Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Francs-maçons et protestants", à la une de l'hebdomadaire "Réforme".

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 25 Mars 2010, 15:01pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Reforme-3361.jpgL'hebdomadaire protestant Réforme fait cette semaine sa Une sur le sujet "Francs-maçons et protestants". 3 pages en dossier central sont consacrées à ce thème.

Le premier article de Frédérick Casadesus fait le point sur les relations entre protestants et francs-maçons : "Mais deux événements ont créé les conditions d’un rapprochement décisif : d’une part la papauté a condamné en 1738 un mouvement qu’elle considérait comme sacrilège, d’autre part nombre de pasteurs revenant en France à partir de 1760 étaient francs-maçons. « Formés à Lausanne par le fils d’Antoine Court, initiés en maçonnerie en Suisse, ils ont contribué à l’implantation de la franc-maçonnerie languedocienne, rappelle l’historien Patrick Cabanel. Par la suite, au XIXe siècle, les protestants français, comme les juifs, ont beaucoup fréquenté les loges parce qu’elles constituaient l’un des rares réseaux de sociabilité ou de notabilité qui n’étaient pas dirigés par des catholiques. » En retour, les catholiques ont réuni dans une même détestation les protestants, les juifs et les francs-maçons."

Rapprochement oui, mais l'affairisme développé dans les années 80-90 notamment dans une obédience qui continue de faire parler d'elle aujourd'hui a fait que des liens se sont distendus.  «Mais quand les francs-maçons donnent le sentiment de se faire la courte échelle et qu’ils laissent se développer la corruption dans certaines régions de France ou en Afrique, je trouve cela totalement inadmissible»  déclare Jean-Arnold de Clermont, ancien président de la Fédération protestante de France. Le "ménage" fait dans les obédiences traditionnelles de la maçonnerie française a permis de reprendre le contact : "Cela suffit-il à renouer des liens ? Michel Miaille le pense : « Quand je fais des conférences dans les paroisses, beaucoup découvrent les liens entre le protestantisme français et la franc-maçonnerie. Je leur dit que nous ne constituons pas une Église parallèle et que nous sommes une entreprise d’humanisme et de solidarité, je rencontre un écho favorable. » Presque fraternel".

Nous pouvons lire aussi une interview de Pierre Lambicchi, Grand-Maître du Grand Orient de France, qui parle pour la première fois de sa foi protestante. "J’ai retrouvé dans la méthode maçonnique ce que m’avait donné mon éducation protestante, l’école du dimanche, les Éclaireurs Unionistes ou bien les mouvements européens de jeunesse auxquels j’ai participé, c’est-à-dire la lecture des textes, leur exégèse et un certain humanisme. J’y ai retrouvé aussi le libre examen de conscience. La démocratie telle que la pratique l’Église réformée, l’absence d’intercession entre la spiritualité et le texte constitue un autre point de rencontre fondamental. Même en montant les grades de la maçonnerie, je me suis senti dans un univers familier. Cela ne doit d’ailleurs pas nous étonner : le calvinisme a été un phénomène important dans le développement de la franc-maçonnerie. Ainsi, dans les textes fondateurs de notre obédience, il est dit qu’il est impératif d’entretenir un rapport avec Dieu, ce qui se réfère à une conception protestante de la foi. Ce qui compte, c’est le rapport que chacun entretient avec Lui".

Dans un article intitulé "Mal aimés chez Goethe", Déborah Berlioz, correspondance de Réforme à Berlin étudie la Franc-Maçonnerie en Allemagne. "Frédéric II, futur prince de Prusse, aurait été initié par cette même loge dès 1738. L’ordre bénéficiera ainsi de la bienveillance des puissants, mais aussi des intellectuels, comme Goethe. Un épanouissement qui ne cessera qu’en 1932. À cette date l’État germanique compte 82 000 francs-maçons regroupés dans 632 loges"... L'arrivée au pouvoir des nazis sonne le glas de la Franc-Maçonnerie. "Après la chute d’Hitler, la franc-maçonnerie germanique renaît de ses cendres. En 1949, les principales grandes loges du pays se regroupent dans une même association : « Les grandes loges unies d’Allemagne ». Mais la convalescence est rude, surtout que pour les Soviétiques la franc-maçonnerie supposerait une « collaboration des classes ». Elle sera donc interdite en Allemagne de l’Est jusqu’à la chute du Mur en 1990".

Je vous invite donc a vous procurer rapidement le dernier numéro de Réforme qui, en outre, est un hebdomadaire de grande qualité. Une bonne occasion pour celles et ceux qui ne le connaissent pas de le découvrir!


° Pour aller plus loin :

° Le site de l'hebdomadaire Réforme.
° Protestantisme et Franc-Maçonnerie, sur ce site.

° Entretien avec le pasteur Jean-Luc Rojas, sur la Franc-Maçonnerie, pour le magazine suisse protestant Bonne Nouvelle. , sur ce site.

° Mon intervention au colloque de Theolib du 21 mars 2009, sur ce site.
° 
"Libre pensée et protestantisme libéral", colloque de Theolib., sur ce site.
°
Le lien maçonnique des dirigeants protestants espagnols (1868-1939)., sur ce site.
°
Chronologie du Protestantisme & de la Réforme.,sur ce site.

° Chronologie maçonnique 2ème partie : de 1717 à 1812, sur ce site.
°
La Réforme et ses aventures spirituelles, sur ce site.


° A lire en complément : 

Le-protestantisme-et-la-FM-Nefontaine.jpg ° Le protestantisme & la Franc-Maçonnerie
de Luc Néfontaire
Editions Labor & Fides
Publié en 2000
N°ISBN
2830909674
Prix : 9,15€

Commenter cet article

Marc Faget 02/04/2010 17:33



Une certaine Franc Maçonnerie reconnaît Dieu et en fait une condition préalable à toute initiation  et  visite de maçons d'autres obédiences (des hommes bien sur, car les femmes
contrairement à l'Église qui leur a reconnu une âme au Concile de Trente et leur permet de balayer les eglises,ne sont pas initiables et troublent les pauvres frères qui ont besoin d'être entre
eux). L'invocation au Grand Architecte de l'Univers peut être comprise si elle correspond à un principe créateur ( ce qui contredit d'ailleurs les théories scientifiques de la création du
monde  mais passons) mais lorsqu'elle exige la croyance en Dieu ce n'est ni maçonnique ,ni tolérant, ni laïc  mais religieux. Patrick Négrier n'a t il pas écrit que depuis sa création
"La FM fut depuis ses origines et demeure un simple surgeon méthodologique,herméneutique de la culture biblique...Cela explique pourquoi la maçonnerie spéculative n'est plus pour moi
un objet d'étude car elle est d'abord un lieu et un instrument d'étude dont l'objet principal demeure la Bible.." ( Temple de Salomon et Diagrammes Symboliques pg9 ) Quel dommage qu'il lui
ait fallu  écrire11 livres  et 13 ans d'écriture pour s'en apercevoir . Que ce frère ait épuisé  ses capacités à découvrir toute la  pensée  maçonnique prouve son
caractère suffisant et son insuffisance à persévérer ,cela le regarde mais qu'il ne prétende pas avoir fait le tour de la pensée symbolique. Si la BIble peut etre consideré comme un ouvrage
symbolique, que l'on ne prétende  pas qu'elle représente toute la pensée symbolique. Non seulement on a évolué depuis mais comme disait je ne sais plus qui ," Outre ceux qui ne lisent
pas,il n'y a rien de pire que les hommes d'un seul livre". Amen,pardon J'ai dit V.M.



Angélique 29/03/2010 20:12


la franc maçonnerie reconnait elle Christ comme Seigneur et Sauveur?


Jean-Laurent Turbet 02/04/2010 10:45



La Franc-Maçonnerie, n'étant pas une religion, n'a aucun point de vue là dessus. Par contre des francs-maçons - s'ils sont croyants et chrétiens - peuvent reconnaître le Christ comme Seigneur et
Sauveur. Ce n'est pas incompatible avec le fait d'être franc-maçon. Si la Franc-Maçonnerie avait un point de vue là dessus elle deviendrait automatiquement une religion (concurrente du
christianisme) ce qu'elle n'est pas.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents