Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Le Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France fait appel de la décision autorisant l'initiation des femmes.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 22 Avril 2010, 17:00pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

FemmesGODFLe Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France n'a pas dit son dernier mot quand aux suites à donner à la décision de la Chambre Suprême de Justice Maçonnique de cette obédience qui avait validé les initiations "sauvages" de femmes dans 5 loges du GODF en 2008.

 

Rappel rapide des faits : le Conseil  de l'Ordre du Grand Orient de France avait saisit la Chambre Suprême de Justice Maçonnique (CSJM) afin de lui demander de trancher juridiquement entre deux interprétations des Constitutions du GODF.

- Celle des 5 loges qui avaient initié en 2008 6 femmes et qui défendaient que rien dans le règlement intérieur de l'Obédience n'interdisait d'initier des femmes.

- Celle du Conseil de l'Ordre qui défendait qu'il était de tradition que le GODF soit une obédience masculine.

 

 La Chambre Suprême de Justice Maçonnique (qui avait, souvenons nous déjà annulé les décisions du Convent du GODF sur les questions de mixité) avait le jeudi 8 avril dernier donné raison aux loges qui avaient initié des femmes en 2008. Le Conseil de l'Ordre du GODF, réuni le vendredi 9 avril avait décidé d'appliquer la décision de la Chambre de Justice Maçonnique en déclarant valide les 6 initiations de femmes et en laissant aux loges la liberté d'en initier d'autres à partir de cette date.

 

Les choses auraient pu en rester là. Mais le Grand-Maître du Grand Orient de France, Pierre Lambicchi, vient d'adresser aux loges du GODF une lettre de près de 4 pages, datée du 21 avril, dans laquelle il explique qu'il fait appel de la décision de la CSJM.

 

Pierre Lambicchi explique qu'il fait appel de cette décision pour deux motifs :

 

1) Il reproche à la CSJM de n'avoir pas statué dans des conditions conformes. Il souhaite un jugement de l'Assemblée plénière de la CSJM, c'est-à-dire de la totalité de ses dix-sept conseillers.

 

2) En disant dans sa décision que les votes du Convent contre l'initiation des femmes ou l'affiliation des sœurs "n'entravent pas la liberté de chaque loge", la CSJM aurait porté atteinte à la souveraineté du Convent.

 

Il s'agit bien d'un revirement à 180 degrés de la position du Conseil de l'Ordre qui avait indiqué (un peu précipitamment?) dès le 9 avril qu'il appliquerait telle quelle la décision de la CSJM. Celle-ci est donc, sinon totalement remise en cause, mais bien gelée.

 

Comme le rappelle fort à propos Pierre Lambicchi dans son courrier: "L’appel étant suspensif, la question sera donc gelée jusqu’à la décision définitive de la Justice Maçonnique. Il nous appartiendra collectivement d’en tirer les conséquences le moment venu lors du prochain Convent".

 

 La lettre de Pierre Lambicchi n'est pas neutre. Elle est en fait une charge assez claire contre la décision de la CSJM et contre ceux qui furent à l'origine du débat sur l'initiation des femmes au GODF : "En 2007, sous la pression du Grand Maître de l’époque, un débat sur ce sujet est imposé à l’ordre du jour du Convent. Ce dernier refusait de se plier à ce diktat et passait à l’ordre du jour". Jean-Michel Quillardet appréciera...

 

On peut lire également plus loin :

 

" La Section Permanente de la CSJM a rejeté la plainte du Conseil de l’Ordre en considérant que la Constitution et le Règlement général du Grand Orient de France n’interdisaient pas aux Loges qui le souhaitent d’initier des femmes et elle a en conséquence enjoint l’Obédience à régulariser la situation des six femmes initiées depuis 2008.

 Ici, deux conceptions s’affrontent :

 

 ° Une conception maçonnique prenant en compte l’histoire, les us et coutumes de l’Obédience et le rôle central du Convent souverain, incarnation unique et temporaire chaque année du corpus des Frères du Grand Orient de France réunis fraternellement comme dans une Loge et prenant collectivement les décisions de notre destinée commune. C’est la conception du Conseil de l’Ordre.

 ° Une conception profane qui considère que le Grand Orient de France n’est qu’une association soumise à la Loi de 1901 et qui dès lors n’attache d’importance qu’au règlement intérieur de l’association. C’est l’interprétation retenue par la Section Permanente de la CSJM".

 

 Pierre Lambicchi reproche ici clairement à la justice maçonnique de son obédience d'avoir pris une décision... profane.

 

 Pourquoi donc le Grand-Maître du Grand Orient de France durcit-il subitement le ton à ce point là?

 

 Comme je l'avais rappellé dans un article précédent, les frères du Grand Orient de France s'étaient prononcés à une bonne majorité contre l'initiation des femmes (+ de 56%)  et contre l'affiliation des soeurs (+ de 58%).

 La Chambre Suprême de Justice Maçonnique (qui avait, souvenons nous déjà annulé les décisions du Convent du GODF sur les questions de mixité) vient de donner raison aux loges qui ont initié des femmes.

Si de très nombreux frères s'étaient publiquement réjouis de la décision de la CSJM concernant le droit d'initier des femmes, des frères en nombre encore bien plus important, de façon plus discrête mais certainement plus efficace, ont fait savoir aux dirigeants de l'obédience leur désaccord avec ce jugement qui ne respecte pas le choix majoritaire des frères exprimé lors du dernier Convent, à savoir que le GODF reste une obédience maçonnique masculine.

 

Le Grand Maître et le Conseil de l'Ordre se trouvent donc dans la situation d'être désavoués par la majorité des frères de l'Obédience. En faisant appel, Pierre Lambicchi ne fait que de redonner la parole aux frères qui majoritairement avaient refusé l'initiation des femmes et l'afficiation des soeurs au Convent de septembre 2009.

De plus, la décision de la CSJM faisait que l'initiation des femmes était possible depuis le 9 avril dans toute loge du GODF qui le souhaitait. Il faut savoir qu'un nombre important de frères (peut-être sont-ils d'ailleurs majoritaires ?) n'ont pas renoncé à faire voter, lors du prochain Convent de septembre 2010 une motion stipulant clairement que le GODF est une obédience maçonnique masculine.

Or, dans ce cas là, il fallait bien trouver une solution qui gèle la situation et qui empêche l'initiation de plusieurs dizaines (voire plusieurs centaines) de femmes d'ici le Convent. Déjà qu'il sera compliqué pour le GODF de revenir sur la décision de la CSJM en septembre, cela aurait été complêtement impossible si d'ici là 200 ou 300 femmes avaient été initiées.

 

Voici donc les vraies raisons, en tout cas celles qui ne peuvent être exprimées ouvertement, qui ont poussé le Grand Maître à faire appel du jugement de la CSJM. Y-était-il d'ailleurs au fond de lui-même tellement favorable? C'est à lui de répondre évidemment...

Et enfin, les observateurs avisés auront noté... le silence assourdissant des autres obédiences maçonniques françaises suite à la décision de la CSJM du GODF.

Les obédiences mixtes auraient dû applaudir chaleureusement à cette heureuse transformation du Grand Orient: Elles craignent en fait que le Grand Orient devenu mixte ne les absobrbe sans autre forme de procès.

Même la Grande Loge Féminine de France craint de voir partir un nombre important de soeurs au fil du temps.

La Grande Loge de France enfin, attend elle, la réunion de la Grande Loge Nationale Française du mois d'octobre. Si rien ne bouge vraiment à la GLNF, si l'équipe actuelle, dirigée par François Stifani, reste en place, nul doute que nous assistions à un exode plus ou moins important de frères de la GLNF en direction de la GLDF. Celle-ci n'a donc pas intérêt à voir simultanément les frères du GODF hostiles à la mixité de leur obédience la rejoindre en même temps! Même la Grande Loge de France a donc intérêt à ce que le Grand Orient de France se donne un peu de temps, voire maintienne le statu quo pendant encore un an ou deux.

Bref, pratiquement tout le monde a un intérêt objectif... à ce que rien ne change... Pour combien de temps?

Le Grand Orient de France résistera-t'il longtemps à la tempête annoncée par la multiplication des décisions contradictoires depuis trois ans?

"Contrairement à ceux qui jouent les Cassandre, toujours heureux de prédire le malheur et la désolation, le Grand Orient de France n’est pas déchiré. Il traverse simplement une nouvelle étape de sa longue et riche Histoire. Il est normal et même heureux pour sa vitalité que ses membres réagissent, échangent et proposent. Le Grand Orient de France n’est pas un corps mou qui se laisserait porter par les évènements" écrit Pierre Lambicchi avant de conclure : "Sachons tous nous en souvenir dans les mois qui viennent pour que nos choix collectifs, quels qu’ils puissent être, ne nous détournent jamais de ce chemin et nous permettent de continuer ensemble notre existence."

 

Puisse-t'il être entendu...

 

° Pour aller plus loin :

° Le site du Grand Orient de France

 

 ° Les conséquences de la mixité au Grand Orient de France. , sur ce site., sur ce site.

° Le Grand Orient de France est mixte., sur ce site.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes, sur le site de l'Express.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes , le Figaro.

° Franc-maçonnerie: le Grand Orient peut désormais accueillir des femmes, AFP.

° Le Grand Orient ouvre ses loges aux femmes, le Nouvel obs.

° Le Grand Orient dit "oui" aux femmes, Europe 1.

° Le Grand Orient s'ouvre aux femmes, JDD.

° Initiation des femmes: Le Grand Orient devra se prononcer à nouveau., sur ce site.
° Initiation des femmes : Le Grand Orient de France dit non., sur ce site.

° Grand Orient : les soeurs sont nos frères, par Alain Bauer, sur ce site.
°
Le Grand Orient de Belgique se pose aussi la question de la Mixité..., sur ce site
 , sur ce site.

° Le Grand Orient de France se prononce contre l'initiation des femmes, sur le site de La Croix.

° Les francs-maçons du Grand Orient ont repoussé le principe de la mixité des loges, sur le site du Monde.
°
Le Grand Orient ne sera pas mixte, sur le site du Figaro.
°
Le Grand Orient de France se prononce contre l'initiation des femmes, sur le site de L'Express.
°
Pas de femme au Grand Orient, sur le site de l'Express.
°
Le Grand Orient de France toujours misogyne, sur le site de Libération.
° Le Grand Orient de France s'oppose à l'initiation des femmes, sur le site du Point.
°
Le Grand Orient pourrait initier des femmes, sur le site du Figaro.
°
Pierre Lambicchi réélu Grand-Maître du GODF, sur ce site.
° Les enjeux du Convent du Grand Orient de France  sur ce site
°
Le blog de Pierre Lambicchi

° Interview de J-M Quillardet, Grand-Maître du GODF, à Lyon Capitale  sur ce site
° A Lyon, les frères du Grand Orient s'interrogent sur leurs soeurs : site du Progrès de Lyon
° "Frangines indésirables au Grand Orient", article de Libération : sur ce site.

° Une femme initiée au Grand Orient de France : sur ce site.

° Initiation des femmes au Grand Orient de France : décision au Convent de septembre 2010. , sur ce site.

° Initiation des femmes : Le Grand Orient de France dit non., sur ce site.
°
Grand Orient : les soeurs sont nos frères, par Alain Bauer, sur ce site.
°
Le Grand Orient de Belgique se pose aussi la question de la Mixité..., sur ce site

Commenter cet article

IGMAN 02/05/2010 12:52



Merci pour ces informations commentées avec synthèse et objectivité. Je trouve ici des informations de qualité concernant la question de la mixité que je ne trouve pas sur le site du GODF. J'ai
l'impression qu'on fait un pas en avant et un autr en arrière. Les luttes d'influence sont importantes à l'intérieur et à l'extérieur avec les autres obédiences. Soient les obédiences se
rassemblent soient elles restent en l'état. Internet est le media qui accélère les prises de positions précarisent les autorités constituées. Le poids des partis politiques, les moqueries de la
société civile devant des contradictions non assumées, le désaveu des universités au sens large, le rôle des anciens mamaouchis qui ne veulent pas passer la main est aussi à prendre en compte. Il
ne suffit pas de proclamer qu'on recherche la lumière, il faut allumer la lumière !


Fraternellement.



Alex 22/04/2010 21:21


En tout cas, ce débat français a eu (comme souvent) des répercussions en Belgique (même si celles-ci se préparaient depuis un moment, il semble que la concordance des calendriers ne soit pas
fortuite...): http://www.hiram.be/Bientot-une-1re-Obedience-entierement-mixte-en-Belgique_a3513.html


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents