Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Franc-Maçonnerie Magazine N°28 : Dans l’Univers des micro-obédiences.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 10 Décembre 2013, 16:40pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

FMM28JLT.gifCe numéro 28 de Franc-Maçonnerie Magazine nous amène tout d’abord dans l’univers des micro-obédiences maçonniques.

Quelques centaines de membres, parfois quelques dizaines seulement…, elles sont souvent l’émanation de frustrations de dignitaires qui, n’ayant pas obtenu ce qu’ils souhaitaient dans leur obédience, vont en créer une autre ailleurs… Les risques sectaires et de gouroutisation existent, il ne faut pas les minimiser.

L’explosion des obédiences égyptiennes depuis la mort de Robert Ambelain dans les années 1990 puis la prolifération d’obédiences issues de la GLNF (huit à ce jour depuis deux ans…) sont des phénomènes que nous pouvons observer objectivement.

Il existe pourtant des petites obédiences qui sont extrêmement sérieuses  comme la Loge Nationale Française (LNF) qui fait référence malgré la faiblesse de ses effectifs (moins de 300 frères).

Un numéro riche où vous retrouverez vos rubriques habituelles (j’ai mes préférences avec Pierre Mollier, Alain Bernheim, Jacques Ravenne et Alain Pozarnik mais vous avez certainement les vôtres aussi !).

A acheter comme à chaque numéro…

Jean-Laurent Turbet

Voici un bref aperçu du sommaire de ce numéro :

FMM28.jpg° Sommaire :

Interview de Daniel Keller, Grand maître du Grand Orient de France, par Hélène Cuny.

Récemment élu grand maître du Grand Orient de France, depuis le 29 août dernier, Daniel Keller, fidèle à la tradition d’une obédience attachée aux débats d’idées et aux valeurs républicaines, s’est publiquement positionné dans l’affaire très médiatisée de la crèche Baby-Loup, qui met en jeu le principe de laïcité. Au-delà de ce débat, Daniel Keller souhaite que le GODF dont on célèbre en cette fin d’année les 240 ans redevienne un pôle de référence intellectuelle, un facilitateur de dialogue, et une entité fédératrice au sein d’un paysage maçonnique hétéroclite. Un programme ambitieux, mais, estime Daniel Keller, à la hauteur d’une obédience dont l’histoire a montré la forte identité.

Enquête dans l'univers des micro-obédiences, par Jean-Moïse Braitberg.

Alors qu'elle se veut le « centre de l'Union » et prône l'universalité de ses valeurs, la franc-maçonnerie, pour ne s'en tenir qu'à la France, offre un visage éclaté et divisé à l'extrême, avec un nombre incalculable de petites obédiences poursuivant des buts souvent contradictoires et parfois étranges...

L'extraordinaire histoire du Rite écossais ancien et accepté, par Alain Bernheim.

Bien connu des maçons, le « REAA », est encore aujourd’hui l’un des rites les plus pratiqués dans le monde. Mais d’où vient-il ? Pour comprendre l’origine des rituels des loges du Rite Écossais Ancien et Accepté, il faut aborder deux domaines intimement liés entre eux, l’histoire et les « hauts grades » qu’il est préférable de dénommer « grades additionnels ». La mention de ces grades additionnels est quasiment taboue en loge bleue, car leur organisation est aujourd’hui hermétiquement séparée de celle des Grandes Loges…

Senior et plus, maçon toujours, par Magali Aimé.

Ils sont les piliers de la maçonnerie, ceux qui quoi qu’il arrive restent fidèles à leur engagement premier. La maçonnerie c’est un peu leur famille, un trait d’union entre la société alors que l’âge de la retraite est dépassé depuis longtemps. Mémoire de leur loge, les séniors habitent les colonnes des Temples et prodiguent les conseils avisés aux plus jeunes. Si une planche trop longue peut avoir raison de leur attention, provocant une irritation passagère ne vous y fiez pas, ils n’en demeurent pas moins actifs et veillent au grain…

La vraie Maçonnerie opérative a-t-elle survécu ? Par Pierre Mollier.

Après une longue gestation tout au long du XVIIe siècle, la franc-maçonnerie spéculative adopte sa forme moderne à Londres en 1717. Elle conquiert ensuite l’Europe et le monde et sera promise à un destin hors du commun. Pourtant, dès le XVIIIe siècle, la légitimité de la Première Grande Loge et du système maçonnique qu’elle diffuse est contestée. La dernière de ces mises en cause prend place au cœur de la vieille Angleterre, en 1909

Il pleut ! Par Hélène Mainguy.

En général, tout groupe humain désireux de se réunir dans un lieu sûr prévoit pour sa sécurité la présence d’un gardien. C’est ainsi qu’au 18e siècle, les loges qui se réunissaient souvent dans des arrières salles de café, nécessitaient d’être doublement gardées. C’est pourquoi il y avait un gardien intérieur appelé « Couvreur » et un gardien extérieur désigné sous le nom de « Tuileur »...

Des moines francs-maçons, par Pierre Invernizzi (dit l’homme de Vitruve).

En 1786, au sein même de l'Abbaye de Clairvaux, située dans l’Aube fut constituée une Loge de 13 Frères cisterciens, sous les auspices du Grand Orient de France. Qu’un groupe d’ecclésiastiques puisse monter une Loge Maçonnique pourrait au premier regard sembler étrange quand on connait l’animosité qui exista entre Catholicisme et franc-maçonnerie. Mais ce serait oublier un peu vite l’Histoire…

La mort initiatique du franc-maçon, symbole ou réalité ? Par Alain Pozarnik.

Les francs-maçons évoquent l’initiation comme une renaissance après une mort indispensable qu’ils qualifient de symbolique. Mais que veut dire « mort et renaissance » ? S’agit-il d’une idée poétique qui n’a rien à voir avec la réalité ou d’un acte concret ? Qu’est-ce qui doit mourir et renaître ?...

La notion de culture et ses ambiguïtés, par Henri Pena-Ruiz.

La notion de culture est lourde d’ambiguïtés. Une petite histoire du mot est nécessaire pour les mesurer et mettre en évidence leurs enjeux actuels.

C’est sans doute au milieu du dix-huitième siècle qu’apparaît sa première occurrence, sous la plume de Vauvenargues. Le verbe colere, en latin, veut dire soigner, cultiver, transformer en vue du mieux. L’agriculture est le travail de la terre qui en fait une source de denrées propres à l’alimentation. Elle transforme ainsi une donnée brute dans un but défini. Prévoir sa subsistance, s'assurer un milieu de vie…

La franc-maçonnerie à l’école, par Dominique Morillon

Régulier, vous avez dit régulier ? Jean Acacio au pays des francs-maçons par Jacques Ravenne.

Ce matin, Jean Acacio est convoqué par son conseiller de l’Ordre. Une invitation rarissime qui le ravit autant qu’elle l’intrigue. Mais que lui veut donc ce canari subitement empressé de le voir ?

 

° Pour aller plus loin :

° Le site de Franc-Maçonnerie Magazine.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents