Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Le négationniste antisémite Robert Faurisson poursuit Robert Badinder en diffamation.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 12 Mars 2007, 23:13pm

Catégories : #Antisémitisme

Une honte, une ignominie. Le négationniste Robert Faurisson, poursuit en diffamation l'ancien ministre de la Justice Robert Badinter qui l'a traité de "faussaire de l'Histoire", a maintenu lundi devant le tribunal de grande instance de Paris que les chambres à gaz et le génocide des juifs sont un mensonge historique.

Lors de cette audience civile, Faurisson, 77 ans, a réaffirmé ses propos tenus à plusieurs reprises, notamment ceux où il assure que "les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique".

Robert Faurisson, qui s'est installé à la place habituellement dévolue aux prévenus lors d'un procès correctionnel, réclame 15.000 euros de dommages et intérêts à l'ancien garde des Sceaux et Sénateur socialiste des Hauts-de-Seine.

Le 11 novembre dernier, lors de l'émission d'Arte, "Le Forum des Européens", Robert Badinter avait dit avoir "fait condamner Faurisson pour être un faussaire de l'Histoire". Il faisait référence à une décision de juillet 1981 condamnant ce dernier à un franc de dommages et intérêts pour ses thèses négationnistes.

"Faussaire de l'histoire" est bien le moins pour qualifier le multirécidiviste de la haine, le négationniste patenté et le multi condamné qu'est Robert Faurisson. Il est non seulement un faussaire de l'hitoire mais il finira dans les poubelles les plus nauséabondes de l'Histoire.

Qualifiant les thèses révisionnistes d'"élucubrations", Robert Badinter a estimé lundi que "l'entreprise négationniste", niant l'existence des chambre à gaz et du génocide des juifs par les nazis, était "une des pires entreprises de faussaires de l'Histoire".

"L'entreprise négationniste s'est développée pour dire que les juifs étaient morts du typhus, des bombardements, qu'ils étaient morts pour rien, morts par hasard. S'il n'y a plus de morts, il n'y a plus d'assassins", a martelé Robert Badinter après avoir évoqué, ému, l'arrestation de son oncle, grand-mère et de son père par la police française entre 1941 et 1943.

M. Faurisson, universitaire à la retraite, parlant parfois de lui à la troisième personne du singulier, a assuré n'avoir jamais été condamné en 1981 pour avoir été un "faussaire de l'histoire", qualificatif qui le déshonore, selon lui. Pourtant c'est bien lui qui déshonore les morts et qui déshonore les morts.

La défense de M. Badinter a fait citer plusieurs historiens parmi ses témoins, dont Nadine Fresco, chercheur au CNRS, qui a qualifié Robert Faurisson de "faussaire professionnel" qui tronque les citations, pratique l'amalgame.

Toujours aussi abject dans sa haine des juifs, Faurisson a lancé "Le révisionnisme est la plus grande aventure du XXe et du XXIe siècle. Personne ne m'en détournera".

Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à trois mois d'emprisonnement avec sursis en octobre 2006 pour des propos négationnistes. En décembre, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire afin de déterminer la nature de ses propos tenus à Téhéran lors de la conférence controversée sur l'Holocauste organisée par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

L'audience, qui a été exceptionnellement filmée, s'est poursuivie tard dans la soirée.

Robert Badinter a notamment déclaré à l'encontre de Faurisson : "Je vous combattrais jusqu'à la fin de ma vie".

Et il a bien raison. Ce genre de sinistres individus il faut non seulement les condamner mais aussi les combattre.

Que Robert sache qu'il a nos seulement mon amitié, ma sympathie et mon soutien dans ce combat, mais mon adminration pour ce qu'il est et pour tout ce qu'il a fait au service des droits de l'Homme, de la Liberté et de la Démocratie.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents