Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Où va la franc-maçonnerie ?", entretien avec Bertrand Fondu, Grand-Maître du Grand Orient de Belgique.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 21 Octobre 2009, 20:32pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Bertrand Fondu, grand maître du Grand Orient de Belgique, répond à aux questions de Le Vif/L'Express, sur le sens du mouvement franc-maçon aujourd'hui :


Discrets, les francs-maçons n'aiment guère que l'on parle d'eux. Dans une société vouée à la communication, vont-ils maintenir leur culte du secret ? Bertrand Fondu, grand maître du Grand Orient de Belgique, répond à nos questions sur le sens du mouvement franc-maçon aujourd'hui.

Le Vif/L'Express : En perte de vitesse dans le monde, la franc-maçonnerie s'interroge-t-elle sur son avenir ?

Bertrand Fondu : Le mouvement est surtout en crise dans son berceau anglo-saxon : l'Ecosse et l'Angleterre, où il est apparu au XVIIe siècle, ou encore les Etats-Unis. Dans ces pays, la franc-maçonnerie se consacre aux activités philanthropiques et non aux réflexions de fond sur les questions sociales et politiques. En Belgique comme en France, la franc-maçonnerie résiste mieux.

Notre pays compte, toutes obédiences confondues, environ 25 000 frères et sœurs, un chiffre stable. Notre inquiétude vient plutôt du vieillissement des francs-maçons, dont l'âge moyen s'élève à 58 ou 59 ans. Cet âge moyen s'élève d'un an chaque année.


Les francs-maçons tiennent en général à préserver leur anonymat. Comment concilier cette volonté avec la politique d'ouverture et de clarté que vous prônez ?

Bertrand Fondu : Cette perspective d'ouverture ne vise pas à faire du prosélytisme, du recrutement en vue de renflouer nos caisses. Nous devons, en revanche, expliquer ce que nous sommes, comment nous abordons les questions qui se posent à nous : accueil des femmes, mixité, justice maçonnique, rapport à la politique, retour de l'intolérance religieuse... Nous devons le faire avec clarté. Ne parlons pas de transparence : je déteste le mot.

Mais il faut rendre les valeurs de la franc-maçonnerie plus visibles et lisibles. Nos nouveaux règlements permettent au grand maître de s'exprimer dans ce sens. Mais il ne peut parler qu'en son nom personnel. Aucun frère du Grand Orient n'est obligé d'adhérer à mon point de vue. Nous ne sommes ni un parti, ni une secte ! Et si des frères souhaitent, pour des raisons professionnelles et familiales, ne pas dévoiler leur appartenance, c'est bien sûr leur droit de garder leur jardin secret.


Entretien : Olivier Rogeau


Bertrand Fondu, grand maître du Grand Orient de Belgique, livrera un éclairage sur le sujet («Quelles perspectives pour le propos maçonnique en ce début de XXIe siècle?») lors d'une conférence donnée ce mercredi 21 octobre, à 20 h, à Mons. Accueil au Mundaneum. Infos : www.mundaneum.be.

° L'entretien sur le site de LeVif/L'Express : http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-41184/ou-va-la-franc-ma-onnerie---.html

Commenter cet article

Alex 22/10/2009 15:42


Bertrand Fondu a également accordé une entrevue au journal "Le Soir" ce 21 octobre. Elle est disponible pendant quelques jours gratuitement en archive:
http://archives.lesoir.be/l%26%238217-invite-bertrand-fondu-%AB-le-grand-orient_t-20091021-00QGL1.html


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents