneur des points susceptibles de poser problème, même si l’on peut les deviner.

Ce qu’il y a de bien, c’est que cette mutation du paysage maçonnique se fait au grand jour, sous les yeux des franc-maçonnes et des francs-maçons français et de tous les citoyens intéressés par l’Ordre Maçonnique dans notre pays.

Sous les yeux aussi des responsables et des frères des cinq Grandes Loges Régulières Européennes signataires de la déclaration de Bâle. Et – pourquoi donc seraient-ils les seuls à s’en désintéresser ? – sous le regard d’autant plus attentifs des frères de Londres qu’ils font mine de regarder ailleurs.

Les choses bougent, avancent. Vite. Ce sera donc aux frères des obédiences concernées, car il en a toujours été ainsi, de décider démocratiquement de leur avenir. En toute connaissance de cause. Lorsque les discussions auront eu lieu et lorsque tous les avantages et les inconvénients auront été présentés, pesés et débattus.

Rendez-vous est déjà pris pour le mois de janvier 2014. Avec une, deux, trois conférences de presse ? L’avenir nous le dira.

Jean-Laurent Turbet.

 

 

 

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site du Grand Orient de France.

° Le site de la Grande Loge de France.

° Le site de la Grande Loge Féminine de France.

° Le site de la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm.

° Le site de la Fédération Française du Droit Humain.

° Le site de la Grande Loge Mixte Universelle.

° Le site de la Grande Loge Mixte de France.

° Le site de la Grande Loge Traditionnelle & Symbolique Opéra.

° Le site de la Loge Nationale Française.

 

Commenter cet article

Jeanmi 31/01/2013 09:21


Enfin un peu de cohérence dans un monde Maçonnique qui semble de plus en plus hétérogènes. Finalement de se rassembler autour de nos valeurs communes me semble être notre vocation à tous...

Jean-Laurent Turbet 31/01/2013 10:29



Salut Jean-Michel, oui tu as raison.



morgan 31/01/2013 08:09


La Glisru est-elle reconnue par les 9 ?

Jean-Laurent Turbet 31/01/2013 10:32



Ce "club informel" de neuf obédiences qui s'est appelé "maçonnerie française" ne reconnait pas au sens maçonnique du terme. La "reconnaissance" comme l'inter-visite sont du domaine de chaque
obédience. Je ne sais pas par quelles obéidences la "Glisru" est reconnue. Je ne sais pas non plus qui permet les visites des soeurs et frères de la GLISRU. Eux doivent le savoir. En tout cas
elle ne fait pas partie du "club des noeuf".



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents