Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Dossier spécial "Les Bastions francs-maçons" dans Le Point de cette semaine.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 19 Janvier 2010, 14:00pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Le-Point-01-2010.jpgLe numéro 1948 du 14 janvier 2010 de l'hebdomadaire Le Point, présente un dossier spécial intitulé "Les bastions francs-maçons".

Un marronnier de plus me direz-vous? Oui à 60% environ...

L'article de Sophie Coignard "Enquête sur les bastions de la franc-maçonnerie" est (comme son livre) très décevant. C'est une suite de banalités et de généralités vagues Il y aurait des francs-maçons au ministère de l'Intérieur, à EDF,  chez Véolia, dans les banques mutualistes, dans les chambres de commerce, en Corse, dans les clubs sportifs....

Rien là que des lieux communs... comment n'y en aurait-il pas d'ailleurs alors que ces entreprises ou ces institutions comptent chacune des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes?

Quand à leur influence réelle ou supposée, on en reste là encore aux généralités et aux platitudes d'usages pour ce genre d'article où tout est dans le titre. On en reste aux rumeurs, aux "on dit...", aux bruit de couloir (pour ne pas employer un autre terme...).

Par contre l'interview de Roger Dachez, le président de l'Institut Maçonnique de France sur "Les véritables origines de la Franc-Maçonnerie" est tout à fait éclairant. Cet historien internationalement reconnu pour sa compétence sur cette période des origines énonce une fois encore les thèses de l'historiographie moderne, qui vont souvent à l'encontre de la vulgate maçonnique trop souvent diffusée de nos jours encore.

"En France, l'histoire de la franc-maçonnerie est restée très longtemps entre les mains d'amateurs éclairés et n'a pas franchi la barrière universitaire. Elle était, en fait, un enjeu entre les maçons militants et les anti-maçons fanatiques, qui réglaient leurs comptes sur son dos" nous dit Roger Dachez.

"En Angleterre, en Ecosse, des historiens très réputés ont porté un regard nouveau sur des documents déjà connus. Ainsi, entre 1988 et 1990, David Stevenson, qui bénéficie, en Ecosse d'une stature équivalent à celle de Jacques Le Goff en France, a publié deux livres et plusieurs articles sur les origines de la franc-maçonnerie, qu'il situe de façon désormais incontestée en Ecosse, et non plus en Angleterre. Les Anglais n'ont pas apprécié du tout", poursuit-il.

Il bat également en brèche la thèse si répandue de la "transition" (des francs-maçons non issus du métier de bâtisseurs seraient devenus au fil du temps majoritaires dans les loges) en faveur de celle de l'"emprunt" (de nouveaux francs-maçons ont emprunté aux bâtisseurs de cathédrales leur symboles et leur rites pour en faire autre chose...). "Il y a sans doute une double source", écossaise d'abord, anglaise ensuite... Il reste encore le chainon manquant précis à trouver...

Cela donnera certainement envie aux lecteurs d'en savoir plus et de lire le livre de Roger Dachez "L'invention de la Franc-Maçonnerie", dont vous trouverez la critique ci-dessous.

Deux pages sont consacrées à "quelques idées reçues...". Non la franc-maçonnerie ne remonte pas au temps des croisades, non les francs-maçons ne descendent pas des Templiers...

Par contre l'autre article de Sophie Coignard intitulé "Vent de révolte chez les frères" et qui traite des problèmes actuels qui se posent au sein de la Grande Loge Nationale Française est bien documenté (visiblement de l'intérieur...).

Son Grand-Maître François Stifani est de plus en plus contesté (il a déjà remercié 14 grands maîtres provinciaux sur 36.... Un rapport de la commission des affaires intérieures (dont le président a été immédiatement révoqué le 15 novembre dernier par le Grand-Maître) est particulièrement accablant. "La commission perçoit une inquiétude générale dans l'obédience, liée à la forte croissance de celle-ci, entrainant un risque de perte des repères maçonniques(...). L'accélération du passage des diverses étapes de la vie maçonnique apparait plus comme une course au nombre et au tablier que comme une progression initiatique(...). On peut d'ailleurs se demander si les profanes sont correctement détectés(...). C'est petit à petit, d'approximations en relâchements, de complaisance en renoncements dans les domaines pourtant essentiels de la détection, de l'enquête, de l'initiation et de la formation que l'obédience perd de sa substance".

Tout le monde sait que la GLNF se livre depuis 20 ans environ à une course au chiffre (objectif : devenir  la 1ère obédience maçonnique française, devant le Grand Orient de France) sans être trop regardante sur la qualité des impétrants (Cf Didier Schuller, les affaires de la Côte d'Azur, le Juge Renard...). La quasi totalité des "affaires" qui ont touché "la franc-maçonnerie" ces dernières années concernaient en fait une seule obédience, la GLNF, mais cela a rejailli malheureusement sur l'ensemble des autres obédiences maçonniques françaises.

Les contestataires de la GLNF se sont regroupés autour d'un site internet: Le Myosotis Ligérien.

Cerise sur le gâteau, la GLNF est la "marraine" des Grandes Loges africaines toutes dirigées en fait par le dictateur potentat local. Dernière exemple en date, c'est dans un avion présidentiel du Gabon (donc aux frais des contribuables gabonais...) que les hierarques de la GLNF sont allés à Libreville introniser Ali Bongo comme Grand-Maître de la Grande Loge du Gabon (où il a succédé là encore à son père Omar) à l'automne 2009.

Comment s'étonner ensuite si les africains, à cause de la politique de la GLNF consistant à soutenir les  "frères-despotes" (Ali Bongo au Gabon mais aussi Denis Sassou Nguesso au Congo, Blaise Compaoré au Burkina Fasso ou Faure Gnassingbé au Togo et biens d'autres...) ne voient la Franc-Maçonnerie et les francs-maçons que comme des prévaricateurs, des affairistes et des voleurs? Là encore le chantier est immense pour contrecarrer l'image détestable que la GLNF donne de l'Ordre Maçonnique sur le continent africain.

En bref, un numéro du Point à lire ... tout de même ...


° Pour aller plus loin :

° Franc-Maçonnerie, les textes fondateurs. Hors série du Point.  , sur ce site.
°
Les francs-maçons dans Le Point & L'Express , sur ce site.
°
"Francs-Maçons le grand retour", titre "Le Point" cette semaine , sur ce site.
° "Comment les francs-maçons tiennent l'Afrique", enquête de l'Express. , sur ce site.
° Le site Le Myosotis Ligérien , des contestataires de la GLNF.

- Sur Roger Dachez :

° "Le symbole perdu décodé", d'Alain Bauer & Roger Dachez. , sur ce site.
°
"Le Convent du sang", d'Alain Bauer et Roger Dachez., sur ce site.
° 
"Les mystères de Channel Row", d'Alain Bauer et Roger Dachez, sur ce site.
°
"L'invention de la Franc-Maçonnerie", de Roger Dachez, sur ce site.
° Les livres de Roger Dachez, sur le site de la FNAC.
° Renaissance Traditionnelle, la revue.
°
Quel avenir pour la Franc-Maçonnerie, sur ce site.

Commenter cet article

Jacqies Prince 20/01/2010 12:38


Franc-Maçon depuis 60 ans, j'ai quelques notions sur la Franc-Maçonnerie et je n'ai jamais pu constater quoi que ce soit de répréhensible dans cette organisation dont le but est de réfléchir à
l'amélioration des conditions de vie des humains.
Je ne parle que du Grand Orient de France dont je fais partie et ne puis parler de ce qui se passe dans d'autres Obédiences bien que j'ai souvent des relations avec la Grande Loge de France qui me
paraît avoir le même comportement que le G.O.


Alex 19/01/2010 18:19


A force de nous bombarder avec des articles sur la FM, "le point" pourra bientôt être rebaptisé "les trois points".


Stéphane LEONI 19/01/2010 16:32


Un article qui résume bien les propos de l'hebdomadaire.
Je me suis fait la réflexion que ces "bastions" désignaient surtout des communautés, des catégories de personnes,  qui sont loin de susciter l'adhésion générale: les corses, les
fonctionnaires, les assureurs...
Pour renvoyer à l'excellente conférence du cycle Condorcet-Brossolette qui s'est tenue samedi 16 janvier sur le thème de l'anti-maçonnerie, on est en droit de se demander si l'anti-maçonnerie n'est
pas non plus un instrument pour atteindre ces personnes, organismes, communautés sans avoir à les nommer.
Majoritairement, l'opinion générale aime les pompiers, les médecins humanitaires, etc... dont curieusement il n'est jamais fait mention dans ces "marroniers", alors que ces professsions comptent
probablement aussi des frères et des soeurs dans leurs rangs!
J'ai trouvé pour ma part le propos de la journaliste sur la Corse proprement scandaleux , qui fait de la Franc-Maçonnerie dans l'Ile de Beauté le point de rencontre des affairistes et bandits de
tout poil!
La Corse est une terre au passé profondément humaniste qui a su accueillir des réfugiés de tout bord, qui a le plus protégé les juifs sous l'occupation...
L'adhésion de nombreux corses , qui savent ce que les termes  entraide, solidarité, fraternité, à l'idéal maçonnique apparait  comme une évidence.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents