Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Deux livres célèbrent Pierre Mendès France à l'occasion du centenaire de sa naissance.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 15 Février 2007, 10:43am

Catégories : #Chroniques de livres.

Deux livres marquent le centenaire de la naissance de Pierre Mendès France, une biographie et un autre sur son judaïsme.

Pierre Mendès France était en effet né le 11 janvier 1907.

La biographie importante, signée par Eric Roussel, par ailleurs déjà biographe de Georges Pompidou, retrace avec talent l'extraordinaire parcours de Pierre Mendès France.

L'avocat Gérard Boulanger, qui tint un rôle important dans le procès Papon, s'est, lui, penché sur le "juif" Mendès France.

Pierre Mendès France, homme d'Etat français (1907-1982), a été le plus jeune ministre de France (de Léon Blum), combattant de la France libre, ministre (éphémère) de De Gaulle à la Libération. Il a surtout marqué la IVème République par ses critiques et par son court passage au poste de Président du conseil (sept mois) en 1954-1955.

Une constante victime d'attaques antisémites
Les deux livres racontent comment cet homme, brillantissime, élevé dans une famille laïque dont le judaïsme n'était qu'"historique" fut constamment la victime d'attaques antisémites. Des attaques renforcées par l'agacement que provoquait chez les antisémites son patronyme comprenant le mot "France".

Le livre d'Eric Roussel, une excellente biographie, aborde cet aspect de la vie de Pierre Mendès France au même titre que d'autres éléments. En revanche, le livre de Gérard Boulanger s'intéresse exclusivement à ce sujet, qui finit par prendre une grande place dans la vie de Pierre Mendès France. 

PMF, laïc, n'aimait pas qu'on s'intéresse trop à son judaïsme et le titre du livre de Gérard Boulanger n'aurait sans doute pas été possible il y a quelques années.  Pourtant, selon Gérard Boulanger, cette "question juive" a fini par peser sur PMF, elle a peut être même influencé sa vie et sa carrière. Elle aurait poussé PMF à aller plus loin que d'autres (pendant la guerre en allant au front par exemple), à s'engager plus à fond, à se montrer plus parfait que d'autres. "Pourquoi dois-tu toujours en faire plus que les autres ?", lui demandait ainsi sa femme en 1943. "N'est ce pas dans l'espoir toujours déçu de décourager la calomnieuse imputation antisémite ?", s'interroge Boulanger. 

Les deux auteurs se basent sur les archives de Pierre Mendès France, ouvertes après la publication de la remarquable biographie écrite avant la mort de Pierre Mendès France par Jean Lacouture, d'où l'importance de cette question, y compris dans le livre de Roussel. Des archives dans lesquelles on découvre que le député radical a pratiqué d'importantes recherches sur l'histoire de son nom et donc de sa famille. Une famille de juifs portugais, traversant les épreuves de l'inquisition, jusqu'à l'arrivée d'un aïeul de PMF dans la ville de Bordeaux, au 18e siècle. 

Le livre de Boulanger décortique les attaques antisémites subies par PMF (elles n'ont pas manqué avant guerre, pendant et, plus grave, après guerre).  Il développe une analyse précise de l'inquisition espagnole, avec notamment son racialisme et sa recherche de la pureté (1449), puis l'inquisition portugaise. Cette plongée dans l'histoire portugaise permet de dresser le portrait de la famille Mendès de França, ballotée entre l'Inquisition, le judaïsme et le catholicisme, jusqu'à l'arrivée de l'ancêtre de PMF en terre française. 

Dans une dernière partie, l'auteur décrit un homme politique livré à un antisémitisme constant. "Il y a un fond d'antisémitisme latent, de racisme en général. Tantôt, il y a un spasme, tantôt le fond est plus ou moins camouflé, silencieux. Mais c'est le fond. S'il doit disparaître un jour, il y faudra beaucoup de temps", disait PMF sur la fin de sa vie. Dans un entretien de 1976, il résuma la question de son judaïsme ainsi: "A supposer que je vienne à oublier que je suis juif, les antisémites me le rappelleraient aussitôt".

Mendès-France, le symbole de l'honnêteté en politique
Le livre de Roussel -qui pour la première fois se penche sur un homme politique classée à gauche- ne se résume pas à cet aspect de la vie de Mendès France. Si la question est présente -au début du livre avec l'histoire de sa famille et à la fin de sa vie, avec son combat pour la paix entre Israéliens et Palestiniens- elle n'occupe qu'une faible partie de l'ouvrage.

Eric Roussel, dans cette biographie enrichie de documents récents se penche avec sympathie sur le mythe politique qu'est (ou a été) PMF, symbole pour toute une génération de l'honnêteté en politique. Il dresse le portrait de l'homme qui symbolisait une certaine idée de la politique (comme on dit que De Gaulle symbolisait une certaine idée de la France).

On comprend à la lecture du livre, et du trajet de l'homme, comment celui qui aurait 100 ans aujourd'hui a pu symboliser le discours du courage et de la vérité en politique, même si celui qu'on a souvent appelé 'cassandre' a, aussi, par son caractère inflexible, raté certaines occasions de s'imposer plus largement.

Mais en pleine campagne électorale, cette "critique" n'est-elle pas un dernier coup de chapeau ?

Le "Juif" Mendès France de Gérard Boulanger
(Calmann-Lévy, 21,5 euros)
Pierre Mendès France d'Eric Roussel NRF Biographies, 608 p. (Gallimard 29 euros)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents