Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Pierre Lambicchi, Grand-Maître du Grand Orient de France, à Metz.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 17 Octobre 2009, 21:07pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Pierre Lambicchi, le grand maître du Grand Orient de France vient à Metz le 17 octobre afin de participer à l’allumage des feux d’une nouvelle loge du GODF baptisée “La République à l’école de la fraternité”.

Le journal  La Semaine l'a interwievé à cette occasion. Voici le texte de cet entretien :

Pourquoi venez-vous participer à cette cérémonie ?

«Je viens car cette loge représente bien le Grand Orient, obédience à la fois spiritualiste et tournée vers le travail en faveur des problèmes de la société. Il me semble que nous avons par le passé été trop discrets sur cette contribution. Pourtant, que ce soit dans le domaine du droit des travailleurs ou à propos de la bioéthique nos réflexions ont permis de progresser. Je me réjouis donc de voir 22 frères venus de différentes loges s’assembler pour travailler sur le terrain sociétal.»

Une fois de plus la question du secret des maçons suscite le débat. Quelle est votre réflexion ?

«Il faut distinguer entre trois secrets. Le secret maçonnique est personnel et est donc l’apanage de chacun. En second lieu, le secret de nos travaux ne concerne que la méthodologie, pas leur produit. Enfin, il y a la question de l’appartenance au GO. Certaines personnes ne peuvent pas en faire état dans leur vie profane.

Rompre ce secret est donc laissé à la discrétion de chacun, même si, pour ma part, j’encourage à faire savoir qui nous sommes, des gens normaux et honnêtes.»

Lors de votre récente réunion de Lyon, certains vous ont reproché la misogynie de votre organisation. Est-ce fondé ?

«Le Grand Orient reconnaît les 50 % de l’humanité qui ne sont pas des hommes, comme il reconnaît l’initiation des femmes. Nous avons d’ailleurs épaulé les obédiences féminines que sont le Droit Humain ou la Grande loge féminine française. Les sœurs viennent aux tenues, assistent à nos travaux. Il n’y a que dans l’administration de nos loges qu’elles ne sont pas acceptées. Mais l’administration est-elle ce qu’il y a de plus fondamental au sein de la Maçonnerie?»

Le produit de votre travail inspire-t-il les décisions de la République ? Cultivez-vous plutôt les réseaux que l’influence ?

«Nous travaillons à inspirer la République en portant le produit de nos réflexions directement aux élus et nous agissons à travers l’action des frères. Je parlerai de la République devant nos frères messins. Les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité devront les éclairer. J’en profiterai pour rappeler nos chantiers de cette année à propos de l’immigration et de la citoyenneté et nous organiserons un colloque sur l’armée et la nation. Nos valeurs sont une vision de la société. Ainsi sur le terrain économique nous avions clairement pressenti que la crise n’était pas simplement financière, mais d’abord morale.»

Des voix prétendent que le GO sera en déclin. Quelle est votre réaction ?

«C’est drôle. Je voyage beaucoup dans le monde et je constate que l’obédience qui se porte le mieux est aussi la plus libérale. Avec une progression de 10 % en solde net, le GO affiche une belle vivacité.»

M.G.

° Pour aller plus loin :

° Le site du Grand Orient de France.
° Le texte de l'entretien, sur le site lasemaine.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents