Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Fête Maçonnique de la Musique le 21 juin au Grand Orient de France

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 8 Juin 2009, 21:33pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

L'Institut maçonnique de France, avec le concours des 9 principales obédiences maçonniques françaises (Le Grand Orient De France, la Grande Loge De France, la Fédération Française du Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique «Opéra», la Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm, la Grande Loge Mixte Universelle, la Grande Loge Mixte de France, la Loge Nationale Française), organise le dimanche 21 juin prochain la première édition de la Fête Maçonnique de la Musique.

Cette fête à lieu dans le cadre national de la Fête de la Musique.

Les liens entre Musique et Franc-maçonnerie sont anciens :
dès 1723, les «Constitutions d'Anderson» complètent les règlements de l'Ordre par une série de chansons liées aux cérémonies ou aux grades. Dans la seconde moitié du Siècle des Lumières, les loges jouèrent un grand rôle dans la mise en place d'une nouvelle organisation de la musique en France ; depuis près de 300 ans, musiciennes et musiciens fréquentent les loges ou la « colonne d'harmonie » joue toujours un rôle important. C'est pourquoi il est apparu légitime à l'Institut Maçonnique de France,de renouer avec cette tradition

° Le Programme :

* Au Temple Arthur Groussier

-
Benoit Riou (baryton) - Olivier Miquel (piano) : Pièces de Mozart, Schubert, Fauré et extraits du cycle Le Vagabond de Ralph Vaughan Williams.

Christian Gossart (clarinette) - Betty Viaud (piano) :
Deuxième mouvement du concerto pour clarinette et orchestre de Mozart.
Cavatine du Barbier de Séville

- Ann-Estelle Médouze (violon) - Gilles Nicolas (piano) :
3ème Sonate pour violon et pianode Beethoven.

- Vladimir Soultanov (piano) : 2ème ballade de Chopin.6ème rhapsodie hongroise de Liszt.Extraits du Fils des Etoiles, de Satie.

- Entre les différents morceaux, des textes sur la musique seront lus par Agnès Sajaloli.

* Des extraits du film «Le Nègre des Lumières» (sur le Chevalier de Saint-George, réalisé avec la participation de la Fondation du Grand Orient de France) seront projetés dans le Temple La Fayette
.

° Informations pratiques :

Fête Maçonnique de la Musique.
Dimanche 21 juin 2009, de 15 heures à 18 heures
En l'Hôtel du Grand Orient de France
16 rue Cadet, Paris 9ème
M° Cadet ou Grands Boulevards
parking public square Montholon

° Site internet :
http://imfrance.free.fr/FMMusique

° Sur Facebook : http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/event.php?eid=95817396547&ref=nf

L'entrée libre et gratuite, cette manifestation est ouverte à tout public et n'est pas réservée aux francs-maçon(ne)s.


° Les artistes :

* Benoit RIOU (baryton) : Il aborde en tant que soliste des rôles d'opéra : Marcel dans La Bohème, le Fauteuil et l'Horloge dans l'Enfant et les Sortilèges, le Capitaine dans Eugène Onéguine en tournée en France; des rôles d'opéra-comique et d'opérette : Jupiter dans Orphée aux Enfers, Raoul de Gardefeu puis le Baron de Gondremark dans La Vie Parisienne, le Commissaire dans Mesdames de la Halle et d'Estillac dans La Veuve Joyeuse.

En collaboration avec Olivier Miquel, pianiste et compositeur, il entreprend l'élaboration d'un spectacle «lyrique et sentimental» : «L'Amour prend ses grands airs». Il a fait de même partie de Kérylos, ensemble de musique grecque antique dirigé par Annie Bélis, avec lequel il fit de nombreux concerts en France, une tournée au Brésil et des enregistrements radiophoniques.
Il a aussi mis en scène des spectacles dont « Jacques Offenbach ! » à la Cité des Arts à Paris. Il est également baryton soliste titulaire du chœur de l'Église de la Madeleine à Paris.


* Ann-Estelle MEDOUZE, violoniste, Supersoliste de l'Orchestre National d'Ile de France.
Elle commence l'apprentissage du violon à l'école Suzuki , avant de devenir à l'âge de 11 ans l'élève de Tibor Varga à Sion (Suisse). De 1996 à 2001, après avoir obtenu le Diplôme de Perfectionnement en Musique de Chambre au C.N.S.M de Lyon, elle part étudier avec Pinchas Zukerman et Patinka Kopec à la Manhattan School of Music de New-York, où elle remporte le « Concerto competition ».
De 2002 à 2004, elle suit le Cycle de Perfectionnement en Violon Solo au C.N.S.D.P de Paris dans la classe de Jean-Jacques Kantorow. Elle suit parallèlement le Cycle de Perfectionnement en Musique de Chambre dans la classe de Jean Sulem au sein du Quatuor Alma, dont elle est premier violon. Elle remporte le Concours Avant Scènes et bénéficie d'une bourse de la Fondation Meyer. Lauréate du Concours National de Radio France à l'âge de 13 ans, puis, en 2001, du Concours International Vaclav Huml de Zagreb, elle remporte en 2002 le Prix Serge Den Arend pour la meilleure interprétation de l'œuvre de Mozart au Concours International Long-Thibaud à Paris.
Aux Etats-Unis, elle joue à de nombreuses reprises avec Pinchas Zukerman et Itzhak Perlman, notamment dans le cadre des prestigieux Santa Fe Chamber Music Festival et Perlman Music Program. En France, elle est l'invitée de salles et festivals importants : Cité de la musique, Théâtre Mogador et Auditorium Olivier Messiaen (Radio France) à Paris, Festival de Radio France à Montpellier, Moulin d'Andé, Musique de Chambre en Normandie, Société de Musique de Chambre de Lyon... Elle a eu l'occasion de se produire aux côtés de Claude Frank, Roland Pidoux, Alain Meunier, Michel Strauss, Vladimir Mendelssohn, Ralph Kirschbaum, Bruno Pasquier, Pascal Godard...
En soliste, elle a joué sous la direction de David Gilbert (au Carnegie Hall de New York), Pinchas Zukerman (Concerto de Tchaïkovsky à Baltimore, Chicago, Ottawa, Double Concerto de Bach...), Zdenek Macal, Pierre-Dominique Ponnelle, Menahem Nebenhaus, Pablo Castellano, Philippe Bender, Emil Tabakov... avec de grands orchestres internationaux : Baltimore Symphony Orchestra, Civic Chicago Orchestra, Manhattan School Symphony Orchestra, National Art Center Orchestra, Orchestre National du Venezuela, Israël Sinfonietta Beer-Sheva, Orchestre National de Lyon, Orchestre National d'Ile de France...
Elle a été nommée Supersoliste de l'Orchestre National d'Ile de France en 2004.

* Gilles Nicolas commence le piano au conservatoire de Montpellier dès 6 ans. Il obtient ses premières récompenses à 15 ans avec une médaille d'Or de formation musicale, puis de piano et de musique de chambre. Sous les conseils de ses professeurs, il poursuit sa formation de musicien au conservatoire de Boulogne Billancourt. Il suit les cours de Geneviève Ibanez pour le piano, Hortense Cartier-Bresson pour la musique de chambre et Alfred Herzog pour l'accompagnement et l'improvisation. Il passera 3 années brillamment ponctuées par un premier prix de piano, avant d'être admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, et termine ses études au sein de l'un des plus grands conservatoires de France. Parallèlement, il travaille avec Ruben Lifschitz l'interprétation des grands répertoires.
Gilles Nicolas est ensuite engagé pour de nombreuses prestations, il est le pianiste accompagnateur des master's class de Champs/Marne, le rendez-vous international des plus grands violonistes, il y joue notamment avec Vadim Repin le « poème » de Chausson ou les sonates de Brahms avec Edouard Wulfson. Dans le même temps, Il forme un duo avec la violoniste Ann Estelle Médouze et donnent ensemble de nombreux concerts à Paris, Lausanne, Lyon ... Gilles Nicolas se produit aussi en soliste, on le voit dans de nombreux festivals interpréter les « Tableaux d'une exposition » de Moussorgsky ou encore la « WandererFantasie » de Schubert...
En 1998, G. Nicolas fait la rencontre du violoniste super-soliste de l'Ochestre National de Montpellier, Jacques Prat. Les deux musiciens travaillent ensemble durant 3 années et donneront de nombreux concerts en France et à l'étranger, Djeddah, Ryad, Amsterdam... Ils réaliseront une intégrale des sonates de Beethoven qu'ils donneront en un concert. Ce concert est enregistré chez Universal Music et René Koering l'intègre dans la collection des enregistrements des solistes de l'Orchestre National de Montpellier.
Par la suite, Gilles Nicolas s'installe à Paris et travaille comme chef de chant. Il côtoie les artistes lyriques au travers des grands ouvrages. Il devient le pianiste de la Maîtrise des Hauts de Seine, et donne des concerts en tant que soliste et accompagnateur dans le monde entier lors de tournées, Afrique du Sud, Belgique, Hollande, Chine, Maroc... G. Nicolas a travaillé avec différents metteurs en scène, Roland Petit pour la création de son spectacle « Les bons petits diables » au théâtre Jean Vilar à Suresnes, Jean Claude Fall pour « l'opéra de quat'sous » de B. Brecht et K. Weill, Sandrine Anglade qui réalise la mise en scène du « tour d'écrou » de B. Britten.


° Sur l'Institut Maçonnique de France :

Créé en octobre 2002 par l'ensemble des neuf Obédiences péécitées qui composent "La Maçonnerie Française",
l'Institut Maçonnique de France (IMF) a pour objet essentiel de redécouvrir, d'approfondir et de faire mieux connaître à tous les publics intéressés - maçonniques ou non - les valeurs culturelles et éthiques de la Franc-Maçonnerie, à travers son patrimoine historique, littéraire et artistique.

Constitué avec l'appui des Obédiences, mais dans l'indépendance scientifique, administré et animé par des spécialistes, des chercheurs confirmés dans ces domaines, l'IMF a pour double vocation d'être à la fois une fondation pour la culture maçonnique et un centre d'études et de recherches visant à donner corps et crédibilité à la maçonnologie en tant que discipline d'études de tous les aspects sociologiques, culturels et anthropologiques de la Franc-Maçonnerie.

Pour remplir sa mission, l'IMF suscite tous les espaces de dialogue appropriés et notamment des conférences, séminaires et colloques thématiques sur l'histoire de la Maçonnerie et de ses Obédiences, les sources de ses symboles, des Rites et des rituels, les hommes et les femmes qui ont fait la Maçonnerie et ont écrit son histoire  les Francs-Maçons dans l'histoire de France, le patrimoine littéraire, artistique, etc. de la Franc-Maçonnerie tout le champ de la maçonnologie, insérant le phénomène maçonnique dans l'évolution sociologique et l'histoire des idées.

L'IMF a aussi pour ambition de constituer un carrefour éditorial où les auteurs des principales collections maçonniques pourront, s'ils le désirent, coordonner leurs recherches et leurs projets, et les principales revues maçonniques conduire, chaque fois que cela paraîtra utile, des actions en commun , notamment lorganisation d'évènements à caractère culturel, en collaboration avec les neuf obédiences déjà citées, tant à Paris que dans les autres villes, comme le Salon Maçonnique du Livre, les Diners Littéraires, ou la Fête Maçonnique de la Musique ...

L'IMF organise également la remise d'un prix littéraire à un auteur ayant produit un ouvrage illustrant ou étudiant, dans l'histoire ou dans l'actualité, les valeurs de la Franc-Maçonnerie. Édition d'essais, de documents, d'études et de travaux réalisés par les membres ou les chercheurs associés.

En projet : Publication d'un périodique comportant des points de vue, des tribunes, des entretiens, des rubriques d'actualité, et annonçant les activités de l'IMF.

L'IMF apparaît ainsi comme le cadre institutionnel et le lieu consensuel où pourra se transmettre et s'enrichir le bien commun culturel de l'ensemble de La Maçonnerie Française.

Le président de l'Institut Maçonnique de France est Roger Dachez.

° Quelques compositeurs & musiciens francs-maçons :

ARMSTRONG, Louis 1900 1971) Musicien de jazz américain. Aussi à l'aise comme trompettiste que comme chanteur, il est reconnu comme l'un des meilleurs musiciens de son temps.
Membre de la Loge Montgomery No 14, Obédience Prince Hall, New York.


BASIE, William "Count" (1904 1984) Pianiste et chef d'orchestre de jazz américain, fut longtemps un survivant des premiers grands orchestres de ce genre. Membre de la Franc Maçonnerie de l'Obédience Prince Hall à New York.

BERLIN, Irving (1888 1989) Chanteur et compositeur américain dont la chanson la plus connue est White Christmas. Également auteur de films musicaux: Top Hat, Annie du Far West. Initié à Munn Lodge No 196, ville de New York.

BOIELDIEU, François Adrien (1775 1834) Compositeur de musique lyrique, la plus célèbre étant un opéra comique La Dame blanche. II appartint à la Loge Les Arts et l'Amitié du Grand Orient.

BOLOGNE, Joseph, Chevalier de Saint Georges (1745-1799)

CLÉMENT, Jean Baptiste (1836 1903) Auteur de la chanson Le temps des cerises. Délégué à la Commune de Paris. Succéda à Clemenceau comme maire de Montmartre. Initié à la Loge Les Rénovateurs à Clichy, près de Paris, en 1898.

ELLINGTON, Edward Kennedy "Duke" (1899 1974) Musicien de jazz américain. Compositeur, arrangeur et pianiste, il a été une figure marquante de la musique du vingtième siècle. Il a donné ses impressions d'initiation dans la chanson « I'm beginning to see the Light », chantée par Louis Armstrong. Initié à Social Lodge, Washington D.C. de Prince Hall Affiliation.

HAYDN, Franz Joseph (1732 1809) Compositeur autrichien, le premier grand compositeur symphonique, également célèbre pour sa musique de chambre, ses messes et ses deux oratorios, La Création et Les Saisons. Encouragé à devenir maçon par Mozart, il fut initié à Vienne en 1785, à la Loge Zur Wahren Eintracht.

KREUTZLER, Rodolphe (1766 1831) Violoniste et compositeur, auteur d'opéras comiques. Il appartint à la Loge La Concorde, de la cour de Versailles.

LISZT, Ferénc, germanisé en Franz (1811 1866) Le célèbre pianiste et compositeur fut initié en 1841 à la Loge L'Union, Francfort sur le Main.

MEHUL, Étienne Nicolas (1763 1817) L'auteur du Chant au Départ est mentionné comme membre de la Société Olympique (souchée sur la Loge l'Olympique de la Parfaite Estime) en 1786.

MEYERBEER, Giacomo (1791 1864) Compositeur allemand, du début du 19e siècle, auteur de Robert le Diable et Les Huguenots. Membre de la Loge française Les Frères Unis Inséparables.

MONTÉHUS, Gaston Mardochée Brunswick dit (1872 1958) Le chantre antimilitariste et révolutionnaire de la Belle Époque fut initié en 1902 à la Loge L'Union de Belleville, Grand Orient.

MOZART, Wolfgang Amadeus. (1756-1791) Compositeur autrichien. Il fut initié en 1784 par la loge de Vienne « la Bienfaisance ».

POTTIER, Eugène (1816 1897) Auteur du chant des travailleurs du monde entier: L'Internationale (1871). Initié en exil à New York à la Loge des proscrits de la Commune, Loge Les Égalitaires.

ROUGET DE L'ISLE, Claude Joseph (1760 1836) Compositeur français, auteur, en 1792, du Chant de guerre pour l'armée du Rhin, rebaptisé La Marseillaise. Membre de la Loge Les Frères Discrets, à Charleville.

SIBELIUS, Jean (1865 1957) Compositeur finlandais. Initié à la loge Suomi, à Helsinki. Un des fondateurs de la Maçonnerie finlandaise puisque l'Ordre avait été interdit par les Tsars en 1822.

SPONTINI, Gasparo Luigi Pacifico (1774 1851) Compositeur, directeur du Théâtre italien de Paris. Membre de la Loge L'Age d'Or, à Paris.


WHITEMAN, Paul (1891 1967) Musicien américain de jazz surnommé le Roi du Jazz. La plupart des grands musiciens de la période d'après guerre ont joué dans son orchestre. Membre de St. Cécile Lodge, New York City.

Commenter cet article

Jean 15/06/2009 17:57

BonjourC'est vrai pourquoi n'aurait-il pas des francs-maçons musiciens ?sincèrementjean

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents