Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Rudyard Kipling, romancier, poète et franc-maçon.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 23 Juillet 2009, 15:30pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Histoire, #Littérature, #UGLE, #Kipling, #GLNF, #UK, #Inde

Rudyard Kipling, romancier, poète et franc-maçon.

Qui n'a jamais vibré avec Mowgli, Bagueera et Baloo, soit en lisant le "Livre de la Jungle", soit en regardant le dessin animé du frère Walt Disney?

Ce livre d'aventure est du à la plume alerte de Rudyard Kipling, certainement le romancier le plus populaire de son temps.

Voyageur infatigable, écrivain prolixe et reconnu, il refuse pourtant d'être anobli mais accepte, en 1907, le prix Nobel de littérature.

Né à Bombay en 1865, il est un pur produit de l'Empire brtiannique. Conservateur dans l'âme, il ne cessera de chanter la grandeur de l'Angleterre et de ses colonies. George Orwel l'a même qualifié de «prophète de l'impérialisme britannique».

Homme d'un temps aujourd'hui révolu il n'en laisse pas moins une oeuvre d'une richesse et d'une profondeur rarement égalée que l'on peu relire avec un plaisir toujours aussi intense.

Rudyard Kipling est également l'un des écrivains francs-maçons les plus connus.

Il a été initié le lundi 5 avril 1886 au sein de la loge "Hope of perseverance" N°782 à Lahore (en Inde) qui appartient à la Grande Loge Unie d'Angleterre. C'est sa "Loge Mère", la "Mother Lodge" du poème du mêm nom. Il devient Compagnon le lundi 3 mai 1886 et Maître le lundi 6 décembre 1886.

Il ne cessera jamais de se souvenir avec nostalgie de sa loge mère : "Il y avait Rundle, le chef de gare, Beazelay, des voies et travaux, Ackman, de l'intendance, Donkin, de la prison, Et Blacke, le sergent instructeur (...) Dehors, on se disait : «Sergent !, Monsieur !, Salut !, Salaam !», Dedans, c'était : «Mon Frère», et c'était très bien ainsi. Nous nous rencontrions sur le Niveau et nous nous quittions sur l'Equerre, Moi, j'étais Second Diacre dans ma Loge-Mère, là-bas !"

Mais sa vie maçonnique fut longue et active et au gré de ses déplacements il appartint à beaucoup d'autres loges maçonniques. Je voudrais ici citer :

- La loge "Independence with Philanthropy" N° 391 à Allahabad ( État de l'Uttar Pradesh en Inde), du 17 avril 1888 au 31 décembre 1895.

- La loge "Cannongate Kilwinning" N°2, le 4 octobre 1889 ou il fut membre d'honneur.

- La loge "Emergency" à Bloemfontain en Afrique du Sud en 1900. Il retrouve dans cette loge le frère Conan Doyle (le "père" de Sherlock Holmes) qui était alors médecin-officier.

- La loge "Authors'" N° 3456 de 1918 à 1928.


- La loge "Les Bâtisseurs des Cités Silencieuses" N°12, de la Grande Loge Nationale et Indépendante pour la France et les Colonies Françaises à Saint-Omer (France) de janvier 1922 à sa mort en 1936.

- La loge "Builders of the Silent Cities" N° 4948 à Londres.

(Pour avoir des information très complètes, je vous invite à lire les articles d'Henry Carr intitulés "Kipling and the Craft" dans les N° 77 et 78 du bulletin de la Loge de Recherche "Quatuor Coronati" N° 2076 (Ars Quatuor Coronatorum) de la Grande Loge Unie d'Angleterre d'où j'ai extrait les éléments ci-dessus).

Rudyard Kipling est toujours très populaire, y compris en France, parmi les francs-maçons. Une loge de la Grande Loge de France porte d'ailleurs le titre distinctif de Rudyard Kipling.

Les allusions à la Franc-Maçonnerie ponctuent régulièrement l'oeuvre de Kipling. Dans "Kim" (1901), le jeune héros, Kimball O'Hara,  fils d'un ancien soldat irlandais au service de la couronne d'Angleterre, reçoit pour tout héritage, à  la mort de son père, des documents qui le recommandent à l'armée britannique et à une loge maçonnique. Dans "L'homme qui voulut être Roi", les deux héros, Daniel Dravot et Peachy Carnehan, se reconnaissent comme frères grâce à leurs signes et attouchements de francs-maçons...

Le frère Rudyard Kipling est passé à l'Orient éternel le 18 janvier 1936 et ses cendres reposent désormais dans le Poets' Corner de l'abbaye de Westminster.

La période de vacances est tout à fait propice à la lecture (ou à la relecture) de Kipling. Alors surtout ne nous privons pas de ce bonheur...

Et, en tant que père, je ne peux m'empêcher de conclure cet article avec ces quelques vers tirés de son très émouvant poème, "If"...:  "Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie, Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties, Sans un geste et sans un soupir; (...) Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire, Seront à tout jamais tes esclaves soumis, Et, ce qui est mieux que les Rois et la Gloire, Tu seras un homme, mon fils"...

 

Belle leçon de courage, de persévérance et d'humilité à méditer chaque jour...

 

Jean-Laurent Turbet

 


Pour aller plus loin :

° "Dans l'Intérêt des Frères", textes de et sur Rudyard Kipling, sur ce site.

° Rudyard Kipling, sur Wikipedia.

° The Kipling Society, an anglais.

° "If", de Rudyard Kipling, en anglais.

° "Si", de Rudyard Kipling, en français.

° "La Loge Mère" et "The Mother Lodge", de Rudyard Kipling, en français et en anglais.

° Rudyard Kipling and his masonic career, en anglais.

° Le site de la Grande Loge Unie d'Angleterre, en anglais.

° Les livres de Rudyard Kipling, sur le site de la FNAC.

° Quelques livres de Kipling, sur ebooks gratuits.

° "Si", mis en musique et chanté par Bernard Lavilliers.

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Alex 24/07/2009 18:35

Si vous aimez Kipling et les références explicites à son statut de franc-maçon, il y a un film à voir qui est adapté d'une nouvelle dudit auteur: "l'Homme qui voulut être Roi".

Les références maçonniques y sont aussi claires que légendaires (impliquant notamment Alexandre le Grand). En plus, trois acteurs géniaux: Sean Connery, Michael Caine et Christopher Plummer (qui joue le rôle de Kipling himself).

Jean-Laurent Turbet 31/07/2009 22:22


Oui, dans le film de John Huston de 1975, le journaliste est Rudyard Kipling lui-même (ce qui n'est évidemment pas le cas dans la nouvelle écrite par Kipling). Je suis
d'accord les 3 acteurs sont géniaux! Et c'est une très grande nouvelle de Kipling. Comme je l'ai écrit dans l'article, les deux héros, Daniel Dravot et Peachy Carnehan, se reconnaissent comme
frères grâce à leurs signes et attouchements de francs-maçons...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents