Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Interview de Dan Brown au JDD: "La franc-maçonnerie me fascine".

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 26 Novembre 2009, 12:58pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #interview, #Dan Brown, #Symbole, #Etats-Unis, #Livres, #Usa

Le dernier livre de Dan Brown, "Le Symbole Perdu", sort dans quelques jours en France.

Comme vous le savez toutes et tous maintenant, la toile de fond du roman de Dan Brown est la Franc-Maçonnerie américaine. J'avais eu l'occasion de traiter à plusieurs reprises sur ce bloc-notes de sujets concernant justement la Franc-Maçonnerie outre atlantique (vous les trouverez répertoriés en bas de cet article).

Le Journal du Dimanche a publié, le 22 novembre dernier une interview exclusive de l'auteur.

C'est cette interview que je vous propose ici. Je ne manquerai pas, dans des articles à venir, de vous parler également d'autres livres qui viennent d'être publiés autour du "Symbole perdu", et notamment du livre "Le symbole perdu décodé", d'Alain Bauer & Roger Dachez.

Voici l'interview de Dan Brown :


JDD : Pourquoi avoir choisi la franc-maçonnerie comme toile de fond?
Dan Brown: C’est un sujet qui correspond parfaitement à mon univers, je suis passionné par le secret, les confréries occultes. Je trouve fascinant que les pères fondateurs de la démocratie américaine, comme George Washington et Benjamin Franklin, aient été des francs-maçons et que Thomas Jefferson, père de la déclaration d’indépendance et de la Constitution, les ait soutenus ouvertement. C’est ce passé caché de l’Amérique que je souhaite vulgariser. Nous vivons dans un monde où chaque culture est en concurrence pour savoir quelle religion est "la bonne", du coup, les cultures se détruisent. La franc-maçonnerie est une organisation globale, spirituelle et non religieuse, où des chrétiens, des musulmans, des juifs s’agglomèrent et se font confiance. Pour les francs-maçons, il existe un être suprême, mais ils prônent la liberté absolue de conscience tout en vivant selon des codes moraux stricts. Pour eux, tous les hommes sont créés égaux. Les francs-maçons, plus que quiconque, utilisent les symboles et attisent la curiosité. Mais je n’ai pas voulu démontrer que la franc-maçonnerie avait un pouvoir maléfique.

Etes-vous franc-maçon?
Non, mais je me suis bien documenté et j’ai pu entrer en contact avec certains maçons. C’était déjà le cas lorsque je faisais des recherches pour mon livre Anges & Démons, quand je me suis intéressé à la confrérie secrète des Illuminati (groupe fondé en 1776 par Adam Weis-haupt, qui voulait créer une nouvelle franc-maçonnerie). Les Illuminati sont une "élite dans l’élite". C’est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des "Maîtres du monde". Les conspirationnistes prétendent que les francs-maçons ont été infiltrés par les Illuminati. Ce n’est pas vrai. Les francs-maçons ayant le même emblème que les Illuminati, cette confusion est souvent généralisée.

Pourquoi avoir choisi Washington pour décor?
C’est la capitale du mystère gothique. L’architecture de Washington s’inspire de Rome, d’Athènes, des architectures les plus impressionnantes du monde. C’est la ville américaine la plus classique, avec des cathédrales, des temples, des passages secrets. Dans mon livre, j’établis les liens qui unissent la création de la ville, les pères fondateurs et les francs-maçons. Tout est maçonnique à Washington. La Maison du temple maçonnique, quartier général de la confrérie, est située à quelques blocs de la Maison-Blanche. Le Capitole, siège du pouvoir administratif, a été truffé de symboles par Benjamin Latrobe, "frère" architecte du monument: la pierre angulaire posée par George Washington durant un rituel franc-maçon, les symboles, comme l’étoile à cinq branches ou l’équerre et le compas, tout cela offrait un décor parfait pour un thriller ésotérique.

Le pouvoir vous inspire?
J’ai toujours été fasciné par le pouvoir de l’ombre, le fait qu’il y ait un pouvoir caché en coulisse. Rien ne se fait par hasard. Certains pensent que tout est régi par un gouvernement de l’ombre, d’autres qu’il s’agit de Dieu. Pour moi, religion et pouvoir se rejoignent. Nous autres, êtres humains, avons peu de prise sur notre quotidien. Nous vivons sous contrôle.

Vous croyez donc aux théories du complot?
Toutes les théories du complot ont pour point commun la notion d’élite, le caractère secret et ésotérique, la manipulation de masse. Le gouvernement sait plus de choses sur nous qu’on ne peut l’imaginer, mais il est salutaire de ne pas réagir avec trop de paranoïa. Les agences comme la National Security Agency (NSA) sont plus intéressées par la traque des terroristes que par notre quotidien de simples citoyens. Moi, je ne suis pas un conspirationniste. Je ne crois pas aux extraterrestres. Je me définirais plutôt comme un sceptique. Je crois que mes livres ont du succès parce qu’ils sont écrits d’un point de vue sceptique.

Le pouvoir vous interpelle, mais moins la politique…
La politique ne m’intéresse pas ; pour moi, elle est insaisissable. En politique, tout est éphémère, un coup à droite, un coup à gauche… A l’échelle de l’Histoire avec un grand H, cela n’a presque pas de sens. La crise, Obama, je ne suis pas la bonne personne pour en parler. J’ai passé six ans enterré à écrire, quasiment sans regarder les infos ni lire la presse, je n’étais pas vraiment dans le présent ces six dernières années. J’ai vécu en ermite, plongé dans un monde imaginaire, fantasmé.

Vous croyez en Dieu?
J’étais très religieux enfant. J’ai grandi dans une famille épiscopalienne et j’ai étudié la Bible. Puis en troisième, j’ai commencé à apprendre l’astrologie, les origines de l’univers, le big bang. J’étais troublé parce que ça ne correspondait pas avec l’histoire de la Genèse, alors j’ai demandé au prêtre comment il expliquait cela. Il m’a répondu que les bons garçons ne posent pas ce genre de question. Alors, j’ai décidé d’étudier la science, qui a plus de sens, et j’ai pris mes distances vis-à-vis de la religion. Mais plus vous allez loin dans l’étude de la science, plus vous touchez à la philosophie. J’ai réalisé que la science et la religion étaient deux langues qui décrivent la même chose. Mon livre est une fusion de deux philosophies: l’ancienne, la religion, et la moderne, la science.

Vous avez tout de même rencontré le pape Jean-Paul II…

Oui, j’ai eu une audience avec le pape, mais il ne s’agissait pas d’un tête-à-tête. J’ai eu la chance d’être convié à une audience semi-privée, dans une pièce spéciale du Vatican. Le pape est venu parler à un petit groupe pendant une demi-heure. Puis il a prié et nous a bénis. Un détail cocasse, avant d’entrer dans la pièce, un garde suisse a vérifié que nous ne portions sur nous ni arme ni bouteille d’eau, je me suis demandé pourquoi. Plus tard, j’ai appris que toute eau présente dans la même pièce que le pape lorsqu’il prononce une bénédiction devient de l’eau sainte, et le Vatican a peur que les visiteurs la revendent!

Interview réalisée par Adeline Fleury à Exeter (Etats-Unis) pour Le Journal du Dimanche, publiée le dimanche 22 Novembre 2009.
Source : Le Journal du Dimanche.

° En "bonus" de cet article, je vous propose de voir la lettre que Dan Brown a adressé Au Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté Juridiction Sud des Etats-Unis le 6 octobre dernier :



dan brown letter smaller

Vous trouverez cette lettre sur le site du Suprême Conseil Juriction Sud ici.

En voici une traduction :


Messieurs de la Juridiction Sud,

C’est un grand honneur pour moi d’avoir été invité à m’adresser à vous par cette lettre.

J’avais espéré pouvoir vous rencontrer personnellement ce soir, mais le lancement de mon roman The Lost Symbol m’éloigne de Washington.

Comme vous pouvez l’imaginer, au cours de ces dernières semaines, j’ai été interpellé à maintes reprises afin de découvrir ce qui m’attirait si irrésistiblement à la Maçonnerie, au point d’en faire le point central de mon livre. Ma réponse est constante : "Dans un monde où les hommes se battent pour déterminer quelle définition de Dieu est la plus véridique, il est naturel que j’exprime le profond respect et l’admiration que je ressens à l’égard d’une organisation au sein de laquelle des hommes de croyances différentes sont capables de ‘partager le pain’ ensemble dans une alliance fraternelle, amicale et de franche camaraderie. "

Je vous prie d’accepter mes humbles remerciements pour l’exemple noble que vous représentez pour l’humanité. J’espère sincèrement que la communauté maçonnique considérera The Lost Symbol à sa juste valeur, à savoir une tentative sincère d’explorer avec respect l’histoire et la beauté de la Philosophie Maçonnique.

Votre Sincère,

Dan Brown


° Pour aller plus loin :

- Sur "The Lost Symbol":

° "Le symbole perdu décodé", d'Alain Bauer & Roger Dachez., sur ce site.
° "The Lost Symbol", le dernier livre de Dan Brown, sort aujourd'hui aux Etats-Unis., sur ce site.
° The Lost Symbol, site officiel.
° The Lost Symbol, sur le site de Washington DC.
° Dan Brown décrypte la Franc-Maçonnerie, sur le site de Paris Match
° "Dan Brown ne professe pas d'énormité" , interview de Marie-France Etchegoin.

- Sur la Franc-Maçonnerie américaine :

° Washington, la Fayette, Capitole..., sur ce site.
° Benjamin Franklin, homme politique, homme de science, journaliste et franc-maçon. , sur ce site.
° Independance Day, sur ce site.
° Deux expositions à Paris pour rendre hommage à Benjamin Franklin, sur ce site.
° Alamo, les frères du Fort, sur ce site.
° La Grande Loge du Michigan rend hommage à Gerald Ford, dernier président des Etats-Unis franc-maçon., sur ce site.
° Les origines maçonniques du Ku Klux Klan, sur ce site.
° Fantômes du Mississippi, sur ce site.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents