Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Aux sources du Volumes de la Loi sacrée, de Francis Ducluzeau.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 17 Mars 2007, 22:12pm

Catégories : #Chroniques de livres.

C'est à un très long et passionnant chemin à la fois historique et initiatique que nous convie Francis Ducluzeau.

Son livre, "Aux sources du Volume de la Loi sacrée" fait en effet 480 pages !

Mais 480 pages passionnantes !

Tout d'abord qu'est ce qu'un Volume de la Loi sacrée ? C'est la Bible, posée sur l'Autel des Sements d'une loge maçonnique qui, avec le Compas et l'Equerre forme ce qu'il est convenu d'appeller, les Trois Grandes Lumières de la Franc-Maçonnerie.

Pour continuer dans la précision, il faut noter que le Grand Orient de France ne travaille plus avec la Bible sur l'Autel des Serments depuis 1877, date à laquelle il a cessé de consacrer ses travaux "à la gloire du Grand Architecte de l'Univers". Par contre d'autres obédiences plus spiritualistes et traditionnelles comme la Grande Loge de France, la Grande Loge Nationale Française, la Grande Loge Traditionelle et Symbolique Opéra et la Loge Nationale Française ont conservé le Volume de la Loi sacrée.

Ce n'est donc pas une lecture "religieuse" que nous propose l'auteur. pas au sens étroit du moins de perptétuation de dogmes multimillénaires. C'est pourtant une lecture argumentée et érudite, fondée sur les textes et les analyses historiques les plus récentes.

Il ne s'agit pas d'un bla-bla ésotérico verbeux comme il en prolifère tant en ce moment, mais un outil indispensable pour le chercheur comme pour ce qu'il était convenu d'appeler "l'honnête homme".

C'est tout d'abord une grande fresque historique, de l'ancien puis du nouveau testament. Les moments forts sont expliqués ainsi que les principaux personnages.Il remet également en perspective la continuité entre le judaïsme et le christianisme primitif comme beaucoup d'auteurs le font actuellement. Il pose la question notamment de la proximité de Jésus et de Hillel qui est l'un des plus grands maîtres du judaïsme, encore aujourd'hui. "Quand Hillel énonce sa fameuse rêgle d'or sous une forme négative, Jésus la reprend sous une forme positive: Fais à autrui ce que tu voudrais qu'il te fit" (...) Il est intéressant de constater que ces deux phrases sont reprises comme telles dans le rituel d'initiation des francs-çaons de Rite Ecossais Ancien et Accepté, le plus pratiqué de nos jours"(P.393).

Je ne vous dévoilerais évidemment pas toutes les pistes de recherches de l'auteur. Tout d'abord parce qu'elles sont fort nombreuses, et puis parce que vous les découvrirez vous-mêmes à la lecture de ce livre.

Car comme le dit fort justement Alain Pozarnik (ancien Grand Maître de la Grande Loge de France) dans son ouvrage "l'Agir et l'Être initiatique" : "nous ne lisons pas pour savoir ce que pense l'auteur sur un sujet mais pour savoir quelles pensées éveille en nous ce que pense l'auteur".

Et il ne fait aucun doute que l'ouvrage de Francis Ducluzeau éveille de nombreuses pensées!On reconnait également en lui le spécialiste du 4ème évangile, les plus symbolique, celui de Jean auquel il a consacré deux ouvrages.

C'est un livre indispensable pour tout bonne bibliothèque.


Le mot de l'éditeur :

Aider à comprendre le fonds métaphysique commun à toutes les traditions spirituelles authentiques, dont les religions, tel est le but que s'est fixé Francis Ducluzeau en décryptant le Volume de la Loi sacrée qu'est La Bible. Nombreux sont ceux pour qui la seule spiritualité possible est religieuse au sens occidental du terme, alors qu'une lecture ésotérique des textes sacrés révèle une spiritualité que même des athées peuvent comprendre quand ils s'ouvrent à d'autres vérités que celles de leurs certitudes, si l'on entend par sacré ce qui a valeur de vérité absolue et si la déité devient une ouverture à plus grand que soi. Cette invitation à une spiritualité ouverte concerne plus particulièrement les francs-maçons qui y trouveront les clefs d'une interprétation circonstanciée du «livre» dont sont issus leurs mythes fondateurs. Que l'on croie ou non en Dieu, la Bible, lue avec cette approche symbolique et initiatique, n'est plus seulement une série de faits historiques ou d'anecdotes composés sous l'inspiration d'une mystérieuse illumination et que l'on étudie de l'extérieur, mais devient le lieu de résonances intérieures pour notre être essentiel, par l'agir d'une Parole créatrice donnant sens à la vie sur terre. Le secret réside dans le fait de dépasser la forme manifestée et de percer la vérité informelle, donc symbolique, qu'elle contient, ce qui résout les oppositions extérieures et aboutit à l'unité transcendante de toutes les voies spirituelles vers l'accomplissement de l'homme, dont la genèse n'est pas terminée.


Extrait du livre :

4. La Torah, l'Évangile, le Coran

Toutes les Traditions ont besoin d'un texte sacré, fondateur, porteur de l'esprit qui les oriente. L'homme est toujours à la recherche d'une explication sur le mystère de son origine et du sens à donner à sa vie. C'est la quête d'une unité principielle, cause mystérieuse de son existence. Ces textes ne sont pas qu'à la base de pratiques religieuses, ils sont aussi porteurs d'une transmission spirituelle. La Franc-Maçonnerie étant libre de toute confession, dans un esprit d'ouverture universelle, en saisit la sagesse sacrée qui s'en dégage et qui inspire la recherche des Loges qui pratiquent des rites d'orientation spirituelle, ce qui explique que leurs néophytes prêtent serment sur la Bible judéo-chrétienne.

L'inspiration biblique. Qui parle de ce Dieu qui parle lui-même aux hommes ?

Dans le monde antique oriental ou grec, on croyait volontiers que des révélations divines étaient transmises aux hommes par des personnages «inspirés». L'enracinement culturel le plus ancien de l'Écriture contenue dans la Bible est à chercher dans cette Antiquité où le dieu babylonien Nabù, fils du dieu Mardouk, élevé par le roi Hammourabi (2003-1961 av. J.-C.) au rang suprême du panthéon à Babylone, souvent appelé «seigneur», divinité solaire qui a triomphé des divinités du chaos et organisé le ciel et la terre, était considéré comme le scribe du sanctuaire mondial, Esagil, d'où émanaient les lois divines.

Chez Platon, le concept d'inspiration eut un éclairage précis, sous l'aspect de «Souffle divin» (pneuma). Le vrai prophète est un homme inspiré parce que la personnalité d'un dieu se substitue à la sienne. La possession, le délire sont parfois les sources de ce don divin. Plus tard, la religion dénaturera cette conception, parlera de "possédés"
 .


Le livre : 
"Aux sources du Volume de la Loi sacrée
de Francis Ducluzeau,
éditions DERVY,
collection Bibliothèque de la Franc-Maçonnerie,  
janvier 2007, 
Prix public : 22€.
commander-100x30-01.gifPrix Fnac : 20,90€

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents