Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Evénements du 31 mars 2010: Le rapport Turkel est rendu... et peu connu.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 31 Janvier 2011, 06:03am

Catégories : #Israël

Turkelcommission.jpgLa commission dirigée par Yaacov Turkel, ancien juge de la Cour Suprême israélienne, âgé de 75 ans, chargé de faire la lumière sur les événements du 31 mars 2010 avec l'arraisonnement du bateau "Mavi Marmarala" au large de Gaza, a réunit six personnes, dont deux observateurs étrangers : David Trimble - Irlandais - et Kenneth Waltkin - Canadien - ; le général à la retraite et ancien directeur du Technion, Amos Horev, 86 ans ; le professeur de droit de l'université de Tel-Aviv, Miguel Deutch ; et le directeur du ministère des Affaires étrangères à la retraite, Reuven Merhav. Le professeur de droit international et lauréat du Prix d'Israël, Shabtaï Rosen, 93 ans, qui était également membre de la commission est décédé le 21 septembre 2010. Il n'a pas été remplacé.

 

Cette commission indépendante vient de rendre ses conclusions. Or, on n'en a peu parlé en France, alors que la version "pro Hamas" avait trouvé elle largement echo. Il convenait donc, de mon point de vue, de résumé ce travail qui par ailleur est accessible sur internet, en anglais et en hébreu.

 

 Ce rapport remet en cause le rapport de force entre les soldats israéliens et les activistes, pas les militants pacifistes, du groupe IHH. Ce rapport réaffirme que l’État d’Israël a agi dans le respect des règles internationales. Les conclusions de la commission Turkel rappellent la légalité de l’intervention israélienne et les dangers des activistes islamistes.

 

Nous pouvons nous poser une question : pourquoi les conclusions de la commission Turkel sont-elles si mal entendues ? Peut-être parce qu'il n'y a eu qu'une dépêche assez mince del’AFP, qui souligne essentiellement que la Commission israélienne « disculpe, sans surprise, l’État hébreu » sans vraiment étudier les conclusions de la commission sur le fond

Or quelles sont les conclusions les plus importantes des conclusions de la Commission:

1. La flottille s’autoproclamait flottille de « l’aide internationale ». Toutefois, à bord du Mavi Marmara, le plus grand bateau de la flottille, aucune aide humanitaire n’a été trouvée.

2. A bord du Mavi Marmara il y avait 2 groupes de voyageurs : un groupe de militants de la paix, des humanitaires, et le groupe d’activistes d’IHH : 40 militants d’IHH sont montés à bord sans respecter le consignes imposées aux militants pacifistes.

3. Les militants IHH ont utilisé des armes à feu. Ils étaient également armés de haches, de chaînes, de couteaux et de marteaux. 9 soldats israéliens ont été blessés, y compris à partir de balles réelles et de coups de couteau. 3 soldats ont été saisis et traînés dans la cale du navire. Les militants d’IHH ont été reconnus comme les participants directement liés aux violences, ils ne sont donc ni civils ni humanitaires.

4. Parmi les neuf passagers tués au cours de l’opération, 8 appartenaient à des organisations turques islamistes.

5. Contrairement à la pratique standard dans le monde entier, les deux observateurs internationaux ont participé à toutes les étapes de l’enquête, le recueil des témoignages, l’étude des documents et matériels sensibles, et dans la rédaction du rapport des conclusions de la commission. Tous les travaux de la commission ont été faits en deux langues : anglais et hébreu. 2 langues pour une même conclusion !

6. La Commission a agi en toute indépendance et établit son propre programme de travail, comme dans toute démocratie moderne.

7. Les travaux de la commission ont eu lieu en toute transparence. Elle a créé un site Web actif en anglais et en hébreu où il a été publié les détails de ses activités et les protocoles complets des témoignages.

8. Dans une poursuite de l’impartialité, la commission a fait un effort énorme de ne pas compter uniquement sur la ”narrative israélienne” et a demandé à entendre la position de « l’autre côté». La commission a contacté les citoyens étrangers qui ont participé à la flottille pour obtenir leur témoignage, y compris par vidéoconférence. Les demandes ont été faites par les ambassades turques et britanniques. Cependant, tous les appels de la commission de citoyens étrangères n’ont reçu aucune réponse.



Tout ceci pour ne pas écouter unilatéralement un seul son de cloche, celui venu des extrémistes du Hamas, complaisament reprit et diffusé...

 

° Pour aller plus loin :

° La 1ère partie du rapport Turkel.

° La commission Turkel, sur Wikipedia.

Commenter cet article

Pierre Auréjac 09/02/2011 14:12



Ce rapport est proprement non crédible dans son expression même, selon ce que Spinoza disait des critères de la vérité.


En tant que franc-maçon, j'espère qu'un jour la mauvaise foi ne sera plus aussi évidente aussi bien du côté israélien que du côté palestinien.Cela évitera à la bande de Gaza de rester, dans le
monde actuel, ce qui ressemble le plus à un ghetto. Et de faire tomber le mur de la honte, pire que le mur de Berlin, qui entoure la Cisjordanie.


Enfin, merci à Wikileaks d'avoir fait la lumière sur les "négociations" entre le gouvernement d'extrême droite israélien et "l'autorité" palestinienne ! Je ne comprends pas d'ailleurs très bien
pourquoi l'extrême-droite est haïssable en Europe et soutenable en Israël. On devrait être cohérent, non ?



Marc Faget 31/01/2011 09:32



Si le rapport de cette commission n'a pas fait l'objet d'une grande publicité (mais les lobys sionistes n'ont peut etre pas encore agi ) c'est peut etre parce qu'elle ne présente pas toutes les
garanties indispensables à sa crédibilité.


Entres autres: 4 israeliens sur 6 membres et pas un seul de l'autre coté ,c'est ce que l'on appelle etres juges et parties. Faut il rappeler que les eaux internationales  sont neutres 
et que l'arraisonnement par des forces militaires est considéré comme  un acte de pirtarie. Quant à la présence de militants armés si cela est répréhensible que dire des morts causés par
l'attaque brutale et illégale des  forces armées israeliennes.


Que les Israeliens cessent de se croire persécutés parce que juifs et qu'ils arretent de croire que le génocide du peuple juif leur donne tous les droits !


Les révélations de Wikileaks ont révélé que les concessions palestiennes  dans lec  négociations allaient beaucoup plus loin que leurs déclarations officielles mais rien n'y fait Israel
ne connait que le rapport de forces . On pousse au désespoir un peuple,on favorise ainsi un extrémisme et aprés on s'indigne qu'une flotille veuille forcer un blocus. Faut il rappeler que sans
l'ONU et l'EUrope les Palestiniens créveraient de faim. Moi cela me rappelle un certain ghetto...


 


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents