Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La carte des religions en France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 2 Mars 2007, 14:23pm

Catégories : #Religions

L'hebdomadaire La Vie publie ce jeudi une carte de France des religions, à partir de plusieurs enquêtes réalisées entre 2003 et 2006 auprès de plus de 90.000 Français à qui était posée la question «De quelle religion vous sentez-vous le plus proche?»

Voici comment se répartissent les croyances:


- 64 % se disent "proches" du catholicisme
- 27,6% se déclarent sans religion (athés)
- 3% sont proches de l'islam
- 2,1% sont proches du protestantisme
- 0,6% sont proches du judaïsme

Sans surprise, près de deux Français sur trois (64 %) se disent "proches" du catholicisme, qui est la seule religion à se répartir sur tout le territoire. Selon Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de La Vie, "Globalement, on peut parler d'un recul contrasté de la religion catholique: l'ouest a connu des mouvements démographiques forts pour raisons économiques de populations venues d'Ile-de-France, qui n'ont pas cette croyance. L'est reste un bastion très catholique, mais on note que la présence de communautés actives dans un département peut inverser la balance. Et contrairement à ce qu'on pouvait penser, le catholicisme a tendance à progresser en ville, il s'embourgeoise même et recule dans les secteurs ruraux."

Les musulmans, pour leur part se sont surtout installés dans les bassins industriels de la Loire, pour des raisons essentiellement économiques, et au nord de Paris. "La France de l'Islam penche très nettement à l'est", note Jean-Pierre Denis.  "L'implantation de l'islam en France s'est faite dans des petits bassins industriels comme La Loire, pour des raisons essentiellement économiques", précise-t-il. 3% des Français disent pratiquer cette religion.

Pour ce qui est du judaïsme, "le foyer présent depuis 1492 dans le sud ouest a quasiment disparu avec le nazisme et "l'implantation actuelle, notamment en Ile de France, est directement liée au retour des pieds noirs d'Algérie dans les années 1960", précise Jean-Pierre Denis.

La Vie note également que le protestantisme est en train de connaître une évolution profonde. "Cette religion, dont 2,1% des sondés se disent proches, se recompose. On constate un déclin lent des Eglises traditionnelles au profit des Eglises évangéliques venues des Etats-Unis", souligne Jean-Pierre Denis..

Affirmation de la foi, mais pas de radicalisme

L'hebdomadaire a aussi dressé une carte de l'athéisme : 27,6% des sondés se déclarent sans religion. "Il est plus complexe de désigner des facteurs économiques ou sociaux à la répartition des athées en France", note le directeur de la rédaction de La Vie. "Pour certains départements, c'est l'influence économique, et pour d'autres, l'héritage politique depuis 1789".

Quelle sera la tendance pour les années à venir ? Pour Jean-Pierre Denis, on peut distinguer deux mouvements contradictoires : "Chez les croyants, on se dirige vers une appartenance plus forte à leur religion, tandis que les athées s'éloignent de plus en plus des croyances religieuses". Mais "cette affirmation de la foi n'est pas synonyme de radicalisme, précise-t-il, les mouvements extrémistes étant minoritaires, quelle que soit la religion".

La France est "dans une période de religion du choix, L'influence familiale est de moins en moins présente".

Ce qui ressort de ce sondage, c'est que la France est "dans une période de religion du choix, c'est-à-dire que l'influence familiale est de moins en moins présente", explique Jean-Pierre Denis. "Dans les années qui viennent, le judaïsme ne pourra pas progresser, car c'est une religion qui ne pratique pas le prosélytisme. L'islam devrait se stabiliser tandis que le protestantisme devrait connaître une évolution cultuelle profonde".

Sondage comportant 91 enquêtes réalisées sur la période 2003/2006 auprès d'échantillons de 1.000 personnes représentatifs de la population française, selon la méthode des quotas.Catholiques, juifs, musulmans : la carte de la foi

Sources:
TF1 (Lci.fr), 1er mars 2007
20 minutes, 28 février 2007

Voyez également:

La minorité dont on se méfie le plus? Les athés (É-U)
Les scientifiques croient-ils en Dieu?
Les Américains croient moins à la théorie de l'évolution que les Européens

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents